LFH – J16

Dijon ne lâche pas, Nantes remporte la bataille

 

Dans un match important pour la course au maintien, Dijon l’a emporté au Havre (22-29). Cette fois dans un duel du haut de tableau, Nantes s’est imposé sur son parquet face à Fleury d’une courte longueur (28-27). 

Ce déplacement, les Dijonaises l’attendaient avec impatience. Une rencontre importante dans la course au maintien après les cinq points de pénalité infligés par la CNCG. Cette victoire leur permet de continuer de croire à une remontée sur Bourg-De-Péage, désormais à cinq points devant. Si en première mi-temps, aucune des deux équipes n’avait pu faire la différence (10-10, MT), les filles de Chirstophe Maréchal ont fait le travail en tout début de deuxième. Une bonne défense et les Havraises commettaient des erreurs, à l’image de la perte de balle de Juliana Malta-Varela qui offrait la balle de +2 à son adversaire qui n’en demandait pas tant (10-12, 32′). C’était donc le début de la fin pour la bande de Roch Bedos qui, par la suite, a vu son adversaire s’éloigner, sans pour autant être en mesure de revenir dans sur lui. La victoire finale des Bourguignonnes les relancent dans la bataille, pour tenter de démarrer les play-downs avec des points. A noter pour Dijon, les bonnes performances de Martina Skolkova (5/8), de Dyeneba Sylla (6/8) et de Noura Ben-Slama dans le but (11 arrêts à 39%). Au Havre, Marina Pantic et ses 12 arrêts (35%) n’ont rien changé au fil de la rencontre, tout comme le 9/9 au tir de Jocelyne Mavoungou.

Nantes sur le fil

Dans l’autre duel, cette fois en haut du tableau, Nantes l’a emporté. Délocalisé à la Trocardière, habituellement investie par le H, les filles de Jan Basny ont livré un vrai duel à la bande de Christophe Cassan. Bien malin celui qui pouvait donner le vainqueur avant le coup d’envoi. Pourtant, Nantes semblait tout de même bien mieux inspiré que son adversaire. Quand les solutions n’étaient pas claires, c’était un jet de 7 mètres que les Ligériennes trouvaient. Tout allait bien tandis que Karichma Ekoh donnait 5 longueurs d’avance aux siennes, soit le plus gros écart (10-5, 12′).  Rien de laissait présager un retour fleuryssois. Et pourtant il a bien eu lieu. Les Loirétaines, bien emmenées par Paule Baudouin revenaient à égalité (14-14, 28′) avant de concéder un but à la pause (15-14, MT). C’est alors que la bataille commençait entre les deux équipes qui se rendaient les coups. Si au maximum, deux buts les séparaient, le suspens restait entier dans le money-time. Escribano et son 6/6 restait précieuse pour Nantes tandis qu’en face, Paule Baudouin gardait le bras chaud (10/14). Melissa Agathe semblait avoir fait le plus dur en marquant le but de l’égalité à moins d’une minute du terme (27-27, 59′) mais il restait un carton vert dans les mains de Jan Basny qu’il s’empressa de poser sur la table. Une dernière action qui laissait à Camille Mandret le ballon de la victoire qu’elle a bien négocié. Nantes arrachait donc la victoire (28-27, FM) qui lui permet désormais de pointer à la 4e place, embusqué entre Nice et Issy-Paris, qui ne jouera que mercredi pour le compe de la 16e journée.

Maxime Cohen.

Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).