LdC (F)

B. Edwige : « Si je suis venue à Györ, c’est pour tout gagner »

À 30 ans, Béatrice Edwige a quitté Metz pour sa première expérience à l’étranger, à Györ. Alors que son club participe au Challenge Caraty ce week-end, la pivot de l’équipe de France est revenue sur ses premières semaines dans son nouvel environnement.

« J’aime beaucoup Györ. C’est une petite ville qui me plaît, je suis très bien là-bas, je suis bien installée… » En choisissant la ville de 130.000 habitants située au nord de la Hongrie pour poursuivre sa carrière, Béatrice Edwige n’a pas connu une rupture énorme avec la ville de Metz, à peine plus petite. Aidée par le club pour son installation, elle commence petit à petit à prendre ses marques avec son nouveau cadre de vie. « C’est un peu plus compliqué pour les courses ! On n’a pas la même alimentation, donc il faut que je trouve mes repères, » rit-elle. Pour une première expérience à l’étranger à 30 ans, forcément, il faut pouvoir prendre ses repères. Comme quand on change d’équipe, en fait.

Une intégration idéale, malgré la barrière linguistique

En choisissant de quitter Metz, le club numéro 1 en France et de plus en plus fort sur la scène européenne, pour le champion d’Europe sur les trois dernières années, la pivot de l’équipe de France a de toute manière choisi de se mettre en danger. À Györ, Edwige côtoie désormais « le gotha du handball mondial », comme elle le dit elle-même. « Même si j’ai 30 ans, je suis venue ici pour apprendre, » explique-t-elle. Mais auprès des stars de l’effectif hongrois, l’intégration se passe pour l’instant à merveille. « C’est une équipe avec plein de stars à tous les postes, mais c’est comme à Metz, les filles sont hyper cool, affirme-t-elle. Elles font tout pour que l’intégration se passe bien, elles sont patientes… Franchement, je ne pouvais pas rêver mieux en arrivant dans un club comme ça ! L’ego, ça n’existe pas à Györ. La seule chose qui compte, c’est l’équipe. »

Lors du Challenge Caraty, le tournoi amical auquel participe son équipe dans le Finistère, on a vu une Béatrice Edwige rigolant avec toutes ses collègues, manifestement bien intégrée. On l’entend aussi parler français, pour encourager ses partenaires Amandine Leynaud et Estelle Nze Minko (nouvelle aussi, mais qui jouait déjà en Hongrie, à Siofok), les autres françaises de l’équipe, ou Stine Oftedal, la Norvégienne passée par Issy-Paris. « Je connais quelques mots de hongrois, mais je parle anglais, sourit-elle. Ce qui est bien, c’est qu’il y a quand même deux autres françaises, Estelle et Amandine, et il y a surtout Stine, qui parle français ! Ce qui est bien avec Stine, quand c’est un peu plus compliqué avec l’anglais, on peut tout de suite basculer sur le français, ça aide. »

Une équipe toujours pleine d’ambition

Lors du premier match de son équipe face à Brest à Quimper, Béatrice Edwige a partagé le temps de jeu avec sa collègue de poste Kari Brattset. Les deux ont été parfois alignées ensemble. L’entraîneur Gabor Danyi profite de la préparation pour tester différentes tactiques face à des adversaires de haut niveau. « Pour l’instant, on s’était confronté à des équipes d’un niveau inférieur à celui de Brest. Je ne vais pas dire que le résultat importe peu, mais ce tournoi est important pour nous parce que ça nous permet de rencontrer des équipes de Champions League et de voir où on en est physiquement et tactiquement, » confirme Edwige.

Avec le renouvellement d’une partie de l’effectif (cinq arrivées), Györ reste sur le papier la meilleure équipe d’Europe. Et compte bien justifier ce statut. « Si je suis venue à Györ, c’est pour tout gagner, comme quand j’étais à Metz, rappelle Edwige. La Coupe de Hongrie, le championnat hongrois, et aller au Final 4 de Ligue des champions. Et on verra bien ce qu’il se passera au Final 4. » La petite ville du nord de la Hongrie, aussi sympathique soit-elle, a toujours soif de titres…

A Quimper, Mickaël Georgeault

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).