LdC (M)

Le MHB peut avoir des regrets

Pourtant dominateurs, les Montpelliérains doivent se contenter du nul au FC Porto 23-23. Ils ont manqué de précision pour creuser l’écart, et ont vu les locaux, revenir au score, puis mener. C’est finalement Gilberto Duarte, MVP du match, qui vient sauver le MHB à 5 secondes du terme.

Le début de match est en faveur de Montpellier. A 7 contre 6 en attaque, le FC Porto ne trouve pas les solutions face à une défense montpelliéraine bien placée, en 1-5 avec Duarte devant. En face, les visiteurs profitent du gardien non repositionner dans ses cages pour contre-attaquer et tenter des tirs longue distance, jusque-là réussi (1-5, 6′). Le temps-mort posé par Ruben Castro permet à Porto de revenir au score. C’est au tour de Montpellier d’avoir plus de mal offensivement. cela profite aux locaux pour revenir  à un petit but de leurs adversaires (4-5, 11’). A 10 minutes du terme de la première période, le MHB reste devant au score.  La défense est plutôt solide, avec un bon Martin Sego aux cages. C’est offensivement que ça manque de précision, face à un gardien adverse lui-aussi bien inspiré (8-9, 20’). . A la mi-temps,  et c’est le FC Porto qui mène 11-10. Montpellier avait bien démarré en menant 5-1 mais a ensuite manqué de solutions face aux Portugais. Les deux attaques ont buté sur des bons gardiens. Seulement 50% d’efficacité pour les locaux contre 48% pour les visiteurs.

Duarte crucifie ses anciens coéquipiers 

En ce début de deuxième période, les Héraultais prennent le jeu à leur compte. Ils ont l’occasion de reprendre deux buts d’avance à plusieurs reprises mais manquent de finition pour le faire. Grâce à un jet de 7m de Kylian Villeminot, les visiteurs reprennent les devants dans cette seconde période (15-16, 41′). Les défenses prennent le dessus sur les attaques avec “seulement” 36 buts en 48 minutes. Aucune des deux équipes ne fait la différence (18-18, 48′). A 5 minutes du terme, les deux équipes sont toujours à égalité. Itturiaz a été exclu pour un 3×2 minutes, côté FC Porto. Tandis que pour Montpellier, Porte semble donner 2 buts d’avance pour le MHB, mais Diego Simonet touche la balle dans la zone et empêche son coéquipier d’inscrire un nouveau but (21-22, 55′). Mené jusqu’à 5 secondes du terme, c’est finalement l’ancien de la maison Gilberto Duarte, qui permet à Montpellier de revenir avec un point de Porto. Score final : 23-23

FC Porto Sofarma – Montpellier HB 23-23 (11-10)

Porto. Quintana (8 arrêts sur 27 tirs dont 1/4 pén), Itturiza (4 buts  sur 5 tirs), Balasquez, Martins Soares (2/6), Mbengue (2/3), Silva (2/3), Salina Amador (2/3), Ribeiro, Fernandes, Borges Hernandez, Branquinho (3/3), Bauer, Areia (3/7 dont 0/1 pén), Pegas, Gomes (3/7), Magalhaes (2/2).

Montpellier. Sego (7 arrêts/ 30 tirs ; 0 but /2 tirs), Portner, Simonet (1/2), Villeminot (3/4 dont 1/1 pén), Truchanovicius (1/2), Descat (4/7 dont 2/3 pén), Grebille (0/2), Tskhovrebadze, Bos (0/1), Mengon, Pettersson (2/3), Porte (2/3), Lenne (2/4), Afgour, Soussi (2/4), Duarte (6/7).

Riotte Alexandre

Pub Espace Pronos EHFCL

28 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 2 novembre 2019 à 22h55

    D'abord, ça fait plaisir de voir autant de monde pour un match de handball au Portugal. Je souhaite le meilleur à cette nation émergente : ça ferait du bien à tout le monde.
    Pour le reste, Porto peut avoir autant de regrets que Montpellier : ils perdent sur une dernière perte de ballon dont, franchement, ils auraient pu se passer avec un peu plus d'expérience. Ceci dit, le résultat nul est mérité pour tout le monde car, à part les premières minutes (que j'ai loupées) un coup c'était l'un, un coup c'était l'autre devant, mais jamais avec plus d'un but d'avance.
    Le jeu solide et un peu scolaire de Porto s'est opposé à celui plus vif du MHB, mais des 2 côtés, c'est un handball qui manquait de génie individuel. le génie de joueurs capables de prendre le match à leur compte, de le survoler et de faire gagner leurs équipes par des inspirations venues d'ailleurs. Richardson blessé, ne reste que Porte dans cette catégorie. Il a été plutôt bon mais rarement très décisif. Et comme il était entouré de bon soldats, solides au poste mais pas géniaux non plus, ceci explique cela.
    Je ne sais pas si Aalborg est meilleur que Porto, mais avec le retour de Hansen et Sagosen, j'ai vu Paris donner une vrai leçon, individuelle et collective.

    • Philippemhb - le 2 novembre 2019 à 23h25

      Il y a un fossé entre le MHB 2019 et le PSG 2019 et ce fossé se creusera beaucoup plus l'année prochaine avec l'arrivée de Prandi, Ferran Solle, Christopans, Genty et Grébille

  2. Philippemhb - le 2 novembre 2019 à 23h16

    Quelqu'un a vu Trucha et Simonet 2018? Le MHB a encore une fois lutter contre deux adversaires Porto et lui même. Mauvais match contre de faibles portugais…..oui j'ai bien dit faibles (exception le gardien)….Des trous béant dans la défense montpelliéraine comme trop souvent dans la zone où se trouve Peterson mais pas que…Encore un match nul (et nul) dont nous pouvons nous estimer heureux du résultat et que nous devons, hélas, considérer, comme bon vu les circonstances…
    Le MHB joue très en dessous de son talent potentiel et quand la sauce prendra ça fera mal mais là le compte n'y est pas…
    Quand est ce que Canayer va-t-il se rappeler qu'il possède deux petites perles aux ailes et qu'il faut jouer avec eux.
    Quand Canayer va t il se rendre compte que Villeminot tire mieux les jets de sept mètres que Descat avec un plus gros taux de réussite.
    Quand Canayer va t il se rendre compte que Sego doit partager son temps de jeu avec Bonnefoi.
    Quand Canayer va t il (avec le club) casser la tirelire pour acheter un arrière gauche digne de ce nom et qui n'a pas peur de tirer à 9 voir 10 mètres

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).