LdC (M)

 Un million pour le vainqueur de la future Champions League


Ils sont nombreux, les clubs européens, à vouloir se qualifier pour la Champions League, édition 2020/21. Le format, différent de l’actuel, ne laissera plus la place qu’à seize équipes, au lieu des 28 actuelles. Celles-ci seront réparties en deux poules de huit, avec deux sélectionnés par pays au maximum. Il n’y aura donc que deux clubs français en Champions League lors de la saison 2020/21, tandis que la coupe EHF, renommée pour l’occasion en European Handball League, devrait voir ses effectifs gonflés. Mais si le prestige de figurer parmi les seize meilleures équipes est grand, le nouveau contrat TV négocié par EHF Marketing devrait augmenter drastiquement les retombées financières pour les clubs participants. En effet, l’EHF a signé en 2017 un contrat de 500 millions d’euros sur dix ans avec InFront pour commercialiser les droits de la Champions League dans le monde. Et les clubs avec des résultats devraient en profiter…

Ainsi, le vainqueur du FINAL4 de Cologne 2021 devrait toucher, en revenus cumulés sur toute la saison, 1 million d’euros. Chaque point gagné lors de la phase de groupe, qui comprendra quatorze matchs, rapportera 5.000€, un match nul en huitième de finale rapportera 7.500€, une victoire le double. Les clubs participant aux quarts de finale verront leur pactole grossir encore un peu, avec un match nul à 10.000€ et une victoire à 20.000€. A la somme remportée jusqu’aux quarts de finale, le vainqueur final de l’épreuve puisera dans une enveloppe de 800.000€ pour arriver à un million d’euros de récompense globale. Les trois autres participants au Final Four se répartiront le reliquat des 800.000€, avec une part majorée en fonction du classement. Chaque équipe atteignant les demi-finales de la compétition recevra, de base, une prime de 50.000€.

A l’heure actuelle, le vainqueur de la Champions League remportent, en plus du trophée, un chèque de 500.000€ tandis que les trois autres participants se partagent un autre pactole de 500.000€. Mais les sommes engrangées tout au long de la compétition sont minimes, au point qu’il ne devient rentable de participer à la Champions League qu’en arrivant aux quarts de finale. Les clubs avaient mis la pression sur l’EHF afin de profiter des retombées financières de l’événement, en menaçant notamment de monter une compétition européenne dissidente. Il n’en a rien été, et leurs voix semblent avoir été écoutées.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EHFCL

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. alexis - le 3 septembre 2019 à 15h07

    Faudrait pouvoir comparer avec les sommes remportées jusqu’aux quarts aujourd’hui parce que j’ai quand même pas l’impression que ce soit folichon cette nouvelle formule si t’atteins pas le final4.
    Au mieux jusqu’aux quarts mais pas qualifié pour le F4 : 14×5000 = 70000 + 2 victoires en 8e (+ 2×15000) + 1 victoire en 1/4 (+20 0000) = 120 000€
    Si on enlève tous les frais et le fait que le “perfect” en poules est quand même assez rare, ça doit faire au mieux 80 000€ pour un club qui va jusqu’en 1/4…
    La cerise c’est surtout pour les clubs allant au F4.

  2. Bramse a besel - le 3 septembre 2019 à 15h29

    Eh ben voila, il parait qu’avec un million de plus par club en alsace on serait capable de monter un projet viable et chacun tout seul.
    Los buewa, vous savez quoi faire maintenant !

  3. crozette - le 3 septembre 2019 à 17h05

    Pas le bon sujet mais à noter que pour la coupe EHF cette saison, si Chambéry se qualifie pour les phases de poules, le club envisage de se porter candidat pour l’organisation du Final4, non pas à Chambéry (le Phare est trop “petit”) mais à Albertville ce qui leur permettrait donc d’être exempté de quarts s’ils sortent des poules…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).