Challenge Cup – 1/8

Avec l’élimination de Differdange, c’en est fini pour le Luxembourg

Crédit photo : Red Boys Differdange

Dans l’ombre de la Ligue des Champions et de l’EHF Cup, la Challenge Cup masculine reprenait également ses droits en ce début février avec les huitièmes de finale et proposait quelques affiches alléchantes avec la participation de club anciennement habitués à la Ligue des Champions comme le CSM Bucarest ou le HC Neva de Saint Petersbourg. C’est dans ce contexte que les Red Boys de Differdange, anciennement coachés par Jérémy Roussel et Danilo Brestovac, visage bien connu dans l’hexagone et actuel sélectionneur de la Macédoine, affrontaient notamment le Dukla Prague, nom éminemment connu des amateurs de football qui possède toujours une section handball, triple vainqueur de ce qui était alors la Coupe d’Europe des clubs champions il y a 35 ans maintenant. Tombeurs d’un autre club tchèque, le TJ Sokol Nove Veseli, au tour précédent, les luxembourgeois se déplaçaient à l’aller chez un club bien mieux classé en Strabag Extraliga. Malgré l’apport de Damir Batinovic, ancien du Metalurg Skopje, de Cesson et de Tremblay et meilleur buteur de la compétition à l’heure actuelle, les visiteurs rejoignent les vestiaires avec un débours de quatre buts. Au retour de ceux-ci, les locaux, qui comptent dans leurs rangs deux internationaux tchèques, vont accélérer et l’écart va progressivement se creuser pour atteindre treize buts au coup de sifflet final.

C’est avec ce retard quasi rédhibitoire que les rouges, ensemble éclectique de joueurs issus de l’ex Yougoslavie, d’internationaux luxembourgeois et de deux français dont Charlie Plantin, le fils de Stéphane, recevaient les soldats – le Dukla est le club de l’armée tchèque – dans leur antre d’Oberkorn. Poussés par les Red Devils, le club de supporter local, les Differdangeois effectuent un bon début de rencontre mais se heurtent trop souvent à Tomas Petrzala, le portier adverse, ce qui permet aux visiteurs de prendre quelques longueurs d’avance dans le premier acte que les locaux parviennent néanmoins à combler pour rejoindre les vestiaires à égalité avec les tchèques. La deuxième mi-temps va toutefois enfin tourner à leur avantage et les Roude Leiwen vont emporter la mise sans pouvoir combler leur retard accumulé à l’aller et sortir avec les honneurs. Place pour eux à leurs objectifs de fin d’année entre le Final Four de la Coupe et le titre en championnat, quant aux praguois, outre le championnat dont ils occupent le deuxième rang derrière Plzen, ils auront le droit de disputer les quarts de finale en compagnie de Karvina, autre club tchèque qui s’est défait des portugais de Madère en se sortant d’une situation mal embarquée puisqu’ils avaient perdu le match aller.

La Roumanie est l’autre pays qui comptera deux clubs en quart puisque ces deux clubs, le bien connu CSM et le Potaissa de Turda se sont qualifiés d’un but sur les deux rencontres aux dépends respectivement des suédois d’Alingsas et des suisses de Berne grâce à des victoires acquises à l’aller à l’extérieur ! Ils seront accompagnés des grands habitués grecs de l’AEK Athènes, des Islandais du Valur qui se sont imposés deux fois samedi et dimanche d’un but à Istanbul face à Beykoz, des russes du HC Victor et des norvégiens de Halden qui ont réussi l’exploit d’éliminer le Neva après avoir pourtant perdu le match aller à domicile. Le tirage au sort pourrait donc offrir un derby roumain pour savoir qui succédera au CSM et à …Turda, lauréat des deux dernières éditions.

A Oberkorn, Guillaume Bernard

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).