EHF

L’EHF modifie ses règles de ranking

Depuis plusieurs saisons, le ranking européen permet d’attribuer le nombre de places par fédération dans les différentes coupes d’Europe. L’EHF a décidé de modifier son principe de calcul pour la saison prochaine.

C’est un classement que tous les clubs et toutes les fédérations guettent tous les ans. Le ranking EHF, qui permet de déterminer combien de clubs d’un pays seront qualifiés pour les différentes coupes d’Europe à l’issue de la saison suivante.

Si, jusqu’à présent, celui-ci était calculé au cumul des trois compétitions européennes (Champions League, European League, European Cup), ce temps est désormais révolu. Pour la saison prochaine (2023/24), chaque coupe d’Europe possédera son propre ranking. A l’image de l’Espagne, dont le seul FC Barcelone obtient des résultats probants en coupe d’Europe, certaines fédérations bénéficiaient des résultats d’un seul club pour qualifier plusieurs clubs en European League. L’EHF calculera désormais son ranking coupe d’Europe par coupe d’Europe pour obtenir un classement affiné.

Pour la France, statu quo chez les hommes

Dans les faits, chez les hommes, le Portugal est un des grands bénéficiaires, avec une place obtenue en plus en European League, grâce notamment à la victoire du Benfica la saison passée. L’Espagne, la Hongrie, la Macédoine et la Roumanie perdront la saison prochaine un ticket pour l’European League, tandis que la Croatie, la Suisse et la Suède en obtiennent un supplémentaire.

Concernant la France, pas de révolution, avec un ticket garanti en Champions League et trois en European League. Comme les années précédentes, c’est l’Allemagne qui domine les classements de la Champions League et de l’European Cup.

Comme dévoilé précédemment, l’European League changera de formule la saison passée, avec un seul tour de qualification au lieu de deux, dont les seize qualifiés rejoindront les seize équipes sélectionnées pour participer directement à la phase de groupe. Celle-ci mettra donc aux prises 32 équipes, soit huit de plus qu’actuellement.

Une place garantie en moins en European League pour la LBE

Chez les femmes, la France est une des perdantes de la réforme, puisqu’elle perd une place garantie en European League (3 la saison prochaine au lieu de 4 précédemment), et ce malgré la victoire de Nantes en 2021. Mais les performances des clubs danois, avec deux équipes aux Finales en 2022 et une en 2021, permettent aux Scandinaves d’obtenir quatre tickets garantis. En revanche, la Ligue Butagaz Energie conserve sans surprise son ticket garanti en Champions League.

Retrouvez les nouveaux rankings masculins ici.

Retrouvez les nouveaux rankings féminins ici.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).