Mondial

La France se hisse dans le dernier carré

Remi Desbonnet (France)

Enregistrant le retour de Nikola Karabatic, les Bleus vont avoir de grandes difficultés à voir le jour dans le premier acte. Grâce à un très bon Rémi Desbonnet, les tricolores vont disposer de l’Allemagne et assurer leur qualification en demi-finale (35-28).

Contrairement aux Bleus, les Allemands sont rentrés dans ce match à vitesse grand V. Auteur d’une très bonne première période, Andreas Wolff aura mis ses coéquipiers sur de bons rails, avec deux parades sur Dika Mem dans les 5 premières minutes (3-5, 5′). Les tricolores ont pris l’eau sur un bon quart d’heure, laissant trop d’espaces en défense, la faute à un Juri Knorr en liberté, se permettant de nombreuses facéties ou bien jouant très bien avec son pivot, Johannes Golla. La Mannschaft pose de gros problèmes à la défense tricolore, proposant un handball rapide et bien exécuté, prenant très rapidement les commandes du match, forçant les Bleus à être dans la réaction plutôt que dans l’action.

A cause de ce début de match compliqué, Guillaume Gille se voit obligé de poser un temps mort très tôt, au bout d’un quart d’heure de jeu, moment où l’écart entre les deux équipes n’aura jamais été aussi haut (7-11, 15′). La tête sous l’eau pendant ce début de rencontre, l’Équipe de France va recoller à égalité en 4 petites minutes, infligeant un 4-1 aux Allemands, Nedim Remili inscrivant le but de l’égalisation (11-11, 19′). En manque de réussite flagrant, les portiers tricolores réalisent leur premier arrêt de la rencontre à la 22′ grâce à Rémi Desbonnet, le portier allemand en étant déjà à 9. La bonne fin de mi-temps du gardien montpelliérain va permettre aux Bleus de limiter la casse et de rentrer aux vestiaires à égalité (16-16, 30′).

Le rythme allemand continue d’être intense au retour des vestiaires puisque leur jeu rapide leur permet de reprendre rapidement l’avantage, grâce notamment à Juri Knorr (18-20, 35′). La 40′ est un tournant de la rencontre puisque c’est le moment que choisit Rémi Desbonnet pour dresser un véritable mur dans les cages tricolores. Écœurant l’attaque allemande pendant de nombreuses minutes, tandis que le gardien de Kielce prend l’eau à son tour, les Français remontent et prennent l’avantage pour la première fois de la rencontre (21-20, 40′).

Malgré plusieurs pertes de balle en attaque de la part de Dika Mem ou encore d’Elohim Prandi, les Bleus déroulent, accroissant de plus en plus l’écart, grimpant à +5 grâce à Ludovic Fabregas (29-24, 50′). Les rôles s’inversent par rapport au premier acte. Le moteur allemand semble en perte de vitesse tandis que la défense germanique prend l’eau de part en part. La fin de la rencontre va voir les Français s’envoler au tableau d’affichage et ainsi décrocher leur qualification en demi-finale (35-28, score final)

A Gdansk, Théo Alleaume

Pub Espace Pronos EDF

36 CommentairesPoster un commentaire

  1. HandFan - le 25 janvier 2023 à 22h23

    Gérard dehors c’est plus possible ce niveau Desbonnet doit être titulaire.

  2. damien - le 25 janvier 2023 à 22h24

    Remi Dieubonnet quel héros !
    Quand je pense au supporter Nîmois Crazy Hand qui trouvait qu’il n’avait pas le niveau 🙂
    C’est un beau pied de nez !

  3. Titi - le 25 janvier 2023 à 22h26

    Merci Desbonnet formidable rentrée chapeau!! Sur Gérard j’en dirais pas plus j’ai déjà tout dit si ça se joue au mérite Desbonnet sera titulaire en demi.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).