LDC (F) – 1/4

Györ était trop fort pour Metz

Photo : Bertrand Delhomme / HandNews

Si l’aller avait donné raison aux Messines le retour à Gyor, a été bien plus compliqué. Après avoir fait la course derrière pendant soixante minutes, Metz n’a pu rééditer son exploit (28-22, FM) et offre à Gyor de reconquérir l’Europe à Budapest. 

On savait que la tâche allait être compliquée pour Metz mais on ne s’attendait peut-être pas à voir Gyor réciter aussi facilement son handball. Sûrement un peu crispées par l’enjeu et le contexte, les Mosellanes ont eu du mal à rentrer dans leur match. En attaque, Ana Gros, meilleure buteuse messine, avait du mal à exister.  Il lui a fallu 31 minutes pour trouver le chemin des filets. Ce n’était en revanche pas le cas pour son vis-à-vis du soir, Amorim qui réussissait tout ce qu’elle entreprenait. Pas aidées par les exclusions de deux minutes à répétions, les Messines ont pris l’eau ce qui n’a pas mis Laura Glauser dans de bonnes dispositions. La voie était donc libre pour des Hongroises qui n’en demandaient pas tant… Parce que même quand Metz semblait revenir (10-9, 23′), Gyor mettait le coup de collier nécessaire pour refaire son avance. C’est pour cela que les Hongroises sont rentrées au vestiaire l’esprit tranquille (17-12, MT). 

Une classe d’écart

Photo : Bertrand Delhomme / HandNews

Même si Gyor avait fait le travail dans le premier acte, on pouvait espérer un retour mosellan. Mais en vain. Il ne fallait pas compter sur la clémence des Hongroises qui revenaient encore plus fortes et qui continuaient de répéter leur partition. L’emblématique Anita Gorbicz en est le symbole avec un roucouchab qui sonnait déjà le +7 pour les siennes (21-14, 35′). Manu Mayonnade tentait en faisant tourner mais rien n’y faisait… Sur leur grandes courses  les jaune et bleu étaient systématiquement agressées les empêchant ainsi de tirer de loin. L’autre solution était donc de passer par Sladjana Pop-Lazic mais là-aussi, les Hongroises étaient présentes. Bref, Ambros Martin a tenu sa promesse et a travaillé sa défense que Metz ne parvenait pas à passer. Si à Metz, Gyor avait entamé le dernier quart d’heure derrière, la physionomie du match était toute autre ce dimanche. Devant de cinq buts, elles ont ainsi pu aborder tranquillement les derniers instants, leur ouvrant doucement les portes du Final Four à Budapest. Metz aura tout essayé mais Gyor était trop fort ce soir pour espérer l’emporter (28-22, FM). On aura donc le même Final Four que l’an passé à Budapest le week-end du 6-7 mai.

Les autres équipes qualifiées:

Le Vardar après une victoire 26-24 face à Midtjylland.

Bucarest avec une victoire 26-27 sur le parquet du FTC Rail Cargo Hungaria

Buducnost après une victoire facile sur le parquet de Larvik 29-35

Maxime Cohen.

 

 

Pub Espace Pronos EHFCL

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. bertand - le 15 avril 2017 à 21h15

    Montpellier vengera Metz !

  2. bref - le 15 avril 2017 à 22h26

    Arbitrage très moyen et une équipe de gyor agressive dans le mauvais sens ainsi que très truqueuse. C’est dommage car c’est une équipe talentieuse qui n’avait pas besoin de ça.

  3. bref - le 15 avril 2017 à 22h28

    Un arbitrage très moyen et une équipe de gyor agressive dans le mauvais sens ainsi que très truqueuse. C’est dommage car c’est une équipe talentieuse qui n’avait pas besoin de ça.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves