EHF Cup (M)

Saint-Raphaël compte sur sa défense

Adrien DIPANDA (Saint Raphael)

Après avoir perdu le match aller en Biélorussie (28-30), Saint-Raphaël reçoit le SKA Minsk demain soir (20h30). Pour aller chercher une qualification pour la phase de groupes.

da-silva-saint-raphael-2Revenir de deux buts de Biélorussie, après en avoir compté jusqu’à six pendant le match, permet à Saint-Raphaël de continuer à espérer en sa qualification pur la phase de poules. L’écart est surmontable, mais il ne va pas falloir prendre à la légère un match que les Raphaëllois avaient emporté de deux longueurs la saison passée (31-29). “Je pense qu’on ne s’en sort pas trop mal. Au coup de sifflet final, nous avons sauté de joie et eux avaient le visage fermé” rappelle Joël Da Silva, le coach varois, soulignant les “conditions arbitrales particulières” du match aller. “Nous sommes à la mi-temps du match. Après l’aller, j’étais admiratif de mes joueurs, ils n’ont rien lâché dans un contexte compliqué. Les joueurs ont montré une détermination sans faille”. “Il y a deux, trois ans, nous aurions perdu beaucoup plus lourdement” positive quant à lui Adrien Dipanda. “Je me souviens d’un scénario identique à Holstebro, où nous avions fini avec seize buts dans la valise (19-35)”.

Rebond immédiat à Toulouse

Dipanda - Saint Raphaël

Dipanda – Saint Raphaël

Immédiatement revenus de Minsk, les Raphaëllois ont immédiatement rebondi à Toulouse, malgré les absences de Jan Stehlik et de Geoffroy Krantz, touchés le weekend dernier. Une victoire 26-24, comme un heureux présage avant le match décisif de demain soir. “On voulait absolument lancer notre semaine avec une victoire, sachant qu’on restait sur deux défaites d’affilée. C’était un bon test qu’on a su relever” explique Dipanda, deux buts mercredi soir. Sans forcer le tempo, Saint-Raphaël a su mettre en échec une équipe qui restait sur trois matchs sans défaite. “On va devoir s’appuyer sur le match de mercredi pour bien arriver sur celui de samedi” analyse quant à lui son coach.

Être meilleur en défense

hmam-saint-raphael-4Mais alors, quoi changer pour venir à bout de cette équipe de Minsk, qui s’est inclinée de trois buts au tour précédent chez les Autrichiens d’Alpa Hard (25-28) ? Sans doute va-t-il falloir mieux défendre, notamment sur le petit ailier droit Mikita Vailupau, très à l’aise sur grand espace. “A Minsk, on en prend trente, c’est notre plus mauvaise prestation défensive depuis un moment. Si on arrive à les maintenir à vingt, vingt-cinq, on aura de grandes chances de se qualifier” prédit Adrien Dipanda. Car malgré les 18 arrêts de Slavisa Djukanovic et Mihai Popescu, c’est bien la défense qui est passée un peu à travers en Biélorussie. “On a pris des initiatives non adéquates qui nous ont couté cher. Mais notre parcours européen la saison passée nous a servi, nous n’avons pas été trop déstabilisés par le contexte compliqué. Demain, il faudra surtout très bien démarrer, on est chez nous, on sait ce qu’on a à faire” conclut Joël Da Silva. “Dans le bus du retour de Toulouse, j’ai senti que les joueurs avaient tout de suite basculé sur ce match de coupe EHF. Désormais, il faut finir le travail”.

Kevin Domas

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. chavi92 - le 26 novembre 2016 à 19h00

    Et Lynggaard, il en est où de sa blessure ?

  2. Sasori9 - le 26 novembre 2016 à 19h04

    Pa seulement la défense, il faut marquer les buts !!!! La défense ne fait pas tout si derrière on ne marque pas !!!

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves