EHF Cup (M)

Les Füchse Berlin pour Saint-Raphaël en demi-finale

Le tirage au sort de la coupe EHF a eu lieu ce midi et Saint-Raphaël, le seul club français engagé, affrontera Berlin en demi-finale d’un Final Four qui se déroulera à Göppingen les 20 et 21 mai.

Après avoir éliminé Melsungen en quarts de finale, Saint-Raphaël est la seule équipe française rescapée au Final Four de la coupe EHF, au milieu de trois clubs allemands. Après avoir écarté Minsk en qualifications, fini deuxième de sa poule derrière Berlin, les hommes de Joël Da Silva affronteront Berlin en demi-finale, tandis que Magdebourg et Göppingen s’affronteront de leur côté pour une place en finale. Le tournoi final se déroulera

Berlin : l’actuel quatrième de Bundesliga a déjà remporté le trophée en 2015, un après en avoir atteint les demi-finales en 2014. Les renards ont déjà croisé la route du SRVHB cette saison, emportant la première manche de deux buts (33-31) avant de s’incliner dans le Var (21-27) en étant déjà assurés de finir premier de leur groupe. Ils ont d’ailleurs éliminé Chambéry au premier tour de la coupe EHF, en remportant les deux matchs (24-22, 25-22). “Une équipe de Champions League” comme la décrivait Joël Da Silva il y a quelques semaines, Berlin a accroché Rhein-Neckar Löwen et battu Flensburg ces dernières semaines, en faisant le favori pour le titre pour de nombreux observateurs. Difficile de cibler un danger particulier, puisque Petar Nenadic, Paul Drux ou Hans Lindberg sont tous aussi dangereux les uns que les autres.

Magdeburg : Actuel cinquième de Bundesliga, reste sur vingt et un matchs sans défaite toute compétitions confondues et devrait continuer cette impressionnante série lors de leur seul match au programme avant cette demi-finale, puisqu’ils recevront la lanterne rouge de la Bundesliga, Coburg. Première participation au Final Four de la coupe EHF, après avoir échoué en 2013 et 2016 face aux futurs vainqueurs de l’épreuve, Rhein-Neckar Löwen et Göppingen. L’ancien club de Joël Abati, Guéric Kervadec et Christian Gaudin aimerait renouer avec un glorieux passé européen, puisque le club de l’est de l’Allemagne a remporté trois Champions League, dont la dernière en 2002, et trois coupes EHF, dont la dernière en 2007. Les Raphaëlois devront particulièrement se méfier de l’arrière gauche danois Michael Damgaard, champion du monde l’été dernier, et fine gachette, parfaitement à l’aise dans le jeu ultra-rapide proné par Bennet Wiegert, ancien joueur et à la tête de l’équipe depuis 2015.

Göppingen : L’hôte des finales et tenant du titre de cette coupe EHF point actuellement à la douzième place de Bundesliga, en grosse difficulté au point que le coach Magnus Andersson a été remis en question ces derniers temps. En championnat, ils ne comptent que trois victoires sur les douze derniers matchs, ce qui contraste particulièrement avec leur parcours européen, où ils ont remporté les huit matchs qu’ils ont disputé. Göppingen est un spécialiste de la coupe EHF qu’il a remporté en 2011, 2012 et 2016 et possède un effectif d’expérience, puisque la totalité ou presque du sept majeur pointe à plus de trente ans. Que ce soit Zarko Sesum, Tim Kneule ou Adrian Pfahl, ce sont des habitués des joutes européennes mais qui sont souvent apparus en difficulté cette saison quand il s’est agi de courir pendant une heure.

Kevin Domas

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. alex - le 2 mai 2017 à 11h26

    Sans doute le pire tirage mais bon St Raph peut le faire

  2. RemiliJolie - le 2 mai 2017 à 12h00

    Peu importe le tirage, Magdeburg et Berlin sont assez proches, et peut-être valait-il mieux quand meme éviter Goppingen qui joue à domicile

  3. Handballeur bob - le 2 mai 2017 à 12h30

    Peu importe le tirage ! L’important c’est de gagner pour atteindre la finale et la gagner !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves