Euro 2018 – Groupe C

La folle soirée des Pays-Bas

Crédit: Bertrand Delhomme

Après une fin de match de folie, les Pays-Bas ont pris la première place du groupe C en remportant leur duel face à l’Espagne (28-27). Avant cela, les Hongroises n’ont pas eu de mal à se défaire de la Croatie (24-18). 

La soirée avait timidement commencé à l’Axone de Montbéliard, qui affichait pourtant une belle affluence pour un match du lundi à 18 heures (2731 personnes). La Croatie était condamnée à une victoire pour espérer survire dans ce groupe. Mais il n’en a rien été. Les Hongroises ont été trop fortes, imposant leur domination d’entrée de jeu. Kovacs, sur le parquet faisait ce qu’elle voulait en face d’une défense croate qui subissait, manquant d’agressivité et de profondeur sur les arrières à qui on laissait le champ libre pour fustiger Ivana Kapitanovic, qui tentait de limiter la casse dans le but.. A la mi-temps, l’écart n’est pas conséquent (13-9, MT) mais il ne sera jamais rattrapé. L’expérience des Hongroises, poussées par la centaine de supporteurs qui avaient fait le déplacement ont fait le travail. Kim Rasmussen pouvait s’appuyer sur une belle victoire, bien menée par sa défense solide, Blanka Biro n’avait pas à forcer son talent pour réaliser ses 13 arrêts (46%). Lorsque des sept mètres étaient concédés, Eva Kiss sortait du bout de son banc pour faire la parade avant de rejoindre à nouveau ses coéquipières et le staff. Rien d’inquiétant donc pour la Hongrie qui a été sérieuse jusqu’au bout pour l’emporter, éliminant ainsi les Croates (24-18, FM).

Loïs Abbingh en sauveuse

Crédit: Bertrand Delhomme

Une fois la soirée chauffée par la belle prestation hongroise, l’Axone de Montbéliard, une fois vidée, pouvait se remplir de plus belle (3 862 spectateurs), voir ses sièges verts, se vêtir en grande majorité de orange, couleur du maillot des Pays-Bas, qui affrontaient l’Espagne. L’affiche au sommet qui a tenu toutes ses promesses. Une rencontre, vouée à se jouer sur un scénario improbable tant les deux formations ont livré une grosse prestation. Un duel bien emmené par les deux capitaines. D’un côté, Nycke Groot qui était au four et au moulin. Là quand il fallait donner un bon ballon à Estavan Polman (4/9) ou à Loïs Abbingh (6/6), mais aussi là quand il fallait finir les contre-attaques et les montées de balle, comme sur le buzzer, en toute fin de la première mi-temps après une relance parfaite de Tess Wester (14-11, MT). De l’autre, Carmen Martin qui apportait toute sa rage et son envie à ses coéquipières, pendant soixante minutes. La deuxième mi-temps montrait au public montbéliardais qu’il allait devoir attendre jusqu’au bout pour voir un vainqueur se dessiner, surtout quand les Pays-Bas revenaient alors qu’ils étaient menés de deux buts à cinq minutes du terme (24-26, 55′). Un arrêt important de Tess Wester sur un kung-fu en face de Carmen Martin, qui revenait l’action d’après, avec une roucoulette énorme en contre-attaque alors qu’il restait moins de trente secondes à jouer (27-27, 59’45). Il restait du temps aux Néerlandaises d’aller chercher la victoire, après un temps-mort posé par Helle Thomsen, ses joueuses obtiennent un neuf mètres alors que le chrono affiche deux secondes à jouer. C’était assez pour que les 5 néerlandaises sur le terrain protègent Loïs Abbingh, cette dernière envoyant un missile venu d’ailleurs pour transpercer le but de Navarro, juste avant que la lumière rouge ne s’allume pour indiquer la fin du match. Une action si rapide, qu’elle a été validée après vérification vidéo de la part de soeurs Bonaventura. Il y avait tellement de choses qui se passaient dans ma tête à ce moment, c’était incroyable ! Je suis surtout fière de l’équipe, on était derrière dans les derniers instants, c’est difficile de se battre comme on l’a fait et c’est très important pour nous”  explique l’ancienne arrière de Paris 92 “c’est aussi important pour la suite du tournoi. On sait que si on est derrière on a les moyens pour revenir. On a dû se battre ce soir pour gagner”. Un scénario incroyable, qui permettait aux Pays-Bas de prendre la première place du groupe, avant d’affronter sur leur dernier match la Croatie, déjà éliminée (28-27, FM). Les Orange iront donc à Nancy pour le tour principal avec quatre points. La Hongrie et l’Espagne s’affronteront pour la deuxième place, pour tenter de se rendre au tour principal avec deux points.

A Montbéliard, Maxime Cohen.

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Pays-Bas 6 3 3 0 0 9015
2 Espagne 4 3 2 0 1 8412
3 Hongrie 2 3 1 0 2 75-3
4 Croatie 0 3 0 0 3 59-24
HandNews & CasalHand

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Hand69 - le 4 décembre 2018 à 12h43

    Pourriez-vous mettre les résultats exactes svp

  2. Lanonymuse - le 4 décembre 2018 à 23h40

    28-27 pour les Pays-Bas contre l’Espagne
    31-17 pour la Norvège contre la République tchèque
    29-24 pour la Roumanie contre l’Allemagne
    24-18 pour la Hongrie contre la Croatie
    🙂

  3. Lanonymuse - le 4 décembre 2018 à 23h42

    Match de folie pays bas – Espagne
    Quel cran de marquer sur 9m à 2seconde c’est fou vive le hand !!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).