Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EDF (M)

Comment la France a-t-elle renversé la Norvège ?

, par Balic

gille staff
crédit : S. Pillaud (FFHB)

Certains pourront bien entendu le nier, mais les supporters confiants avant le début de ce France-Norvège étaient surement bien peu nombreux. Après deux matchs plus que poussifs face à la Serbie, la Norvège semblait être un obstacle trop imposant pour des Bleus en mal de repères. Il n’en a rien été et les coéquipiers du capitaine Guigou ont pris le dessus sur de bien pâles Norvégiens. Mais comment expliquer cela ? Quelles sont les clés du succès français ? Analyse.

UN GARDIEN AU NIVEAU "MONDIAL"

A priori, si vous avez regardé le match hier, ceci n’est pas un scoop pour vous : Wesley Pardin a fait un match énorme, au point d’être élu MVP de la rencontre. 19 arrêts sur 41 tirs reçus, soit une efficacité qui frôle les 50 %, le gardien aixois a livré une prestation XXL, base solide pour construire le succès français.

Au-delà de ces statistiques de base, l’analyse plus poussée de son match permet de récolter quelques enseignements supplémentaires sur la partie du portier bleu. Tout d’abord, la répartition dans le temps de ses arrêts permet de montrer que Wesley Pardin a eu quelques périodes de « chaleur » bienvenues pour son équipe.

Timeline de W. Pardin, France-Norvège
source IHF, calculs D7M, "Timeline de W. Pardin | France-Norvège"

Il enchaîne ainsi 3 arrêts en tout début de rencontre puis 4 entre la 14e et la 18e minute. Enfin, en 2e mi-temps, il ferme ses buts du retour des vestiaires jusqu’à la 37e minute (4 arrêts consécutifs) puis au début des 10 dernières minutes (3 arrêts). Chacune de ces 4 périodes d’invincibilité durable correspondent bien entendu avec des temps forts pour l’équipe de France. La dernière permet ainsi aux Bleus de se détacher en infligeant un 4-0 aux Norvégiens (20-22 à 20-26).

Quant à la localisation de ses arrêts, on peut constater à quel point Wesley Pardin a été impérial à longue distance, sur les tirs venant de 9 mètres ou plus loin. Principalement dans le secteur central, il termine à 75 % de réussite (9 arrêts sur 12 tirs subis), en ayant dégoûté notamment Johannessen et Reinkind qui finissent tous les deux à 2/8 aux tirs. Il est également spectaculairement efficace à 6 mètres, dans le secteur central (38 %) et encore plus sur les tirs à droite, hors ailier (75 %) !

Secteur Arrêts Tirs cadrés subis % de réussite
6MC 3 8 38%
6MD 3 4 75%
6MG 0 5 0%
7M 0 2 0%
9MC 9 12 75%
9MD 1 3 33%
9MG 1 1 100%
AD 1 1 100%
AG 1 4 25%
source IHF, calculs D7M, "Répartitions par secteur des tirs sur W. Pardin | France-Norvège" Pardin a donc fourni tous les éléments nécessaires pour bâtir le succès français via des périodes d’invincibilité et des arrêts de classe, notamment à 6 mètres. Qui d’autres a contribué à cette belle victoire ?

MAHE ET REMILI EN PATRONS

Joueur Buts

dt 7M

Tirs Pa. D. 7m obt. 2mn obt. BP Neutr. réus 2mn conc. 7m conc.
ABALO 2   2
DESCAT 4 2 4
FABREGAS 2   4 5 1
GUIGOU 0   1 1 1
KARABATIC 1   1 1 1 1
LAGARDE 0   2 2 1 1
MAHE 9 3 11 5 1 1 4 1 1 1
MEM 0   4 2 3 2 1 1 2 1
NGUESSAN 4   9 3 1 1
PORTE 2   2 1 2 1
REMILI 4   5 7 1 2 1 1
RICHARDSON 0   1 1
TOTAL 28 5 46 22 5 5 10 12 5 4
source IHF, calculs D7M, "Statistiques collectives France | France-Norvège"

Comme le montre leur feuille de statistiques, Kentin Mahé et Nedim Remili ont été les artisans majeurs offensivement. Meilleur buteur de l’équipe et surtout détonateur en début de match, Kentin Mahé s’est affirmé en meneur sur la rencontre. Il a ainsi également su distribuer le jeu avec 5 passes décisives. S’il a semblé parfois un peu "piocher" et perdre en lucidité durant la rencontre, son retour en grâce vers la 50e minute où il enchaîne, en moins de 5 minutes, 2 buts et une passe décisive, a été plus que précieux.

De son côté, Remili a été utilisé en relais de Dika Mem. Et c’est principalement en 2e mi-temps que le Parisien va faire la différence avec notamment 7 passes décisives, dont 4 entre la 47e et la 52e minute.

A eux deux, Mahé et Remili sont impliqués directement sur 24 des 28 buts français de la soirée. Ainsi, sur presque 9 buts sur 10, l’un des deux était soit dernier passeur, soit buteur, soit avait obtenu le jet de 7 mètres. Impressionnant.

LE PHYSIQUE A FAIT LA DIFFERENCE

La France n’a jamais été menée dans ce match. Pour autant, on ne peut pas dire qu’on sentait, avant la 45e minute, que les Bleus seraient capables de faire la différence. Comme le montre le schéma du score, les Norvégiens ont toujours réussi à revenir après des périodes plus difficiles. C’est donc dans le dernier quart d’heure que les hommes de Guillaume Gille ont fait la différence. Les Bleus, qui se sont donnés sans compter, ont même réussi à pratiquer quelques transitions et montées de balle pour s’offrir des buts plus faciles (6 au total).

Les rotations sur tous les postes (hormis en pivot et très peu en demi-centre) ont permis aux Bleus de conserver de la fraîcheur et ainsi de crucifier dans le dernier quart d’heure des Norvégiens plus touchés physiquement. Ainsi, les entrées aux postes d’ailiers d’Hugo Descat et Valentin Porte ont été couronnées de succès. L’ancien Cristolien a rendu une copie parfaite au tir (4/4 dont 2/2 à 7m), tandis que le capitaine héraultais a, comme presque toujours, été ultra généreux et propre en attaque (2/2 à l’aile).
source IHF, "Evolution du score en fonction du temps | France-Norvège"

ON N’OUBLIERA PAS NON PLUS…

Comme souvent, quand le gardien brille, il faut toujours remercier la défense. En l’occurrence, la défense centrale Fabregas-Karabatic a été au rendez-vous. Le prodige barcelonais, au-delà d’une partie courageuse en attaque (2/4), s’est appliqué à soigneusement découper tout Norvégien s’approchant trop près des 9 mètres. Ses 5 neutralisations (le 2e meilleur total derrière Overby), témoignent de l’intensité mise par le Catalan dans sa défense, souvent isolée face à Sagosen ou Johannessen. De son côté, le cadet Karabatic, exclusivement dédié à la défense hier, a également répondu présent, avec notamment quelques contres bien sentis. Il déclarait ainsi à l’issue du match : « On a été performants ce soir [en défense] avec un grand Wesley derrière, on a été capable de l’aider un maximum. On est resté compact, on a été fort dans nos duels, dans l’entraide et c’est la première chose qu’il faut faire quand on est en défense. Ce soir on a réussi à le faire ». Les Bleus ont ainsi pu compter sur une défense centrale sereine et solidaire.

Enfin, nous ne pouvions terminer sans parler de la performance des Norvégiens. L’absence de dernière minute de Christian O’Sullivan a, semble-t-il, fait très mal aux coéquipiers de Sander Sagosen. Sans leur demi-centre, également très bon défenseur, la Norvège s’est beaucoup reposée sur le récent champion d’Europe avec Kiel. Si Sagosen a été très bon (10/15, 8 passes décisives), tout a trop reposé sur lui car les arrières Johannessen et Reinkind ont été mis en échec par la défense française (2/8 chacun). Leur défense centrale a aussi paru parfois un peu lourde face à la vivacité de Kentin Mahé notamment

Dans les buts, Bergerud a été plutôt bon (12/36). Mais contrairement à Wesley Pardin, le gardien Norvégien n’a pas eu de période d’invincibilité remarquable, hormis juste avant la 20e minute. Enfin, il a surtout un peu disparu des radars en 2e mi-temps, au point d’être remplacé par Saeveras pour les dernières minutes.

CONCLUSION : UNE SOLIDE COLONNE VERTEBRALE

La victoire française s'est donc bâtie autour d'un axe solide composé d'un gardien décisif et d'une défense solide. En attaque, les Bleus ont pu compter sur un demi-centre inspiré au tir comme à la passe et sur l'aide de Nedim Remili, qui semble aspirer à de plus amples responsabilités. Ce beau succès français, au cours duquel tous les Bleus ont présenté un beau visage, ne doit pour autant pas faire oublier les limites norvégiennes hier soir. Mais il nous offre le droit de rêver.

 

Tristan Paloc

 

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jpf_hb
jpf_hb
3 années il y a

Un article comme celui-ci est-il prévu pour tous les matchs de l'EDF ?

James
James
3 années il y a

Avez-vous un lien pour revoir ou télécharger les matchs du mondial ?

maxime
maxime
3 années il y a
Répondre à  James

Pour le vpn, tu peux installer l’extension sur chrome/firefox ou autres « hola vpn », c’est gratuit et ça mange pas de pain puis tu te connectes depuis le Royaume Uni par ex.
Il y a le navigateur web Opera aussi qui a un vpn intégré

James
James
3 années il y a
Répondre à  James

Merci les gars

AVOSCAN STEPHANE
AVOSCAN STEPHANE
3 années il y a

J’aime bien le MEC Pardin…
Il n’a jamais abandonné son retour en bleu….
Il a croqué quelques très jolis shoots….
Bien, humble, propre…

Arpat Anderson
Arpat Anderson
3 années il y a

Merci pour ce bel article Tristan Paloc. Avec des chiffres et du concret, je trouve que votre approche est originale avec un point de subjectivité et c’est agréable à lire.

Bon il va y avoir également des critiques comme d’habitude ici, mais en tout cas un article frais de ce genre fait du bien 🙏

Romhand
Romhand
3 années il y a

Merci à Tristan pour cet article très complet !
Petit coup de pouce à un R. Lagarde et a D. Mem afin qu’ils retrouvent la confiance pour les prochains match ! Nous en aurons besoin !

Chabalabala
Chabalabala
3 années il y a

Je rejoins les handnewsmen comblés par ce papier, ça fait plaiz !…Comme la victoire des Bleus !… Avec un Pardin monstrueux, et on a envie de dire "enfin", après les très-trop pâles prestations de la paire Gérard-Genty… Mahé a été magique dans le premier 1/4 d'heure, avant de s'emballer un' poco en fin de première et avant de remettre le couvert au retour… Et on lui pardonnera volontiers ses quelques gribouillages-pertes de balles, à mettre aussi sur le compte de la fatigue, vu le temps de jeu et de l'énergie déployée…
Remili a fait aussi énormément de bien, derrière un Mem à l'ouest, fantôme de ses sorties catalanes… Nedim a marqué, lui, et il pèse sur le jeu, passes décisives, tête dans la viande, vision du jeu, défense… Gille et Mathé n'ont pas pu ne pas le constater, si ?…
À gauche et derrière, Nguessan a eu de très bons passages, et des moins bons, également en défense… Lagarde a été transparent, refusant les tirs… Les coachs l'ont laissé longtemps sur le parquet, on a du mal à comprendre… On est clairement en déficit de têtes d'affiche au poste…
Perso, je n'étais pas très optimiste, et ça fait du bien de se tromper !… Espérons juste que Gille & Co ne vont pas se reposer sur cette victoire, il reste du taf, impacts, montées de balles, profondeur, jeu sans ballon, répartition défensive… Mais bon, voir les sourires suffisants de certains Norvégiens, Sagosen et surtout Johannessen, s'effacer au fil du match pour faire place à des visages fermés par la prestation de l'EdF, ce fut quand même un gros kiff !… Next !…

Martial
Martial
3 années il y a

Bravo pour l article encore une fois. Ca fait passer nos commentaires habituels pour un apéro de baltringues meme si : bah on a dit la même chose sans le démonstration qui va avec. Oui mahe, remili, pardin. Ce sera super intéressant d appliquer ce décryptage qui est d ordinaire l apanage du foot et surtout du basket us a des matchs ou les conclusions ne sont pas aussi saillantes.
Et ça confirme aussi que sagosen a été énorme contrairement à ce qu on a entendu notamment sur bein. Il fait une grande prestation….un peu tout seul.
Quant à bergerud intéressant de voir qu il fait son match quand en direct je l ai trouvé discret. L idee selon laquelle le nombre d arrets importe moins que la séquence dans laquelle se situe la série….est vraiment clé.

Philippemhb
Philippemhb
3 années il y a

Si quelqu'un a un tuyau technique pour que cesse le rechargement du site toutes les minutes ou trente secondes, je prends……
C'est absolument insupportable…..
Il me faut trois" plombes" pour lire les commentaires à cause de cette particularité du site web "Handnews" qui me saoule grave!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Flyboat
Flyboat
3 années il y a
Répondre à  Philippemhb

Si t’es sur chrome essaie d’installer l’extension disable automatic tab https://chrome.google.com/webstore/detail/disable-automatic-tab-dis/dnhngfnfolbmhgealdpolmhimnoliiok

Ewen Blake
Ewen Blake
3 années il y a
Répondre à  Philippemhb

écrit un mot dans un commentaire sans le valider. Cela stoppe le bot qui recharge la page (il est là pour simuler du traffic)

rkj4
rkj4
3 années il y a
Répondre à  Philippemhb

Moi j'ai un tuyau plus bricole que vraiment technique.
Je place mon curseur dans la zone tout en bas et je clique comme si j'allais saisir un commentaire mais en fait non : je le laisse là et je repars me balader partout à mon rythme sans être dérangé par le rechargement de la page. Tranquille, peinard, décontracté…
Mais je suis sur Mac et je ne sais pas si ça fonctionne sur PC.

OhHandy
OhHandy
3 années il y a

Excellent article et analyse à l'appui de stats très intéressantes 🙂 BRAVO !
Pour la suite j'espère que d'autres joueurs pourront relayer, efficacement, Mahé car j'ai vraiment peut qu'à ce rythme il finisse cramé….
Au vu des stats je suis également très déçu de Mem. Son éval globale n'est pas très positive et vu ce qu'il arrive à faire en club ….? Lagarde ? il ne joue pas en club alors je ne vois pas comment il peut avoir la confiance pour prendre les shoots qu'il a refusé ….
Pour le reste j'attends avec impatience ce soir 🙂

Barcelona
Barcelona
3 années il y a
Répondre à  OhHandy

Mem est surcôté mem en club. Des très bons matchs en LDC avec le Barça face à des grosses équipes; il en fait pas souvent, il en fait un contre Paris puis rien contre Kiel et chaque année c’est pareil. C’est très bien de mettre 7-8 buts contre Brest, Zagreb, Celje en poules mais si derrière sur des matchs à élimination directe face à des meilleures équipes tu mets jamais plus de 2 buts…
Surtout qu’il est vraiment à l’Ouest en défense, Mem N’Guessan y met plus de volonté sur ce secteur…

15
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x