Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EDF (F)

La France fait déjouer la Norvège

, par Peter

Laura GLAUSER crédits : FFHB

Le match entre la France et la Norvège n'était pas décisif pour la qualification, mais il l'était pour la suite de la compétition. Le vainqueur allait d'offrir un quart de finale contre la Tchéquie, qui semble plus abordable que celui face au Pays-Bas. A Trondheim, ce soir, la France s'est donc offert une victoire très importante face à la Norvège, tant pour rejoindre le dernier carré, que pour le mental.

Pour débuter ce premier gros test du mondial, Olivier Krumbholz a décidé de faire confiance au trio Estelle Nze-Minko, Grace Zaadi-Deuna et Laura Flippes sur la base arrière, Laura Glauser dans les buts, Chloé Valentini et Alicia Toublanc sur les ailes et enfin Pauletta Foppa au poste de pivot. Sur le banc, Onacia Ondono fait son retour au dépend de Déborah Lassource, pour ramener une joueuse de défense en plus pour affronter les Norvégiennes. De son côté, Thorir Hergeirsson a aligner son trio Reistad-Oftedal-Mork et Solberg dans les buts.

Une défense bien rôdée

Les Norvégiennes ont pour habitude de bien débuter leurs rencontres et les Françaises en ont subi les frais avec un 3-0 en trois minutes (0-3, 3'), avec deux arrêts de Solberg sur Estelle Nze-Minko et Alicia Toublanc. Puis Laura Glauser a décidé de sortir sa première parade face à Camilla Herrem, pourtant à 87% de réussite dans ce mondial, et Laura Flippes s'est arrachée pour ouvrir le score (1-3, 5'). Les Norvégiennes ont continué d'imprimer un rythme effréné dans ce début de rencontres, mais les Françaises ne se sont pas faites distancées au score grâce à une défense bien en place, revenant à un but, malgré une infériorité numérique (4-5, 8'). Olivier Krumbholz a lancé très rapidement Méline Nocandy et Orlane Kanor, débutant son turnover dès la dixième minute de jeu. La joueuse du Rapid Bucarest a pris ses responsabilités de loin et fait parler sa qualité d'impulsion, ramenant ses coéquipières à un but. Foppa égalise au quart d'heure de jeu avant que Orlane Kanor permette de prendre les devant (8-7, 17'). Les bons replis défensifs, la multiplication des arrêts de Laura Glauser et les sorties dissuasives en poste 2 ont permis d'immiscer le doute dans les tête Norvégiennes, au point de faire perdre six ballons aux coéquipières de Stine Oftedal sur l'ensemble de la mi-temps. Olivier Krombholz n'a pas hésité à faire confiance à ses jeunes joueuses de la base arrière, avec un trio Kanor-Nocandy-Grandveau, sans que le rythme ne baisse. Les Norvégiennes, sans solution en attaque placée et avec une Reistad muselée dans ce début de rencontre, ont subi les assauts français et peuvent remercier Katerine Lunde, entrée suite à un tir dans la tête d'Orlane Kanor sur Solberg à la quizième minute. Sarah Bouktit, entrée en jeu quelques instants plus tôt, donne un avantage de deux buts aux Bleues à quatre minutes de la mi-temps (11-9, 26'). La fin de la première période a été hachée par deux arrêts de jeu pour une panne de table de marque, faisant redescendre le rythme, au profit des Norvégiennes qui sont revenues au score (12-12, MT). Ce premier acte a été marquée par la défense française qui a semé le doute dans l'attaque norvégienne, connue pour être si bien rôdée, que ce soit en attaque placée, que sur les montée de balle.

Une seconde période indécise

Olivier Krumbholz a choisi de remettre son 7 de départ en seconde période, faisant confiance à Laura Glauser dans les buts bleus. La partie d'échec s'est poursuivie dès l'entame de la seconde période avec une récupération de balle française, un but de Grace Zaadi-Deuna, avant que la Norvège reprenne le score sur un pénalty de Mork et un but sur l'aile de Skogrand (13-14, 34'). Pas de quoi inquiéter les Bleues, qui recollent puis infligent un 5-1 en six minutes grâce à une attaque percutante et des prises d'intervalle extérieur de la capitaine Nze Minko (18-15, 40'). Dans un Spektrum Trondheim, tout acquis à leur cause, les Norvégiennes sont restées concentrées et n'ont rien lâché, Laura Flippes a écopé d'une deuxième exclusion temporaire, et sur un but de Reistad, les Scandinaves sont de nouveau revenues au score (19-19, 44'). A partir de la quarante-cinquième minute, l'ambiance est devenue bouillante. Les défenses sont montées d'un cran, à l'image du duel Mork-Horacek, des regards lancés après chaque neutralisation et de la multiplication des arrêts des gardiennes. Quatre minutes irrespirables sans but, un tir de Deila envoyé au dessus de la cage de Laura Glauser a même fait rugir Nora Mork sur le banc, et Méline Nocandy s'est envolée pour marquer ce vingtième but. Le mano-mano s'est poursuivi, la défense française tenait bon, Horacek contrait Reistad, jusqu'à ce qu'Ingstad, en bout d'attaque, permette aux Norvégiennes de reprendre le score (21-22, 56'). A cet instant, après avoir mené les discussions tout au long du match, il semblait cruel de perdre la rencontre, d'autant plus que Laura Flippes venait d'être sanctionnée d'une troisième exclusion temporaire. Au bout du compte, il fallait compter sur un but de Chloé Valentini dans un angle très fermé, un passage en force provoqué par la jeune Léna Grandveau sur l'expérimentée Reistad, une nouvelle prise d'intervalle extérieur d'Estelle Nze Minko pour repasser devant. A trente secondes du terme, Thorir Hergeirsson a posé son temps mort, mené par Nora Mork, pour une dernière attaque, conclue dans le désordre, sur un tir de Skogrand arrêté par Laura Glauser.

Ce soir, sur ces terres, la France a réussi à faire déjouer la Norvège et s'est libérée après 3 défaites consécutives lors des grands rendez-vous. Elle retrouvera la Tchéquie, mardi à 17h30, en quart de finale, avant de peut-être défier le Danemark en demi-finale.

FEUILLE DE MATCH

France – Norvège : 24-23 (12-12) Trondheim, Trondheim Spektrum –  6754 spectateurs Arbitres : Konjicanin Dino / Konjicanin Amar (BIH)

France Entraîneur : Olivier Krumbholz Gardiennes : Glauser (10 arrêts / 32 tirs dont 0/2 pén.), Sako (0/1 pén.) Joueuses de Champs : Nocandy (1/2), Toublanc (1/3 dont 0/1 pén), Valentini (3/4), C. Lassource, Zaadi Deuna (1/3), Flippes (2/4), O. Kanor (4/8), Horacek (2/6 dont 2/4 pén), Foppa (1/1), Nze Minko (6/8), Ondono, Granier (0/1), Bouktit (3/5 dont 0/1 pén), Grandveau (0/3) Exclusions temporaires : Foppa, Nocandy, Flippes x3, Toublanc

Norvège Entraîneur : Thorir Hergeirsson Gardiennes : Solberg (7 arrêts/ 16 tirs dont 2/2 pén.), Lunde (10 arrêts/ 25 tirs dont 1/3 pén.) Joueuses de Champs : Aardhal (1/3), Skogrand (3/4), Mork (4/6), Oftedal (3/5), Brattset Dale, Breistol, Ingstad (4/5), Bakkerud, Novak, Herrem (2/5), Solberg-Isaken, Reistad (3/6), Hovden (1/2), Deila (2/4) Exclusions temporaires : Aardahl, Hovden, Skogrand, Reistad

Thomas Mathiot

Prochain match TV

Pays Aix UC

20:00

Jeu. 25 Avr.

Saint Raphaël Var HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
bdid
bdid
4 mois il y a

Beau match de hand !

J'ai beaucoup aimé le "turn over" des joueuses. Je trouve que c'est vraiment une victoire de groupe. J'aurais bien voulu voir Sako en 2e période, mais bon.
On espère que nos françaises feront mentir les statistiques concernant les défaites des norvégiennes. Pour le moment, on évite les Pays-Bas, On évitera peut-être aussi le Danemark en demi.

Une belle équipe de France ! Bravo !

NICOLAU
NICOLAU
4 mois il y a
Répondre à  bdid

Danemark ou Suède en 1/2 c’est pareil mais faut pas oublier le 1/4 qu’il faut pas gagner d’avance ce sont des matchs couperet.Le match a été un régal de handball de part et d’autre .Grosse défense de l’E.d.F face à l’armada Norvégienne et serrer.Maintenant si et seulement si on devait re-rencontrer les Norvégiennes en finale.Re-rediter cette même performance et intensité et efficacité.Et casser le signe indien : souvent quand tu bat une équipe en poule tu perds en finale.En tout cas une belle bouffée de fraîcheur cette E.d.F.La Norvège est une sacrée équipe aussi.

Nenad74
Nenad74
4 mois il y a

Très belle et grosse victoire surtout grâce à la défense, et physiquement au point. Un gd bravo à toutes , avec mention à Glauser et Nze Minko en attaque.
Mais que dire de cet arbitrage maison, 100% Norvégien, avec des fautes grossières entre autre de Reistad non sanctionnés disciplinairement , et des 7m oubliés.

HandForLife
HandForLife
4 mois il y a

Très bon match de l’EDF. Il fallait montrer que la Norvège n’est pas invincible chez elle.
Ce qui est intéressant c’est que cette fois les Beues n’ont pas joué à 100 à l’heure comme les précédentes rencontres. Résultat : très peu de pertes de balle.
Un autre point positif, le turnover. Alors que la Norvège joue quasiment toute la rencontre avec le même 7 en attaque, la France est capable de changer tous les postes sans perte qualitative visible.
Il faudra s’appuyer là-dessus pour les prochaines rencontres.
Un petit mot sur l’arbitrage : il était très « maison » au début puis s’est volontairement ou involontairement équilibré au fil de la rencontre (défense en zone de Valentini sur le dernier tir). Les joueuses ont réussi à faire avec sans sortir du match dans leur tête.
Bravo.

Sasori9
Sasori9
4 mois il y a
Répondre à  HandForLife

Arbitrage maison oui parce que ce duo arbitre n'a pas arreté de sanctionner Flippe. On a bien vu flippes sanctionner de deux minutes, ca a permis à la Norge de remonter le retard de trois points en si peu de temps.

Bonyann
Bonyann
4 mois il y a

Avec une telle défense nous pouvons voir très loin
Des jeunes sans complexes
Allez les bleues

Dede83
Dede83
4 mois il y a

Quel beau match vraiment un régal; les 2 equipes nous on montré du beau hand; défense et gardienne au diapason attaque maîtrisée

LEPIRATE54
LEPIRATE54
4 mois il y a
Répondre à  Dede83

malin cette tactique : varier défense en 5-1 et défense en 6-0 pour empêcher l’attaque norvégienne de s’adapter
heureux e voir Glauser retrouver son niveau habituel au bon moment

nicolau
nicolau
4 mois il y a

Super match de hand ,un régal.L’intensite était là malgré la qualif acquises des 2 équipes.Si et seulement si ,il y a 2 matchs couperet 1/4 et 1/2 .La France se retrouvait en finale contre la Norvège il faudra rediter cette performance et briser le signe indien : Quand tu bat une équipe en poule tu perd en finale.En tout cas cette équipe d’EdF est un régal a voir évoluer.La Norvège c’est très costaud aussi.

Sasori9
Sasori9
4 mois il y a

Une chose qui m'a surprise est que les Bleues ont joué en haute intensive pdt 60 min, le fait de turnover sans caser le rythme a bien fonctionné. OK a fait bien le turnover aussi souvent depuis le début afin de mieux préparer les Bleues ( 7 et les remplacantes)
Les Bleues ont bcp subi mais elles n'ont pas craquer. c'est l'essentiel.
Il y a une dispute entre Mork et Offtedal. La capitaine de norge ne parle pas, c'est Oftedal et Mork qui imposent leur stratégie.
Gardillou parle le stratégie de PSG-Barca pour le milieu, en gros, c'est asphyxier les milieux Norges : Oftedal et Mork. Il a bien raison.
Bon on ne s'emballe pas. le match commence avec le quart. Si on tombe la Norge en Finale, ce serait bien que les Bleues adaptent une autre tactique.

jpf_hb
jpf_hb
4 mois il y a

Quel match ! D'une rare intensité pendant 60 minutes ! Et quel dénouement ! C'était digne d'une finale !

Les seuls bémols ont pour moi été la table (vraiment à ce niveau c'est impensable autant d'amateurisme, et pour les 2m30 qu'il restait à jouer ils auraient pu le faire sans le chrono affiché et régler les problèmes à la mi temps…) et le duo arbitral pas à la hauteur.
Vous ne me voyez pas souvent écrire contre l'arbitrage, mais hier c'était affligeant. Je ne vais pas verser dans le complotisme ou dans l'arbitrage maison ; mais ils n'étaient tout simplement pas à la hauteur. Le deux minutes pour faute d'attaquante alors que c'est la norvégienne qui doit se prendre 2 minutes, les poussettes bras tendues de l'arrière norvégienne toute la première mi temps, et le dernier 2 minutes (donc rouge) de Flippes…

Heureusement que l'issue du match était bonne pour les bleues, sinon je serai devenu dingue.

Maintenant il faut refaire ce genre de match encore 3x !

jeanloup47
jeanloup47
4 mois il y a

Le niveau de l'arbitrage est assez affligeant dans ce CM ! En tant qu'ancien arbitre je n'ai pas honte à l'écrire.
Je trouve que les actrices ont du mérite pour garder leur sang froid ( une question d'habitude probablement ??)
Pour le match nous avons tous vécu un grand moment de handball. Les bleus ont remporté la première manche; je souhaite les voir de nouveau sur la route des norvégiennes le 17 décembre et bien sur à Lille en août prochain.

jpf_hb
jpf_hb
4 mois il y a
Répondre à  jeanloup47

Effectivement, en tant qu'ancien arbitre également (même en tant qu'actuel formateur et observateur de JA et JAJ).

Pour moi le problème est récurrent sur les dernières compétitions féminines internationale et il est assez compréhensible :

Le niveau des équipes féminines de handball s'est extrêmement élevé ces dernières années et professionnaliser. Les arbitres rappelons le ne sont toujours pas professionnels. Les binômes internationaux ont un métier à côté et doivent poser des congés pour être désignés sur les compétitions internationales.

Regardons en France, les sœurs Bonaventura (top 1 au classement des binômes internationaux français) l'ont toujours dit et préfère se garder leur temps libre pour les compétitions masculines de janvier février (même si par quelques fois elles ont déjà enchainé les 2 compétitions). Du coup en France on envoi notre Top 2/3 (avec tout le respect et l'amitié que j'ai pour eux, ils ont d'ailleurs fait de très beaux matchs dont l'excellent Danemark Japon).

Mais du coup on a une paire médiocre sur un match digne d'une finale (la désignation est à revoir également).

Beaucoup de facteurs selon moi, mais en résumé il n'y a pas les meilleurs arbitres possibles à ce mondial (même s'il y a de très bonnes paires comme Hansen/Madsen ou Carmaux/Mursch), et encore une fois c'est le sport féminin qui en pâti…

Les binômes internationaux devraient tous être professionnels (payés par l'IHF) et envoyés régulièrement sur des matchs de championnat dans d'autres pays que le leur (France, Allemagne Espagne notamment) pour les confronter au haut niveau beaucoup plus souvent

Chabalabala
Chabalabala
4 mois il y a

Belle victoire des Bleues, construite sur une défense agressive, intelligente, des sorties de postes 2 et de l'entraide derrière, des tireuses embrouillées par l'activité des Françaises au-delà des 9m, et une Laura Glauser plus présente qu'à l'habitude, jusqu'au dernier arrêt pour la gagne.
Le handball français qui gagne s'est toujours construit sur sa défense, les Norvégiennes, à domicile, l'ont éprouvé à leurs dépens.
Une victoire qui offre la première place du groupe aux filles de Nze Minko ( Zébulon pleine bourre), et leur permet d'éviter les PB. Loin d'être négligeable, même si on n'imagine pas les Bataves faire mieux que les Norvégiennes face à l'EdF de dimanche soir…
Quant à la paire arbitrale… 10 exclusions dont 6 pour les Françaises !… Et un acharnement envers Laura Flippes assez hallucinant !… Beaucoup de 7m oubliés également… Pas grave, les Bleues sont bien restées dans leur match, au contraire des Norvégiennes, avides des 2mn qui leur permettaient chaque fois de recoller au score…
Bons turnovers, pas de blessées, vivement le 1/4 !…

14
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x