Mondial 2017

Groupe D : le Danemark et les autres

Equipe Nationale du Danemark-240716-0755

Le groupe D est un groupe qui semble équilibré avec deux extrêmes entourant un ventre mou ou rien ne sera pardonné. En tête de liste, le Danemark a les faveurs des pronostiques devant le peloton composé de l’Argentine, la Suède, l’Egypte et le Qatar – vice-champion en titre en difficultés. Enfin le Bahreïn semble dans une situation impossible a dépasser, et cherchera l’exploit d’une victoire mondiale dans un premier tour.

Argentine – Simonet and co

Simonet-ArgentineL’énergie de le fratrie star va enfin être réunie pour l’équipe d’Argentine. Diego, Sebastian et Pablo (photo) se savent appréciés en France et vont vivre leur début de Mondial à quelques arrêts de métro de leur porte d’entrée Ivryen. Il ne seront pas seuls, encadrés par des ailiers rayonnant lors des derniers Jeux Panaméricains, de Pizarro à Fernandez sans oublier Vaistein qui s’est révélé, et des indéboulonnables tauliers Schulz et Carou. La dernière compétition internationale panaméricaine n’est pourtant pas un bon souvenir. À domicile sans Diego puis sans Sebastian (blessures), les argentins ont sauvé les meubles en remportant la troisième place après s’être fait sortir par le Brésil (20-23) en demi-finale malgré l’ambiance de Buenos Aires. Un Brésil qu’ils auraient pu éviter s’il n’y avait pas eu une défaite des plus malvenue face au Groenland. Les temps ont cependant changé, avec une équipe au complet qui fait croire au meilleur à Dady Gallardo. Dans une poule équilibrée, la marge d’erreur va être faible pour chercher le huitième le moins terrible possible. Alors, le quart ne sera plus une utopie.

Le 7 majeur : Matias Schulz (GB) – Federico Fernandez (AlG) – Sebastian Simonet (ArG) – Diego Simonet (DC) – Federico Vieyra (ArD) – Federico Pizarro (AlD) – Gonzalo Carou (Piv).

Bahreïn – L’inconnu à respecter

Le point d’interrogation est immense devant l’arrivée, pour sa seconde participation, de l’équipe nationale du Bahreïn dans un mondial de handball. Dans une poule à forte concurrence, les bahreïniens semble promis au transfert vers Brest pour la coupe du président après le 20 janvier. Méfiance toutefois à prendre les handballeurs pour des touristes hivernaux. Le Bahreïn au dernier championnat asiatique, à domicile, a vécu un premier tour entre facilités et peurs bleues mais a bien battu le Japon et donné du fil à retordre au Qatar (22-27 ; 11-12 à la pause). L’objectif sera de ramener une victoire de ce tournoi, ce qu’ils avaient réussis à faire seulement face à l’Australie en 2011, évitant la cuillère de bois.

Le 7 majeur : Mohamed Ali Husain Abdulla (GB) – Mahmood Abdulqader Ali (AlG) – Jaafar Abdulqader Ali (ArG) – Husain Ali Al Sayyad (DC) – Sadiq Ali Abdulla (ArD) – Hasan Mohamed Alsamahji (AlD) – Hasan Shehab Alfardan (Piv).

Danemark – L’invité indésirable

TOFT HANSEN Rene-Danemark-220716-9744S’il fallait nommer un trouble-fête potentiel à cet au revoir passionnel que s’apprête à vivre les Experts et leur public, le Danemark serait en n°1. Déjà car il s’agit d’une fantastique équipe, et un peu par esprit de vengeance car si les Jeux Olympiques ont enfin fait briller le Danemark de Landin et Hansen, c’est après moult désillusions… À la maison (Euro 2014), ou presque (Mondial 2011). Pour se charger de cette mission, le Danemark peut compter sur une équipe au complet et visiblement en grande forme. Seul petit hic, le poste d’arrière droit a vu partir Mads Christiansen vers une retraite bien méritée, et la solution – droitier ? Sondergaard ? – ne semble pas clairement établie dans l’esprit du sélectionneur Gudmundur Gudmundsson.

Le 7 majeur : Niklas Landin (GB) – Magnus Landin Jacobsen (AlG) – Mikkel Hansen (ArG) – Mads Mensah Larsen (DC) – Kasper Sondergaard (ArD) – Lasse Svan Hansen (AlD) – René Toft Hansen (Piv).

Egypte – Le retour des pharaons

EL-AHMAR Ahmed-Egypte-220716-8757L’Egypte retrouve la France, là où 15 ans auparavant le handball avait quitté un peu le centre européen pour être surpris par l’arrivée de l’Egypte en demie-finale d’un mondial. Bis repetita ? Pourquoi pas, dans un mondial post-JO et où les absents sont nombreux. Cependant, les Égyptiens ne montrent pas les bons signes en préparation, avec des défaites face à la Russie ou plus récemment face au Danemark et à l’Islande. La tuile, c’est aussi l’absence de Ali Zein, touché à la dernière minute et qui ne pourrait jouer qu’en huitième de finale. Ce qui fait que le côté gauche semble bien désertique et la base arrière bien pauvre. En résumé, une défense de fer et le sauveur El-Ahmaar (photo) sont appelés à briller sur le terrain de Paris Bercy, théâtre d’un passé un brin trop lointain.

Le 7 majeur : Karim Hendawy (GB) –  Ibrahim El-Masry (AlG) – Mohamed Ali Zein (ArG) – Eslam Hassan (DC) – Ahmed El-Ahmaar (ArD) – Mohamed Sanad (AlD) – Mohamed Mamdouh (Piv).

Qatar – Déjà la fin ?

ROINE Bertrand-Qatar-070116-5655Le Qatar a reçu toute les moqueries ces dernières années, critiques acerbes sur son système de recrutement d’internationaux délaissés ou de pays de second plan, afin de figurer au mieux dans son Mondial 2015. Une réussite soit dit en passant, malgré la défaite en finale. Sauf que l’instant d’épiphanie semble se terminer et pourrait tourner au crash, avec l’absence de nombreux naturalisés pour des motifs aussi divers que possibles – de la perte de ressources financières à l’exil pour Memisevic en passant par le choix sportif. Pour un retour à la normale, Valero Rivera comptera sur ses piliers Rafael Capote, Kamal Mallash et Danjel Saric. Sans oublier Bertrand Roiné (photo) qui devrait avoir une sensation étrange en jouant en bordeaux pour le Mondial français. Des statures pour encadrer une jeunesse qui a ses têtes de proue, et va enfin se faire les dents pour espérer faire durer ce coup d’un soir.

Le 7 majeur : Danjel Saric (GB) – Abdulrazzaq Murad (AlG) – Rafael Capote (ArG) – Kamal Mallash (DC) – Ahmad Abdelhaq (ArD) – Abdullah Al Karbi (AlD) – Youssef Benali (Piv).

Suède – Nourris au handball

Crédit photo : EHF

Crédit photo : EHF

Attention outsider. Si dans le duel des nordiques face au Danemark, la Suède va partir méfiante, pour le reste la route est ouverte vers la deuxième place. Hors l’équipe commence à voir arriver à maturité la majorité de son effectif, même vidé des deux Andersson, Kim et Mattias. La paire Mikael Appelgren et Andreas Palicka se révèle à Löwen et va retrouver plusieurs joueurs de Bundesliga qui crèvent les écrans chaque semaine, sans oublier Andreas Nilsson qui approche des sommets de son jeu. Le bonus pourrait venir du nouveau sélectionneur Kristjan Konradsson qui a décidé de lancer un groupe aux dents prête à rayer le parquet dont Jerry Tollbring est l’avant-poste devant Simon Jeppsson ou Jesper Konradsson (photo)… Entre autres.

Le 7 majeur : Mikael Appelgren (GB) – Jerry Tollbring (AlG) – Lukas Nilsson (ArG) – Jim Gottfridsson (DC) – Johan Jakobsson (ArD) – Niclas Ekberg (AlG) – Andreas Nilsson (Piv).

Maxime Thomas

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 8 janvier 2017 à 01h43

    Vivement France-Danemark la finale !!!!

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves