All J.33

Les chouettes s’imposent à Mannheim !

Paul Drux (Berlin)

Bientôt la fin du championnat en Allemagne, pourtant, rien n’est encore joué. Alors qu’avec une défaite supplémentaire, Flensburg pourrait envoyer Kiel à la première place, la course au maintien vient de recevoir un nouvel élan quelque peu inattendu. Sans compter sur le fait que les tickets pour l’Europe ne sont toujours pas assurés pour Berlin et Bergischer, dont le sort sera scellé lors de la dernière journée.

Match de la semaine : Flensburg écrase Berlin

Rien n’est encore joué certes, mais Flensburg semble enfin avoir trouvé la sérénité en championnat. Auteur d’un match complet face à Berlin, Buric a écoeuré à lui tout seul les tireurs des renards.

Le ton est donné dès le début de la rencontre. Le SG inflige un 5-2 en un peu moins de 10 minutes (9’). Hampus Wanne (7/10) très en forme sur le début de match marque rapidement, les Renards comprennent vite qu’une victoire passera par un petit miracle. Les locaux creusent légèrement l’écart, et lentement, voient la victoire à portée de main. Un dernier but de Magnus Rod (6/7) porte l’écart à +6 avant la pause.

Heinevetter n’est pas en reste, mais ses coéquipiers n’assurent pas dans le secteur offensif, et après quelques minutes, Flensburg creuse à nouveau l’écart. (19-12, 41’). Paul Drux, au four et moulin, parvient à réduire l’écart sur plusieurs séquences, mais les Renards ont trop peu de réussite. Buric a fermé la boutique d’entrée, et n’encaisse que 18 buts : Flensburg l’emporte aisément 26-18.

Les arrêts de Silvio Heinevetter représentent un peu l’arbre qui cache la forêt, tant Flensburg a dominé la rencontre. C’est à Berlin d’assurer la victoire face à Wetzlar pour espérer un ticket pour la Coupe EHF lors de la dernière journée.

MVP de la semaine : Arnor Thor Gunnarsson

Auteur de 12 buts dont 5 jets de 7m face à Minden, Gunnarsson est notre MVP de la semaine ! Meilleur buteur de son équipe de Bergischer, il a pris une nouvelle dimension cette saison. Une véritable fusée en contre et impeccable à la finition, l’Islandais réalise une saison pleine.

Les gardiens ont d’ailleurs vécu une rencontre plutôt déplaisante lors de Minden – Bergischer. Le score avance très vite dès la première période et les portiers ne font que ramasser les pots cassés, à la pause Bergischer tient son avance (15-20). Les Lions réalisent un véritable festival offensif, et déroulent le même jeu en seconde période. Cependant, un sursaut en fin de rencontre permet à Minden de combler le retard de quelques buts. Score final : 32-35. Grâce à cette victoire, Bergischer reste dans la course à l’Europe face aux Füchse Berlin.

Crédit photo : EHF

Les Chouettes font tomber Mannheim pour les adieux de Jacobsen

Leipzig s’est incliné de peu face à Hanovre cette semaine. Hanovre fait d’abord la course en tête, mais est rapidement rattrapé par Leipzig (9-9, 15’). Aucune des deux équipes ne parvient à imposer son rythme, et à la pause, les visiteurs mènent d’un petit but (15-16). Hanovre reprend l’avantage (20-17, 37’), mais commence à buter face à Milos Putera : Leipzig égalise (20-20, 41’) alors que Timo Kastening reçoit un carton rouge. Leipzig peut compter sur les buts de Philipp Weber (8/13) mais Hanovre reste concentré (24-22, 47’), et s’impose après un dernier effort. Score final : 30-28

Grâce à sa victoire contre Bietigheim après un match accroché, le SCM a consolidé sa place de troisième. Bietigheim, toujours à la lutte pour le maintien, commence le match avec beaucoup de volonté (2-5, 8’). Magdeburg finit par égaliser (8-8, 18’) mais Bietigheim parvient à rester en tête (8-11, 24’). A la pause, c’est bien Bietigheim qui est devant (9-13). Les tireurs du SCM sont en difficulté, à l’image de Robert Weber (2/6), mais Dario Quenstedt est bien présent dans ses buts (15 arrêts, 44%). Le SCM se reprend (16-16, 44’) puis enchaîne les buts (21-16, 49’). C’est trop pour Bietigheim, qui ne peut plus revenir. Score final : 23-19.

Gummersbach s’est accroché mais n’a pas réussi à gagner des points essentiels face à Göppingen dans la course au maintien. Le début de match est serré (7-7, 14’). Göppingen prend un premier avantage (11-13, 24’) mais Gummersbach reste au contact (13-14, MT). Göppingen continue à faire la course en tête mais les locaux restent bien présents (16-17, 37’). Gummersbach finit par craquer et l’écart se creuse (16-23, 50’). Score final : 22-26.

On a une nouvelle fois assisté à une démonstration de force de la part de Kiel, qui maintient la pression sur Flensburg à une journée de la fin du championnat. Lemgo est devant en début de rencontre, mais Kiel reprend rapidement l’avantage (5-8, 12’). Les hommes d’Alfred Gislason enchaînent les contre attaques (7-12, 19’). A la pause, l’écart est déjà important : 11-17. Lemgo essaie de revenir, mais Kiel est bien trop fort (14-20, 36’). Niclas Ekberg réalise une performance parfaite (8/8), tandis que du côté de Lemgo, c’est Dominik Ebner qui s’illustre (7/8). Kiel s’impose sans difficulté. Score final : 26-34.

Mais que s’est-il passé à Mannheim ? Opposés à la lanterne rouge du championnat, les Lions ont totalement déjoué pour leur dernier match à domicile et abandonnent ainsi la troisième place au SCM. C’est Ludwigshafen qui fait la course en tête dès les premières minutes (5-7, 11’). Les Lions n’arrivent pas à égaliser, butant sur un très bon Matej Asanin (15 arrêts, 36%). L’écart s’agrandit (8-13, 23’). A la mi-temps, les Chouettes gardent leur avantage (11-15). Andy Schmid (4/9) et Gudjon Valur Sigurdsson n’y sont pas (5/9), Ludwigshafen est au contraire très concentré (14-19, 34’). Les locaux reviennent finalement à un but (23-24, 50’) mais les Chouettes ne paniquent pas. Grâce à cette victoire, Ludwigshafen garde un petit espoir de se maintenir. Score final : 26-29.

Erlangen peut avoir des regrets après leur défaite contre le MT Melsungen. Alors qu’ils recevaient le club de la Hesse, le HCE rentre très bien dans la rencontre et domine les débats dans un premier temps (10-5,11’). Mais l’arrière droit du MT Birkefeldt sonne la révolte, et les rouges se reprennent (13-11, 25’)… Avant de rechuter juste avant la pause (16-11). La seconde période est bien plus accrochée, et Melsungen rattrape peu à peu son retard. Les deux collectifs sont au coude à coude jusqu’au bout. Un dernier but à 3 secondes du terme, inscrit par Michael Allendorf, scelle la rencontre. Melsungen l’emporte sur la plus petite longueur. Score final : 24-25. À noter l’excellente prestation de Tobias Reichmann (9/12).

Dans ceux qui n’ont plus rien à jouer si ce n’est de la fierté, passons du côté de Wetzlar qui recevait Stuttgart. Les deux équipes jouent plus ou moins sur le même tempo, et rien n’est joué au premier quart d’heure (8-7). Comme à son habitude, Wetzlar s’appuie sur Cavor, Rubin et Holst dans le secteur offensif. Et cela a fonctionné cette semaine. Avec 3 buts d’avance à la pause (13-10), Stuttgart doit accélérer s’ils veulent espérer une victoire. Cependant, Wetzlar va très bien gérer son avance en seconde période, Ivanisevic réalise quelques parades. Wetzlar l’emporte sur un +3 bien géré. Score final : 26-23.

Romane Marcon – Julien Baudry

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 THW Kiel 24 14 12 0 2 427:36760
2 SG Flensburg-Handewitt 24 16 11 2 3 425:37154
3 Rhein-Neckar Löwen 24 16 11 2 3 458:41642
4 SC Magdeburg 22 16 11 0 5 479:43247
5 TSV Hannover-Burgdorf 22 15 10 2 3 432:40428
6 MT Melsungen 21 16 10 1 5 439:4336
7 Füchse Berlin 20 15 10 0 5 424:38143
8 SC DHfK Leipzig 18 16 9 0 7 446:449-3
9 Bergischer HC 15 16 6 3 7 435:446-11
10 HSG Wetzlar 14 15 6 2 7 421:422-1
11 HBW Balingen-Weilstetten 13 15 5 3 7 421:435-14
12 Frisch Auf Göppingen 13 16 6 1 9 402:422-20
13 HC Erlangen 12 15 5 2 8 387:402-15
14 GWD Minden 10 16 4 2 10 421:441-20
15 TBV Lemgo 10 16 4 2 10 434:465-31
16 TVB 1898 Stuttgart 10 15 3 4 8 391:424-33
17 Die Eulen Ludwigshafen 6 16 2 2 12 372:417-45
18 HSG Nordhorn-Lingen 2 16 1 0 15 378:465-87
Pub Espace Pronos Allemagne

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Majorius73 - le 3 juin 2019 à 13h12

    Le classement est faux, Bergischer n'a pas 39 points mais 38.
    Bergischer a perdu contre Leipzig et non fait match nul

    • Kieler - le 3 juin 2019 à 21h34

      2 matchs nuls, 1 contre Lemgo et 1 contre Leipzig.

  2. Vinch1 - le 3 juin 2019 à 21h46

    combien d'équipes descendent en tout ? Avec ou sans barrages ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).