LdC (M)

Le Barça souverain à Paris, Veszprém écrase Skopje

Ludovic Fabregas (FC Barcelone)

Depuis qu’on l’attendait ! Paris et Barcelone se sont affrontés dans le duel pour la tête du groupe A. Après un match de titans, ce sont finalement les Catalans qui ont mis fin à la série d’invincibilité du collectif parisien. Dans le groupe B, Kiel renverse totalement la tendance dans les derniers instants contre Montpellier, grâce à un Landin décisif. Les Allemands conservent donc la première place juste avant la trêve hivernale, tandis que les champions d’Europe sombrent un peu plus…

Groupe A

Un beau trio de tête domine un groupe A complètement déséquilibré. Alors que Paris concède sa première défaite à domicile depuis 2014 (32-35), Barcelone s’empare de la tête du groupe. Les Catalans semblent être destinés à jouer les quarts de finale… Même si rien n’est encore joué. Après avoir balayé Zagreb (33-23), Szeged talonne le Barça d’un petit point, et reste en embuscade pour la suite de la compétition. Elverum tient enfin sa première victoire ! Les Norvégiens ont pulvérisé Celje à la maison. Avec déjà 21 buts inscrits à la pause (21-13) et huit buts d’avance, la bande de Rasmus Boysen a dominé la rencontre de bout en bout pour s’offrir son premier succès et avec la manière (37-26). Flensburg a raté sa rencontre Aalborg. Alors qu’au retour de la pause, les champions d’Allemagne reviennent bien, ils laissent échapper la rencontre et encaisse une nouvelle défaite à la maison (29-32).

Groupe B

Zaporozhye rattrape quelque peu son début de saison européenne raté avec une victoire à domicile contre Porto (33-29). Alors que les gardiens ukrainiens ont largement assuré le job, les Portugais ont raté le coche et permis aux locaux de prendre les deux points. Après une défaite à Veszprém, Kielce rebondit avec une victoire contre Brest (30-24). Portés par un Blaz Janc chirurgical (7/7), les Polonais n’ont laissé aucun espoir aux Biélorusses en deuxième période et pointent donc à la troisième place, juste devant Montpellier. Montpellier qui aurait pu accrocher une belle victoire à la Sparkassen Arena de Kiel, mais c’était sans compter Landin, décisif en fin de rencontre. Les Allemands ne tremblent pas et prennent l’avantage dans les derniers instants, et plus tard, les deux points (33-32). Dans le dernier match du groupe, Veszprém a écrasé le Vardar à Skopje. Plus vraiment dans le coup depuis plusieurs rencontres, la pause va faire du bien aux Macédoniens, qui s’inclinent lourdement (29-38).

Groupe C

Les qualifiés pour les plays-offs sont désormais tous connus ! Le premier, le Bidasoa Irun. L’autre club espagnol dans la compétition a terminé la phase de groupe avec une défaite sans réel intérêt, si ce n’est offrir à Rabotnik leur troisième victoire (25-23). Dans un autre duel pour l’honneur, Presov a écrasé les Finlandais de Cocks, avec une victoire sans appel (30-19). En revanche, s’il y avait un duel à suivre cette semaine, c’était celui opposant le Sporting CP contre l’IK Sävehof. Les Portugais dirigés par Thierry Anti ont dominé la rencontre face aux jeunes suédois, et se qualifient donc pour les plays-offs.

Groupe D

Kristianstad se réveille définitivement après la guerre. Avec une victoire acquise contre Plock, les Suédois remportent leur troisième victoire (24-20) mais doivent se contenter de la quatrième place du groupe. Match pour l’honneur, Tchekov a gagné contre Schauffhausen malgré les 8 buts de son ailier gauche Sebastian Frimmel (29-27). Et pour le dernier match concernait les Danois de GOG contre le Dinamo Bucarest, ultra dominateur de la poule. La jeunesse de GOG a presque réussi le pari, mais s’incline sur la plus petite marge (31-32).

Le point sur les plays-offs

Alors que rien n’est encore joué dans les poules hautes, on a déjà le programme des plays-offs des poules basses. La première rencontre verra s’affronter le Sporting CP et le Dinamo Bucarest entre le 19 et le 23 février. L’autre confrontation concernera donc Plock et Irun. Les matchs retour devront attendre la semaine suivante, ils se joueront entre le 26 février et le 1er mars.

Pub Espace Pronos EHFCL

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. vince - le 1 décembre 2019 à 21h44

    On pourra trouver toute sorte d’excuse à Paris pour tenter d’expliquer cette défaite, la 1ère pour Paris à domicile en LDC depuis 5 ans mais je crois personnellement que pour la 1ère fois depuis l’arrivée de.s Karabatic.s en 2015, la LDC s’est trouvée un autre favori que le PSG cette saison… Barcelone ne me jamais paru aussi fort que depuis justement sa dernière LDC avec Karabatic..

    Un mal pour un bien pour Paris de ne pas avoir ce statut de favori, très peu souvent couronné au F4 ? Et puis l’état de forme des 2 équipes ne sera sans doute pas le même qu’aujourd’hui au Final4 si Final4 il y a pour les 2 équipes… En tout cas, le collectif de Barcelone me parait plus riche que celui de Paris même avec Remili…

  2. Vardarian - le 2 décembre 2019 à 03h31

    Pendant mes nuits d’insomnie, je me demande comment ce club de bouffons a reussi à gagner 2 fois la LDC.

    Comme vous le comprenez, je ne peux pas supporter une équipe qui a perdu toute sa dignité: avec une certaine tristesse, je suis forcé de dire adieu au Vardar.

    (Je vais pas changer mon pseudo, j’y suis très attaché)

  3. oeil52 - le 2 décembre 2019 à 14h15

    Un Fabregas énorme en défense et en attaque certes il y a eu quelques ratés , mais combien de penaltis sifflets ou non sifflets , porte ouvertes ou entre-ouvertes pour ces coéquipiers ? Je me suis régalé de voir un patron de la déffence de tous les combats !!!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).