EDF U19

Les bleuets maîtres chez eux

france-u19-gaudin-4034

Dans ce jour de finale au tournoi Pierre Tiby, l’équipe de France jeune a joué avec le feu pour s’imposer face à l’Espagne (26-24) devant une salle Luc Abalo comble et en extase. En levé de rideau, la Pologne a été chercher la troisième place face à la Tunisie.

La Pologne finit sur une bonne note

pologne-generation-1998-1999-tiby-2016Dans le match d’ouverture pour la troisième place, la rencontre a été peu accrochée. La faute à des arrières polonais en orbites à l’image du capitaine arrière gauche Tomasz Makowski qui signe une feuille parfaite à la pause (9/9). À l’inverse, les tunisiens déjouent, probablement émoussés par les précédents combats. Seul l’arrière droit Mdimegh Mohamed sort du lot (4 buts). À la pause, l’écart est conséquent (17-10, MT). Le retour des vestiaires est un cauchemard pour la Tunisie, cadenassée et n’inscrivant à nouveau qu’après six minutes de match (22-11, 36e). Un écart qui grimpe alors que Makowski sort après un choc, merveilleusement remplacé par Damian Przytula (28-15, 45e). Seul le demi-centre Mohamed-Amine Darmoul tiens le choc (8/12), avant qu’une 2-4 tunisienne vienne combler l’écart (35-27, SF). La Pologne obtient la troisième place du Tiby 2016, la Tunisie sans victoire finit quatrième.

Une finale avec les nerfs

france-u19-gaudin-3922Les bleuets auront été tour à tour brillant, hésitant, courageux et, enfin, victorieux ce soir. Alignant d’entrée une défense en 1-5 intraitable avec Noah Gaudin devant Yoann Gibelin, solidifiée par la présence rassurante de Bastien Soullier devant la ligne de but. Cette défense permet de récupérer de nombreux ballons et de mettre sur orbite Noah Gaudin (4/5) ou Gaël Tribillon (3/5). Avant le premier quart du match, le sélectionneur espagnol a déjà posé ses deux temps-mort devant les difficultés de son équipes (8-2, 13e). Ce qui n’empêche pas le score de monter jusqu’à +9 en faveur des bleuets (12-3, 16e). Grâce aux parades de Adrian Torres, les espagnols reviennent enfin dans la partie. Iker Tarrafeta Serrano a les occasions de lâcher son bras (5 buts à la pause), mais ce n’est pas suffisant pour revenir à moins de cinq buts (15-10, MT).

france-u19-gaudin-3277Insuffisant… Jusqu’alors. La deuxième mi-temps va reprendre sur une autre dynamique, totalement ibérique. L’arrière gauche espagnol Miguel Núñez tente beaucoup et réussis tout autant (3/4). Le score se resserre d’autant que les bleuets ne marquent plus. Yoann Gibelin offre bien de l’air par ses interceptions (20-17, 46e), mais cela ne dure que quelques instants avant que le pivot Daniel Ramo égalise en faisant sortir deux minutes Andry Goujon Bellevue (20-20, 49e). Le jeu se tend, Gaël Tribillon joue avec le génie pour lancer Lucas Pétraud mais le tout est poussif (21-21, 51e). Pire, la moulinette Iker Tarrafeta (8/10) met pour la première fois les jeunes français derrière, puis à distance (21-23, 53e). Le moment pour Eric Quintin de poser un temps mort, pause qui va se révéler bienvenue. Les hommes forts Noah Gaudin et Gaël Tribillon font monter la température de la salle (25-23, 58e) tandis que Bastien Soullier sécurise la victoire. Un dernier temps mort du sélectionneur français, histoire de jouer un dernier coup pour Virgile Pinchot, et la victoire est au bout (26-24, SF). Comme l’année passée, les bleuets s’imposent au bout du suspens et reste invaincu depuis 2013.

La feuille de match – Finale

France – 26

Bastien Soullier (GB – 8 arrêts) ; Gautier Ivah (GB – 1 arrêt) – Gaël Tribillon (Cap – 5/7) ; Lucas Hubert (0/1) ; Robin Dupont-Marion (2/3) ; Noah Gaudin (7/11 dt 0/1 à 7m) ; Axel Cochery ; Andry Goujon-Bellevue ; Enzo Jean-Louis (2/3) ; Antonin Mohamed (0/1) ; Virgile Pinchot (2/3) ; Samuel Alexandrine ; Edgar Dentz (1/1) ; Antoine Leger (2/4) ; Lucas Petraud (2/3) ; Yoann Gibelin (3/3).

Espagne – 24

Adrian Torres (GB – 11 arrêts), Adrian Díaz (GB – 1 arrêt) – Iker Tarrafeta (Cap – 8/10 dt 4/5 à 7m) ; Mikel Zabala ; Matthieu Selva ; David Soriano ; Daniel Ramos (6/7) ; Pau Martínez (0/1) ; Miguel Núñez (3/4) ; David Iglesias (0/1) ; Jordi Sancho (2/2) ; Pol Valera ; Sergi Franco (3/3) ; Natan Suárez (0/1) ; Ignacio Cabrero (1/3) ; Gonzalo Feijoo.

Les récompenses individuelles

Meilleur gardien : Bastien Soullier (France)
Meilleur buteur : Ian Tarrafeta Serrano (Espagne).
Meilleur joueur : Noah Gaudin (France).

À Eaubonne, Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves