EHF Cup

T. Garcia : « Le début de match sera important pour Saint-Raphaël »

Il y a deux saisons, le Fenix Toulouse croisait la route du MT Melsungen au deuxième tour de la coupe EHF, avec une élimination à la clé. Le coach toulousain de l’époque, l’Espagnol Toni Garcia, analyse le match retour de Saint-Raphaël en Allemagne demain soir, que les Varois aborderont avec une avance de quatre buts acquise au match aller (30-26).

– Que peut espérer Saint Raphaël dans la salle de Melsungen ?

Melsungen est une équipe très dure à jouer sur le plan défensif, et encore plus dans sa salle. Elle possède des joueurs physiquement impressionnants. En attaque, c’est une équipe équilibrée qui joue tactiquement très juste. Le public aide aussi beaucoup son équipe.

– As-tu gardé le souvenir d’une ambiance difficile à gérer pour l’adversaire ?

Je me souviens que deux heures avant la rencontre, on sentait déjà une atmosphère particulière, comme si le match avait commencé. Dans la région, c’est l’une des seules équipes de haut niveau qui existe. Tout bascule les jours de match avec une très bonne ambiance dans la salle. Je crois que cette ambiance peut faire la différence car les joueurs la ressentent sur le terrain.

– Est-ce un contexte particulier de jouer en Allemagne, notamment par rapport à de chaudes ambiances comme la Macédoine ou la Hongrie ?

Avec Granollers, j’avais joué un match de Coupe d’Europe en Macédoine, contre Skopje. L’ambiance était « brutale » ! J’ai l’impression que c’est un peu moins chaud quand même à Melsungen. Mais ce sera très difficile pour St Raphaël à cause de cette grande ambiance dans la salle, et surtout parce qu’il y a en jeu une place au Final 4. Cela poussera Melsungen à être au maximum.

« On ne peut pas affirmer que quatre buts d’avance sont suffisants »

– Quelles sont les forces de Melsungen selon toi ?

Leur défense est très compacte et agressive en un contre un. Il faudra voir à quel point les arbitres laisseront faire. Ensuite, ils jouent bien les contre-attaques. Il sera important pour le SRVHB de ne pas perdre de ballons, pour ne pas leur donner de munitions trop faciles. En attaque, ils possèdent un bon demi-centre qui dirige le jeu de l’équipe comme s’il était l’entraîneur. Les frères Muller font beaucoup de mal également. Ils sont importants dans le jeu de l’équipe, mais aussi avec les arbitres et le public. J’apprécie beaucoup Momir Rnic. C’est un joueur avec une vraie force de frappe et un jeu performant en 2 contre 2. Sellin est aussi un pilier de l’équipe dans le plan de jeu collectif. Pour résumer, Melsungen est une équipe équilibrée, avec de bons joueurs à tous les postes.

– Penses-tu que les quatre buts d’avance de St Raphaël à l’aller seront suffisants pour se qualifier ?

Saint-Raphaël est une équipe très sérieuse, avec un très bon entraîneur et qui possède de l’expérience. Je crois que cela sera la clé du match retour car la rencontre va se jouer sur des détails. On ne peut jamais affirmer que quatre buts d’avance sont suffisants. Le début du match sera très important car c’est comme si le SRVHB partait avec 4-0 au tableau d’affichage.

Propos recueillis par Olivier Poignard

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Bolek - le 29 avril 2017 à 08h06

    Il faudra garder l’assise défensive et bien gérer le poste de gardien de but. En attaque cela dépendra de l’implication et de l’efficacité de Dipanda ,timide au match allé et de Simicu , non performant.

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves