EHF Cup (M)

Aix, l’Europe pour soigner les maux

Aix reçoit les Islandais de Vestmanneyjar en match retour du deuxième tour de la coupe EHF demain. Défaits à l’aller (23-24), les Provençaux espèrent bien se qualifier pour reprendre un peu de confiance.

Il y a des séries dont on se passerait bien. Et celle au milieu de laquelle se trouve actuellement Aix en fait partie. Six défaites lors des huit derniers matchs, cela commence à faire beaucoup, surtout quand on a des ambitions telles que les affichaient le PAUC. Pour retrouver l’Europe en fin de saison, avec quatre points après six journées de championnat, il va falloir se retrousser les manches. Et pour y rester et atteindre le troisième tour de la coupe EHF cette saison, il ne va surtout pas falloir faire un pas de travers. Dans une ambiance où le manque de confiance règne. “Les têtes ne sont pas au mieux, on ne va pas se mentir. On a beaucoup parlé après le match de Dunkerque. Il faut qu’on reste soudé, tous ensemble, tout n’est pas à jeter puisqu’on ne perd les matchs que d’un ou deux buts. Mais on doit enchainer les victoires pour retrouver de la confiance” espère le demi-centre aixois Aymeric Minne, sans doute le meilleur joueur de son équipe cette saison. Là où Jérôme Fernandez parlait de “prise en main individuelle” mercredi soir, c’est surtout collectivement que les Provençaux vont de voir répondre.

“On ne peut pas se permettre d’arriver en touristes”

Crédit photo: Emmanuel Durieux

Et quoi de mieux que le premier match européen à domicile de l’histoire du club pour repartir dans le bon sens ? Certes, les Islandais de Vestmanneyjar l’ont emporté d’un but à l’aller (24-23), mais une élimination face à un tel inconnu du handball européen ferait forcément tâche. “Attention, ce n’est pas encore fait, le danger qu’on ne passe pas existe. On a déjà perdu contre Nice cette année en coupe, on ne peut pas se permettre d’arriver en touristes. On a eu l’impression d’être au dessus handballistiquement sur le match aller, mais ils ont bien joué le coup” continue Minne. Comme les autres, il a subi les désagréments du voyage pour se rendre sous le cercle polaire (“une belle anecdote”), mais désormais tout cela est du passé. Il n’y aura rien comme excuse pour se cacher en cas de mauvaise performance dimanche après-midi. Mais finalement, une courte défaite à l’aller, n’était-ce pas le mieux qui pouvait arriver au PAUC ? “Une victoire de quinze buts ça aurait été bien aussi” sourit Minne. “Mais nous connaissant, cela va nous forcer à ne pas calculer. Là, on a limité la casse, mais il faut conclure le boulot. On n’a pas d’autre alternative que la victoire” conclut-il. Vestmanneyjar et Pontault mercredi en championnat, les adversaires sont là pour qu’Aix se remette la tête à l’endroit avant la trêve internationale. Maintenant, il n’y a plus qu’à.

Kevin Domas

HandNews & CasalHand

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Soleidou - le 14 octobre 2018 à 09h28

    Le manque de tactique du Coach fait partie des lacunes de cette équipe.

  2. Pirate du PCHB - le 14 octobre 2018 à 09h58

    Tu veux dire que Fernand n’a pas les c***lles pour être entraineur! Il a fait comment la saison dernière?

  3. Handball83 - le 14 octobre 2018 à 09h59

    a moins de 10 buts d écart cela sera une contreperf

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).