CDL – 1/2

Fleury vainqueur d’un match magnifique

Fleury

Au terme d’un match de folie, Fleury s’est imposé par la plus petite des marges face à Metz (27-26). Un scénario époustouflant et deux équipes à leur meilleur niveau auront fait de cette rencontre, un duel déjà historique. Ce sont donc les Fleuryssoises qui joueront face à Nice ce dimanche à 16 heures.

Premier contre deuxième, l’odeur d’une finale avant l’heure. L’intensité était au rendez-vous sur le parquet de l’Aréna de Trélazé entre Fleury et Metz. Deux défenses très actives et très agressives se sont fait face durant soixante minutes. Cela n’a pourtant pas impressionné, en premier lieu, Ana Gros, l’arrière droite messine qui a fusillé le but loirétain. Après dix minutes, elle inscrit cinq buts sur les six de son équipe (6-6, 10′). De l’autre côté, c’est Gnonsiane Niombla qui s’illustre et qui affiche une  énorme détermination. Les deux équipes se rendent les coups mais la première période revient bel et bien à Fleury ce dont Grâce à Zaadi aura conscience en fin de match : “il nous aura manqué une première mi-temps” lâchera-t-elle très déçue. Avec des exclusions qui les pénalisent, le filles de Manu Mayonnade rentrent au vestiaire avec trois longueurs de retard (12-15, MT). 


CDL16 – Inside Metz // Fleury Loiret par LFH

Un match de gardiennes

Foggea-FleurySi on avait vu Darly Zoqbi-De-Paula sortie assez tôt dans le match par son coach, Julie Foggea la remplace à merveille, tant sur les tirs de loin que ceux venant des six mètres. En face d’elle, Laura Rajcic qui remplace Laura Glauser fait également les arrêts. Au retour des vestiaires, Estelle Nze Minko & co lâchent les chevaux (13-18, 33′) et Manu Mayonnade doit poser son temps-mort. Les Messines se relèvent alors et reprennent même le contrôle du match (24-23, 49′). Comme dans tous les grands matchs, l’issue finale s’est dessinée dans les derniers instants et Metz peut avoir des regrets. En effet, les Mosellanes ont eu l’occasion de faire leur retard alors qu’elles étaient en double infériorité et auraient pu égaliser à 3’30 du terme (25-26, 58′). Mais Darly Zoqbi et ses poteaux feront le boulot dans le but fleuryssois. Ainsi, les Loirétaines ne craqueront pas et s’imposeront d’une longueur malgré la dernière occasion des Messines à quelques secondes du coup de sifflet final. Fred Bougeant et le banc accompagnent le ballon en touche et laissent exploser leur joie (26-27, FT), Fleury aura donc la possibilité de défendre son trophée face à Nice, demain.

Les réactions: 

Manon Houette (Fleury): “Metz c’est toujours un gros match et c’est énorme! On va la chercher avec les tripes et on savait que sur cette compétition ça se jouerait comme ça. Il fallait y aller avec le coeur et on est super contente. On avait envie de marquer notre territoire, de montrer que malgré tout ce que l’on peut entendre sur Fleury on est là, on a envie de gagner des titres. On est en finale mais ça ne va pas être facile parce que Nice c’est lourd en face. Il va falloir qu’on soit très solide en attaque et qu’on les mette au fond parce que Cléopatre est en forme, il va donc falloir s’appliquer. On va essayer d’être calme et réfléchie sur ce qu’on va produire”.

Estelle Nze-Minko (Fleury): “Il fallait aller au bout de ce match. C’est toujours dur contre Metz, on pensait qu’on avait un peu d’avance en fin de match mais elles reviennent à égalité en cinq minutes. Je suis fière de nous parce qu’on a été le chercher, elles avaient des occasions de revenir, ça s’est joué à pas grand chose c’est super. Je pense qu’on les fatigue un peu en première, elles font beaucoup d’efforts pour revenir, il leur manque le dernier pour passer devant. La finale va être compliquée, la Coupe de la Ligue c’est particulier comme compétition, elles ont fait un gros match contre Issy, c’est une finale, ça va encore être un gros match!”

Grace Zaadi (Metz): “Il nous a manqué une première mi-temps… On a énormément de regrets ce soir. C’est dommage. Cette première période nous pénalise…”

Les statistiques: 

Metz: Gardiennes: Glauser 8 arrêts, Rajcic 4 arrêts. Joueuses: Gros 11/14, Smits 5/10, Zaadi 3/6, Aoustin 2/2, Kanto 2/4, Pop-Lazic 1/2, Maubon 1/3, Luciano 1/6, Levêque 0/2, Flippes 0/2, Horacek 0/2, Burlet.

Fleury: Gardiennes: Foggea 13/28, Zoqbi-De-Paula 4/15. Joueuses: Niombla 10/16, Nez-Minko 7/10, Lopez 4/6, Houette 3/6, Chavez 2/2, Kamdop 1/2, Barbosa 0/5, Agathe, Mino, Bruneau, Cissé, Grimaud.

De Trélazé, Maxime Cohen, photos Bertrand Delhomme.

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos LFH

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. chasingcar - le 26 mars 2016 à 23h11

    Merci merci pour ce match jouissivement stressant. Oui Fleury a bien la plus grande équipe cette saison…comme ts les clubs français engagés en ligue des champions il est dur de jouer ts les tableaux. Les soeurs bonaventura ont un peu faussé le match avec très ces 2′. A noter un zéro pointé de Barbosa…go panthères finir ce chapitre en beauté!

  2. onesta - le 27 mars 2016 à 10h07

    Une demie finale de coupe de la ligue qui devient un match carrément historique. Ça va c’était juste un match serré ou Fleury a quasiment toujours été devant. Je trouve que même avec du suspense le hand feminin est inintéressant. Et c’est de pire en pire

    • _SLeB_ - le 27 mars 2016 à 13h29

      Dire que le hand féminin est inintéressant est excessif, mais il est vrai que le nombre d'erreurs liées au manque de culture de jeu (ce sont pourtant des professionnelles) fausse le suspense et donne l'impression que c'est l'équipe qui fait le moins d'erreurs qui gagne.
      Comme spectateur et amateur du beau jeu, je trouve ça frustrant.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).