LFH – J6

Brest vainqueur du choc des titans, Nantes continue

metz-brest-darleux-1932

Fin de cette sixième journée de LFH avec un duel au sommet dans les arènes de Metz où Brest est sorti vainqueur de son duel (21-22). Nantes recevait Nice et n’a pas tremblé en l’emportant 28-22, surfant sur sa bonne forme du moment. 

Il leur fallait une belle victoire en championnat, elles l’ont eu! Les Brestoises sont sorties gagnantes de ce qui était le duel de cette sixième journée dans les Arènes de Metz. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour Laurent Beazeau, patron de la formation brestoise  : « J’ai vu les filles débuter la partie avec l’ambition de venir bousculer Metz chez lui, c’était très intéressant et le préalable à toute réussite. Fortes de ce qu’elles avaient fait contre Volgograd, elles sont arrivées avec quelques convictions. Il y a eu une grande volonté défensive de la part notamment de  Stéphanie (Ntsama Akoa) et Astride (N’Gouan). Allison (Pineau) a fait parler son expérience, Marta (Mangué) a été virevoltante et Cléo (Darleux) a fait un gros match. Ça nous a suffi pour être à +3 à la mi-temps » déclare-t-il sur le site officiel du club. En effet, les filles du BBH font une entame de match des plus sérieuses ce qui leur permet de mener en rentrant au vestiaire (10-13, MT).  Pour autant la réussite change de côté dans le deuxième acte et c’est bel est bien Metz qui revient fort (14-14, 38′). Les Messines mènent la danse en fin de match (21-19, 51′) et cela marque la fin pour les jaune et bleu. En face d’une grande Cléopatre Darleux (20 arrêts), la base arrière messine est inefficace à l’image de Xénia Smits qui a pour habitude d’être une franche artilleuse, qui a été en retrait (1/11 au tir). Cela profite donc à Brest qui achève son succès par la plus petite des marques (21-22, FM). Avec un match en moins, Brest et Metz se trouvent donc à égalité de points derrière Dijon qui compte 6 matchs.

Nantes toujours aussi solide

Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

On vous parlait de Malin Holta avant la rencontre. La jeune arrière norvégienne a encore fait des miracles face à Nice en inscrivant 8 buts. Sur leur parquet, les Nantaises sont venues à bout des Azuréennes sans trop avoir à s’employer. Les Niçoises ont tenu 20 minutes dans la rencontre avant de laisser la place au NLA de s’imposer. Sur leur parquet, elles mènent déjà 13-7 à la pause. Cela leur permet de ne plus être rattrapées jusqu’à la fin de la rencontre pour finalement l’emporter (28-22, FM). Symbole d’une équipe nantaise qui a eu du mal à se mettre en route et qui semble désormais difficile à arrêter après une belle qualification en Coupe EHF pour le troisième tour. A contrario, Nice en avait mis plein les yeux d’entrée de jeu avec une victoire en terre bretonne mais a du mal depuis quelques semaines après son nul face à Toulon et sa défaite plus récemment face à Dijon. Après six journées, les Aiglonnes se retrouvent donc septièmes tandis que cette victoire permet à Nantes de rester au contact du groupe de tête à la 5e position.

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).