LFH – J10

Brest – Metz : place au premier duel !

C’est ce soir à la Brest Arena que se tiendra le premier duel de la saison entre les deux plus grands favoris pour le titre final : Brest et Metz. Invaincues depuis le début de saison en championnat, ces deux formations vont pouvoir se livrer à une opposition du niveau de la Ligue des Champions… Trois jours seulement avant d’aller disputer la quatrième journée de cette compétition : cruciale pour le BBH et déterminante pour le Metz Handball.

Difficile de savoir aujourd’hui si les esprits ne seront pas davantage tournés vers la Ligue des Champions qui se profile dès samedi pour les deux équipes que vers le premier choc de cette saison. Dernier de sa poule, Brest se déplacera à Midtjylland avec l’objectif unique de l’emporter tandis que Metz, en cas de victoire à Buducnost, s’ouvrirait en très grand les portes pour terminer premier de son groupe.

“C’est compliqué de dire que battre Metz chez nous n’est pas une priorité, explique Laurent Bezeau, le technicien breton. Cependant, avec de la lucidité, on sait qu’une défaite face à Metz en championnat aujourd’hui ne serait pas rédhibitoire tandis qu’une défaite au Danemark nous ferait tout perdre dans cette compétition. Alors, il faut rester lucide sur l’enjeu.” Côté lorrain, le son de cloche est sensiblement identique : “on ne fait jamais l’impasse sur les matches, on veut tous les gagner, mais il faut dire que celui-là n’est pas l’objectif principal actuellement, notamment parce que Brest a déjà fait un faux pas et le retour sera à Metz, explique Thierry Weizman, le président messin. Ce qu’on veut plus que tout, c’est se qualifier pour le Final Four de la Ligue des Champion et pour ça, il faut prendre le maximum de points maintenant pour ne pas terminer 3e ou 4e de la deuxième phase et ainsi éviter un gros en quart de finale. Le match à Brest tombe juste avant un rendez-vous fondamental pour nous à Podgorica. On veut en priorité atténuer la fatigue et éviter les blessures. On n’est pas en train de dire qu’on s’en fout mais ce n’est pas le match le plus important de la semaine.”

Mais n’allons surtout pas trop vite en besogne car au-delà de ces analyses purement mathématiques, chacun sait qu’un tel duel sera forcément acharné. Risque de fatigue ou pas. La pléiade d’internationales qui foulera le parquet de la Brest Arena déteste perdre ce genre de matchs là.

Depuis le début de saison, la qualité du jeu messin est loué par tous. Il y a deux semaines, Issy-Paris avait du s’incliner largement (33-21) aux Arènes et Arnaud Gandais, le technicien parisien, constatait alors dans les colonnes du Républicain Lorrain : “en termes de jeu, c’est la première fois que je vois une équipe aussi forte en France. Metz m’a impressionné, ça défend, ça court… Il y a des rotations qui apportent beaucoup. C’est vraiment une équipe très solide et taillée pour le Final Four de la Ligue des Champions.” Rien que ça. S’ajoutent à ça trois victoires maîtrisées en Ligue des Champions. “Je ne peux pas vous dire si Metz est injouable car nous ne les avons pas encore joué, rectifie Laurent Bezeau. Mais ce qui est sûr, c’est que Metz a sensiblement la même équipe depuis trois ans, a le même projet de jeu et dispose d’un groupe avec énormément d’affinités ! Alors, au vu de leur forme actuelle, on ne joue probablement pas Metz au bon moment ça c’est sûr !”

De son côté, le collectif brestois qui a accueilli sept nouvelles joueuses à l’inter-saison continue à progresser match à match mais souffre encore de quelques imperfections. Aussi, le BBH a une fâcheuse tendance à jouer à se faire peur depuis le début de saison ! “On a encore du mal à tuer les matchs, nous avons parfois des gros trous ce qui est un vrai problème”, confirme Laurent Bezeau. A Issy-Paris, une nouvelle fois, Brest menait tranquillement (24-17, 45′) avant de perdre les pédales pendant 10 minutes (25-25, 55′). Plus de peur que de mal finalement pour les Bretonnes qui, grâce à un 5-0 inscrit lors des cinq dernières minutes du match, se sont quand même imposées (30-25). Mais si l’équipe bretonne doit encore affiner ses automatismes après deux mois de compétition, le BBH est l’équipe qui possède l’effectif le plus important avec dix-huit joueuses professionnelles. Un groupe riche qui permet, même en l’absence d’Allison Pineau par exemple, de très bien tourner. Lors du match retour à Metz et, peut-être, lors des futures échéances en LFH ou Coupe de France, Brest devrait donc afficher un collectif encore plus rodé que celui qui se présentera ce soir à l’Arena.

Mais en attendant la suite qui sera à coup sûr passionnante, l’issue de la rencontre de ce soir pourrait permettre au BBH de rejoindre Metz en tête du championnat ou aux Dragonnes de distancer leur rival. Alors, place au premier duel !

Brest – Metz à la Brest Arena. A 18h sur beIN Sports 4.

Clément Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 2 novembre 2017 à 17h01

    merci pour le canal beIn erroné, j'ai enregistré du baseball, super!!!!
    Heureusement que j’y était, mais j'aurai aimé avoir les commentaires surement pro messins 🙁

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).