LFH – Playoffs

Brest historique !

Après avoir été défait sur son parquet, Brest a su inverser la tendance pour finalement se qualifier pour une première finale historique (23-31, FM). Il reste donc à Issy une finale de Coupe de France à jouer face à Metz pour espérer décrocher un titre cette saison. 

Quel début de match ! Brest qui avait peiné sur son parquet la semaine dernière a montré un tout autre visage en région parisienne. Impeccables en défense, les coéquipières d’Allison Pineau font le travail pour faire courir Issy, sur le terrain et au score. Qui dit bonne défense dit généralement montée de balle. Et les Brestoises les jouent à fond. Ca va d’ailleurs trop vite pour des Isséennes qui semblent perdre leur handball. Il leur faut vingt minutes pour retrouver le chemin du but et montrer un peu de résistance. En défense, elles ne trouvent pas de solution face à une base arrière bretonne très efficace et qui, quand elle ne parvient pas à trouver la solution seule, s’aide de Gaëlle Le hir qui fait une très bonne entame de match. Le BBH joue sa partition sans dérailler alors qu’à l’inverse, les Franciliennes ont du mal à revenir et à se mettre dans le rythme du match. A la mi-temps, Brest tient sa qualification (9-16, MT). 

Brest continue le travail

Si on pouvait espérer un sursaut d’orgueil de la part d’Issy-Paris, il n’en a rien été. Brest a tout simplement continué dans sa lancée avec, comme souvent une Cléopatre Darleux irréprochable. Cette fois, ses arrêts ont été exploités par ses coéquipières qui n’ont pas rencontré une grande opposition. Stine Oftdeal, bien seule à défendre les couleurs des Lionnes ne parvient pas à tout faire. Brest a retrouvé ses couleurs du début de saison et arrache cette victoire qui lui permet de se qualifier pour une finale historique. Pour sa première année dans l’élite, le BBH se qualifie pour une finale après une fin de championnat accrochée. C’est donc la deuxième finale nationale à laquelle participe le club breton, après avoir remporté la coupe de France l’an passé face à Toulon. De son côté, Issy pourra se consoler avec une finale de Coupe face à Metz pour espérer décrocher un titre cette saison.

Maxime Cohen.

Pub Espace Pronos LFH

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. ANues - le 19 mai 2017 à 21h27

    Le match des extrêmes, Brest a qui tout réussi et en face un IPH méconnaissable.
    Attaques latérales, défense portes ouvertes (c'est la fête des voisins mais quand même), et derrière Silje Solberg transpercée. Les tactiques de Arnaud Gandais ont été infructueuses (5e match quand même , merde!)

    Tous les ans Issy nous fait un non-match sans que l'on comprenne pourquoi. L'an passé c'était le demie retour à Holstebro et une douche de -12 buts (alors que 4 à l'aller), une nouvelle fois comme de coutume, l'arrière gauche blessée (les deux dernières années c'était Jovanovic). Et Sercien qui se blesse qq jours avant le match.

    Brest a sorti l'un de ses meilleurs matchs de la saison. Darleux qui a confirmé (les stats des gardiennes sont inversées par rapport à la semaine dernière), secondée par un énorme défense, qui monte en pointe et qui dérange totalement l'attaque issèenne incapable de trouver des solutions.
    Pour une cinquième rencontre la défense a été totalement à l'ouest , en mode panique (pourquoi ???)

    15 pertes de balles pour Issy contre 7 pour Brest.

    Bref on aimerait se rassurer et comprendre pourquoi (une noivelle fois en demie) une telle défaillance collective.
    On pourrait se dire que cest dans les têtes, mais bon y a eu la victoire face à Brest en coupe de france, les cadres sont internationales et ont joué des demies et des finales …

    Le sentiment du suppporter isséen, c'est la douche froide, le coup de gourdin pleine face, le décès d'un proche (non j'déconne)… en clair l'incompréhension. Une défaite en jouant bien ok, mais là on a eu l'impression de revivre Besancon-Metz de la semaine dernière! S'échiner toute l'année pour produire un tel match 🙁 Le diamant norvégien se ternit en cette fin de saison. 8 buts en 5 matchs, bcp de pertes de balle. La direction du club prendra-t-elle la même mesure qu'avec Morel??

    Avant le match Arnaud Gandais disait, "si on joue mal on perd"… clairvoyant!

    Bravo à Brest, mais pour la finale du championnat je préfère une victoire de Metz qui est mieux équipé pour la Ligue des champions.

    Quand à la finale de la coupe de France (Metz/Issy)…se prendre une saucée devant 10000 spectateurs, on voit ça arriver à des kilomètres 🙁 Arnaud Gandais regrettera son retour au coaching

    [C'est une réaction à chaud] Finalement, ce n'est que la première mi-temps qui est catastrophique!!

  2. lamirabel29 - le 19 mai 2017 à 22h37

    Yes……. On est en finale…..
    Effectivement, on a ni reconnu le BBH de la semaine dernière , ni Issy…. mais moi ça me va, maintenant il me reste à prendre mes billets pour l'Arena 🙂
    Allez Brest, et puis l'an prochain pour la LdC, ben ya 6 arrivées, dont 4 internationales……
    Allez Metz aussi, c'est mon club de coeur 😉
    Je vais être chauvin quand même, allez Brest.

    • ANues - le 19 mai 2017 à 23h56

      6 nouvelles joueuses qui devront apprendre à se fondre dans le collectif. Ca peut prendre du temps.
      Metz fera une deuxième année avec quasi les mêmes joueuses. Et leur parcours en LdC cette année est loin d'être moche 😉 d'où mon pronostic.

      Mais on espère un beau double duel en finale et pas une équipe qui se prend les pieds dans le tapis, qui dévale trois étages et se retrouve à la cave comme Issy ce soir (je m'en remets tjs pas)

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves