EHF Cup (1er tour)

Ca passe pour Dijon !

Dijon disputait ce weekend ses deux matchs du premier tour de la Coupe EHF face à la formation italienne du Jomi Salerno. Dans leur Palais des Sports, les Dijonnaises se sont imposées à deux reprises, pour valider le ticket pour le second tour. 

Le CDB 21 n’a pas raté son grand retour sur la scène européenne. Opposé au champion d’Italie du Jomi Salerno, Dijon a remporté ses deux duels en deux jours. Les partenaires de Sarah Paulsen (13 buts en deux matchs) se sont mises à l’abri dès leur premier match, en dominant les Italiennes de neuf longueurs (27-18). Un premier succès en compétition officielle pour le club bourguignon, qui restait sur trois revers de rang en championnat. Pour le match retour disputé le lendemain, les co-équipières de Barbara Moretto, de retour aux affaires après de longs mois d’absence, ont parfaitement maitrisé leur avantage, malgré un retard de deux buts à la pause (13-11, MT). Les joueuses de Christophe Maréchal ont haussé le ton en seconde période, pour prendre les commandes de la rencontre, et filer vers un deuxième succès en deux jours (24-22).

Dijon rejoint Issy Paris et Besançon au deuxième tour de la Coupe EHF, et affrontera la formation danoise de Copenhague. Ex joueuse de Viborg, Sarah Paulsen retrouvera le Danemark dans le cadre de cette double confrontation qui s’annonce animée pour les Dijonnaises, qui vont désormais devoir se tourner vers leur déplacement à Nice (mercredi) pour le compte de la quatrième journée de la LFH.

Résultats :

Dijon 27-18 Jomi Salerno (ITA)

Dijon 24-22 Jomi Salerno (ITA)

1 CommentairePoster un commentaire

  1. ANues - le 18 septembre 2017 à 13h46

    Dijon semble avoir un truc pour trouver de bonnes demie-centres.
    Après Sonja Frey l'an passé, la jeune Danoise et son mètre 81 (contre 1m69 pour Frey).
    Et comme Paulsen est la seule DC elle a un temps de jeu conséquent (au moins 50 minutes/match)

    A l'inverse Sonja Frey, annoncée pour remplacer Stine Oftedal, semble avoir un peu de mal à retrouver la vista qu'elle avait à Dijon à moins que le style de jeu du coach ne lui convienne pas? Et c'est son temps de jeu qui a beaucoup diminué, passant d'au moins 45 minutes/match à 20 en moyenne à Issy. C'est Tamara Horacek qui est finalement la DC privilégiée en ce début de saison.

    On va croiser les doigts pour que nos clubs francais aillent le plus loin possible (histoire de grapiller des points au classement EHF pour les années à venir).

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves