All

Kiel s’impose sur Rhein-Neckar

Auteur d’un début de saison moyen, Kiel confirme son coup de mieux en allant s’imposer à Mannheim contre Rhein-Neckar Löwen (24-27). Les Zèbres sont désormais bien installés sur le podium.

C’est le duel attendu par tout le monde depuis la publication du calendrier : Rhein-Neckar recevait Kiel en match en retard de la sixième journée, un match décalé pour qu’il passe sur ARD, la première chaîne d’Allemagne, en clair. Rhein-Neckar et Kiel, ce ne sont rien de moins que les deux grands favoris du championnat avant le début de la saison. Rhein-Neckar est encore invaincu en Bundesliga au coup d’envoi, ayant simplement concédé un nul contre Leipzig à domicile, tandis que Kiel a déjà perdu deux fois, contre Magdebourg et Flensburg, les deux équipes actuellement en tête du championnat.

Kiel décisif au retour des vestiaires

La première mi-temps est équilibrée. Kiel fait parler d’entrée sa grosse défense, tandis que Rhein-Neckar peut compter sur un Andreas Palicka efficace dans ses buts. RNL prend les devants avant la mi-temps grâce à un missile splendide d’Andy Schmid sur la sirène (12-11, 30′). Mais au retour des vestiaires, les locaux semblent endormis quand Kiel enchaîne les buts. Harald Reinkind, excellent face à son ancien employeur (6/6 au tir) et Domagoj Duvnjak mènent cette fronde des Zèbres qui en passent cinq de suite aux Lions (12-16, 35′). Nikolaj Jacobsen réagit en faisant jouer son équipe à sept en attaque, et l’écart se réduit doucement mais sûrement (19-20, 45′). Cependant, Kiel ne doute pas. Son jeu un peu lourd fait quand même mouche, et Rhein-Neckar ne parvient pas à égaliser. Les Lions manquent deux penalties en deuxième période, alors que Magnus Landin redonne trois buts d’avance aux siens justement à sept mètres (21-24, 53′). Kiel maîtrise la fin de rencontre, et s’impose assez clairement au terme d’un match réussi (24-27). Rhein-Neckar pourra se mordre les doigts d’avoir été absent du combat pendant cinq minutes de retour des vestiaires. Celles qui ont finalement fait basculer le match en faveur de leur adversaire, qui se rassure en battant enfin un gros du championnat.

Les premiers rôles pour Flensburg et Magdebourg

Kiel est troisième de Bundesliga, derrière les deux équipes les plus convaincantes du premier quart du championnat : Magdebourg et Flensburg. Les Magdebourgeois n’ont perdu qu’une fois en dix matchs (un match d’avance), contre Berlin il y a deux semaines, mais signent jusqu’ici un parcours enthousiasmant. Le choc contre le champion en titre, Flensburg, approche à grands pas (le 1er novembre prochain), et il permettra peut-être d’affirmer davantage des ambitions pour le Meisterschale pour le SCM. Flensburg, justement, demeure la seule équipe invaincue depuis le début du championnat. Le SG a remporté neuf victoires en neuf rencontres, du jamais vu dans l’histoire du club par ailleurs très moyen sur la scène européenne. Jeudi, Flensburg a pris le dessus sur Stuttgart (29-21), quand Magdebourg a écrasé la lanterne rouge Ludwigshafen (27-38).

Dans le reste du championnat, Bergischer est actuellement la très bonne surprise de ce début d’année. Le promu est actuellement quatrième avec sept victoires en neuf rencontres. Certes, son calendrier va se corser dans les prochains matchs (Melsungen et Rhein-Neckar arrivent au programme), mais les problèmes de maintien semblent presque déjà réglés pour les Lions de Wuppertal. Jeudi, ils ont pris le dessus sur Leipzig (27-23), équipe qui, a contrario, déçoit énormément depuis le début de la saison. Les Saxons se sont séparés de leur entraîneur Michael Biegler, en proie à des problèmes de santé, pour remettre André Haber, son adjoint, sur le devant de la scène. Les effets ne se sont pas encore fait sentir pour une équipe en crise de confiance. Leipzig est le premier non relégable, juste en-dessous de Wetzlar, autre équipe en grosse difficulté pour ce début de saison. Touché par les blessures (Ferraz, Weissgerber, Björnsen, Rubin, Ivanisevic sont sur le flanc), le HSG cherche un second souffle. Jeudi, il a été battu à Kiel (29-19). Proches de Leipzig et Wetzlar, on retrouve Gummersbach, Erlangen et Stuttgart, trois équipes qui devraient lutter pour le maintien toute la saison. Bietigheim (2 pts) et Ludwigshafen (1 pt), les favoris des pronostiqueurs pour la descente, occupent la zone rouge.

Plus haut dans le classement, Berlin est clairement mieux après un début de saison délicat, comme l’a prouvé sa victoire sur Magdebourg. Jeudi prochain, ils affronteront Rhein-Neckar pour un match qui promet. Melsungen reste au contact, tandis que Göppingen est clairement rentré dans le rang. Hanovre n’a pas encore signé de coup d’éclat et reste au milieu de tableau.

Retrouvez les résultats, le classement et le calendrier ici.

Mickaël Georgeault

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Allemagne

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Vardarian - le 14 octobre 2018 à 01h46

    Kiel en LDC et RNL en Coupe EHF?

    Je l'espère

  2. Aurele44 - le 14 octobre 2018 à 10h37

    Kiel gagnera la coupe EHF cette année en tout cas. LDC l'année prochaine ? Pas sûr, vu la réforme de la compétition

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).