LDC (M) – J9

Montpellier leader de sa poule

anquetil-arthur-montpellier-231116-0513

En déplacement à Checkov (avant-dernier de la poule) le MHB a fait le travail pour l’emporter et s’assurer la première place de sa poule avant la dernière journée (27-33, FM). 

Cette fois c’est fait! Montpellier est donc sûr de jouer le retour de son match de barrage à domicile et n’affrontera pas le HBC Nantes. C’était en effet un choc des extrêmes pour cette neuvième et avant dernière journée de Ligue des Champions, les Russes de Checkov n’avaient gagné que deux fois contre le Metalurg et la Rioja. De son côté, le MHB premier avant la rencontre n’avait qu’à assurer un match nul pour rester leader. Chose faite même si tout n’a pas été parfait durant les soixante minutes. Si les Montpelliérains étaient au-dessus, ils se sont vus presser par les Russes qui avaient envie de bien faire sur leur parquet. Pourtant le début de match est clairement à l’avantage des Héraultais avec un Mathieu Grébille virevoltant. Ensuite les hommes de Canayer ont connu une assez longue période de disette offensive qui a permis aux locaux de se refaire une santé. Dans un premier temps c’est Oleg Grams qui met en difficulté les tireurs tricolores à six mètres et c’est par la suite Dimitry Pavlenko, entré en fin de deuxième mi-temps qui va bien faire le travail. Résultat des courses, le MHB qui menait de 5 buts dans le premier acte, se retrouve sous pression en rentrant au vestiaire avec une seule longueur d’avance (13-14, MT). 

Défense gagnante

fabregas-ludovic-montpellier-231116-9944En se concentrant sur ce qui avait été bien en première mi-temps, à savoir la défense qui a permis à Nikola Portner d’être peu sollicité, les coéquipiers de Ludo Fabregas continuent à récupérer puis monter les ballons. Cela sert le jeune ailier gauche Arthur Anquetil qui a pris le poste en l’absence de Michaël Guigou. Très vite Montpellier retrouve des couleurs et voit son avance augmenter. (17-25, 46′). En attaque placée, si avant de se blesser, Mathieu Grébille portait le jeu, c’est Jure Dolenec et Vid Kavticnik qui prennent leur responsabilité que ce soit au shoot ou pour ouvrir des espaces et servir leurs ailiers. Serein à cinq minutes du terme lorsque l’avance est de sept buts (23-30, 55′), le MHB termine sérieusement le travail et reste donc leader de sa poule pour s’offrir un barrage avantageux. Pas de surprise donc pour Checkov qui ne jouait plus rien et qui reste donc dans les dernières positions du classement.  En revanche, le gros point noir pour le Montpellier reste la blessure de leur arrière gauche, Mathieu Grébille qui avaient pourtant multiplié les grosses performance depuis le match à Paris et qui n’est pas rentré après être sorti en boitant.

Maxime Cohen.

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. pulpompa - le 3 décembre 2016 à 17h13

    C'est le gros probleme de ce joueur ainsi que de Simonet, les blessures à répétition

  2. Pseudo - le 3 décembre 2016 à 17h20

    Le MHB est pas du tout sûr de ne pas affronter Nantes; si Nantes perd un de ses 2 derniers matchs et que les ukrainiens ne perdent pas, Nantes finirait 2e de sa poule et affronterait Montpellier

  3. Skoumoun27smv - le 3 décembre 2016 à 17h43

    J’ai du mal avec cette nouvelle formule, qui pourrait m’expliquer car, je ne comprends pas qui est qualifié pour quoi et tt !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves