EHFCL (F) – 1/4

Victoire humiliante de Győr sur le FTC

Győr a frappé un gros coup sur la table dans cette phase à élimination directe en infligeant une très lourde défaite (18-31) à Ferencváros qui jouait pourtant à domicile. Le sort de ce duel semble être déjà scellé.

Eduarda Amorim a été la meilleure buteuse du match, avec 6 réalisations, tout comme Heidi Löke.

Eduarda Amorim a été la meilleure buteuse du match, avec 6 réalisations, tout comme Heidi Löke.

Le “Clasico hongrois”. C’est ainsi que l’EHF a présenté le choc 100% magyar en quarts de finale de la Ligue des champions féminine entre le champion de Hongrie en titre Ferencváros et Győr, deux fois champion d’Europe. Les Hongrois espéraient en secret avoir deux équipes magyares au Final4 de Budapest cette saison mais le sort en a décidé autrement. Győr a terminé à la deuxième, le FTC à la troisième place de son groupe, signifiant ainsi une finale hongroise pour le dernier carré.

Cette première rencontre pouvait avoir un goût de revanche pour les championnes de Hongrie qui ont en effet perdu de onze buts à Győr (33-22) la semaine dernière en championnat, permettant aux provinciales de remporter la saison régulière. Pour ce choc, l’effectif du FTC était complet tandis que deux joueuses manquaient toujours dans les rangs de Győr : l’ailière Dorina Korsós et l’arrière Zsuzsanna Tomori.

Mónika Kovacsicz face à Kari Aalvik Grimsbö.

Mónika Kovacsicz face à Kari Aalvik Grimsbö.

C’est une arène de Dabas – commune de l’agglomération budapestoise – pleine et une très grosse ambiance qui a accueilli les deux équipes par une belle après-midi ensoleillée. Győr a démarré la partie très fort avec un jeu créatif, des attaques rapides et des tirs précis grâce auxquels un écart de quatre buts s’est vite formé (3-7). Les locales n’ont pas trouvé le moyen de passer la défense ouverte et rugueuse des visiteuses, Gábor Elek a donc du demander assez rapidement un temps mort. Le jeu du FTC s’est alors accéléré et de plus nombreuses situations de but se sont créées, notamment sur l’aile droite (15ème : 6-7). Mais la gardienne Kari Aalvik Grimsbö était dans une si bonne forme que Ferencváros n’a ensuite marqué que douze buts jusqu’à la fin du match. De son côté, Győr a marqué quand et comme il le voulait, la défense des locales n’opposant pas suffisamment de résistance. Le deuxième temps mort de l’entraîneur champion de Hongrie ainsi que les entrées de Dóra Hornyák et Anita Cifra n’ont rien changé, les visiteuses ont en outre bien profité des erreurs adverses en les punissant de buts rapides (8-16). Le FTC a produit sa meilleure période dans les dernières minutes de la première période en revenant à cinq longueurs à la pause (12-17).

La seconde mi-temps a perdu tout suspense : des attaques de Ferencváros faibles, sans conviction et parsemées de fautes techniques ainsi qu’un manque visible de concentration et enfin, une perte d’espoir. En face, Győr a enchaîné les bons choix offensifs, tirs de loin et passes au pivot, pour se détacher de plus en plus d’un Ferencváros au bord de l’effondrement (14-21, 14-24). Les visiteuses n’ont pas relâché la pression en fin de rencontre et ont finalement gagné de treize longueurs, 18-31, ne laissant objectivement plus d’espoir au champion de Hongrie en titre pour le match retour à Győr le week-end prochain.

Ligue des champions féminine, Quart de finale, Match aller
FTC-RAIL CARGO HUNGARIA–GYŐRI AUDI ETO KC 18–31
(12–17)
Dabas,
OBO Aréna, 2000 spectateurs. Arbitres : Madsen, Mortensen (danois)
FERENCVAROS : Pena 4, Szucsánszki 4, Zácsik 2, Schatzl 3, Szekerczés 2 (2), Lukács 2, Hornyák D. 1
Entraîneur : Elek Gábor
GYŐR :
Sulland 3 (3), Groot 5, Löke 6, Amorim 6, Kovacsics 4, Broch 1, Hársfalvi 1, Knedlíková 4, Görbicz 1 (1)
Entraîneur : Ambros Martín
Exclusions :
10 min, 4 min
Penaltys :
2/2, 4/4

Quelques centaines de supporters de Győr ont fait le déplacement à Dabas pour remplir la tribune réservée aux visiteurs.

Quelques centaines de supporters de Győr ont fait le déplacement à Dabas pour remplir la tribune réservée aux visiteurs.

Gábor Elek – Nous avons honte de cette défaite mais il faut dire qu’il s’agissait de la meilleure équipe du monde, à mes yeux, en face. Nous devons en tirer les conséquences pour pouvoir avancer. Malgré cela, je suis fier de mon équipe et de cette saison dans laquelle nous avons réalisé de belles rencontres. Nous sommes cependant déçus que notre saison de Ligue des champions se termine ainsi.

Ambros Martín – Je ne m’attendais pas à une telle différence. Hier, à l’entraînement, j’ai vu dans mes joueuses une telle concentration que cela m’a rendu confiant pour la rencontre. Nous savions que pour gagner ici aujourd’hui, nous devions montrer une performance encore meilleure que celle de samedi dernier. Et nous avons réussi. Depuis que je suis entraîneur à Győr, c’est aujourd’hui que nous avons le mieux joué.

Anikó Kovacsics – Je suis fière de toute l’équipe car nous avons remarquablement joué durant soixante minutes.

Viktória Lukács – Nous avons tenté de lutter et de respecter les consignes de notre entraîneur mais nous n’avons pas réussi. De plus, notre défense n’a pas été assez dure. La meilleure équipe a gagné aujourd’hui.

De nos envoyés spéciaux à Dabas : Péter Kiss – Photos : D. Miklós

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 3 avril 2016 à 17h44

    Normal, cette année les meilleures joueuses de FTC sont parti, certaines pour …Gyor dont Tomori ! C’est vraii que, vu le score, c’est plus Honte qu’une défaite.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).