LdC (M)

Paris et Montpellier pour confirmer, Nantes pour un exploit

Après le carton plein de la semaine passée, les trois clubs français pourront-ils rééditer tel exploit ce weekend ? Si Paris et Montpellier partiront légitimement favoris, pour Nantes, la mission sera bien plus compliquée.

Paris a impressionné l’Europe le weekend dernier avec sa grosse victoire du côté de la Sparkassen Arena de Kiel (28-25). Alors certes, ce n’était pas le grand THW des années précédentes, mais les coéquipiers de Nikola Karabatic n’ont jamais vraiment semblé en danger dans le nord de l’Allemagne. Et après la balade de santé face à Massy en milieu de semaine (33-17), c’est les Biélorusses du Meshkov Brest qui pointent leur nez ce dimanche à Coubertin. Pourtant huitième de finaliste de Champions League ces deux dernières saisons (éliminé de peu par Flensburg l’an dernier), le plus grand club biélorusse reste un grand inconnu pour celui qui ne passe pas ses journées sur le site internet de l’EHF. Heureusement pour nous, Thierry Omeyer et son savoir encyclopédique sont là pour nous filer un coup de main. “Brest est une équipe avec des grands gabarits, qui joue physique. On va bien les analyser à la vidéo d’autant plus qu’ils ont battu Kielce lors de la première journée. Ils sont habitués à jouer la Ligue des Champions et à gagner en championnat en Biélorussie” assure le gardien parisien. Ce qui est sûr, c’est que le Meshkov a subi un vrai relooking cet été et que, à l’image de Veszprem la saison passée, le club doit participer à trois saisons simultanément cette saison : la Champions League, la SEHA League et le championnat national. Et pour cela, il possède 26 joueurs sous contrat, le plus gros effectif du plateau européen.

Da Silva : “Le premier quart d’heure sera intéressant à suivre”

Joël Da Silva, le coach de Saint-Raphaël, possède des informations de toute première fraicheur sur les Biélorusses puisque ses hommes sont allé y faire un tour en préparation. “On les a joué quand ils étaient encore en période de réglage, ils ont perdu des joueurs importants (Kristopans, Atman) cet été. C’est une équipe très costaude, très lourde, ça tape vraiment fort avec Igropoulo à droite et Djordjic (photo) à gauche” décrypte le coach varois, qui avait vu ses hommes s’incliner cet été (27-30). “Là où Paris peut les mettre en difficulté, c’est en insistant que les montées de balle et le jeu de transition. C’est une équipe qui a du mal à replier et qui a tendance à vite tirer en attaque.” Pour Da Silva, Paris partira favori dimanche, même si, pour leur première journée, Brest a parfaitement géré la réception de Kielce, le vainqueur 2015 de l’épreuve (28-25). Une belle performance, notamment en défense, le point fort de l’équipe coachée par Sergey Bebeshko. Qui sait aussi qu’à l’extérieur, ses hommes sont déjà tombés à Skopje et à Presov cette saison.

Montpellier favori en Russie

Pour Montpellier, ce ne sera pas la Biélorussie mais la Russie au menu. Pas beaucoup plus sympa en termes de temps de trajet, mais sur le papier, l’adversaire semble encore plus abordable. Le Chekhov de cette saison n’a plus rien à voir avec l’équipe qui avait atteint le Final Four de la Champions League en 2010, à l’exception de Vladimir Maximov, l’inamovible coach de 71 ans. Et si Montpellier peut manquer d’expérience à ce niveau, que dire de Chekhov, dont le plus vieux joueur, le gardien Dmitry Pavlenko, n’a que 26 ans ? Les vieux de la vieille (Oleg Grahms, Dmitry Kovalev ou Alexander Chernoivanov) ont tous quitté le navire cet été et pour l’instant, il manque un capitaine à la barre. A Zapozozhye la semaine passée, Chekhov en a pris treize dans la vue (23-36). On serait bien tenté de dire qu’en Russie, la donne pourrait être différente pour Chekhov. Mais si Montpellier joue au niveau montré ces dernières semaines, il ne devrait pas y avoir photo.

Le champion d’Europe au menu du H

Y’aura-t-il photo à Skopje, où Nantes va passer un nouveau test européen. Le premier, face à Szeged, avait été une réussite malgré un début de match compliqué mais cette fois, dans l’antre du Vardar Skopje, champion d’Europe en titre, le palier va être encore plus haut. “Il faut accepter qu’ils soient au dessus de nous mais nous allons y aller sans pression” disait avant de décoller David Balaguer. “Il faut arriver dans les dernières minutes avec la possibilité de ramener quelque chose et surtout, voir de quoi on est capable.” Le Vardar, c’est une culture du handball purement espagnole, avec Raul Gonzalez et David Davis sur le banc et l’ancien Nantais Jorge Maqueda (entre autres) dans l’effectif. Et pas mal de similitudes avec le H, dans le jeu. Nantes a-t-il les moyens de se hisser au niveau des très très grands d’Europe ? Il en aura rapidement la réponse, avec deux chocs en quatre jours face au Vardar et à Rhein-Neckar Löwen mercredi prochain. Dans ce contexte, le déplacement en Macédoine fait presque figure de match bonus, car ce sera surtout à la maison que les hommes de Thierry Anti vont jouer leur qualification. “C’est un des matchs les plus difficiles de cette phase de poules. A Barcelone, Rhein-Neckar, Vardar ou à Zagreb, cela va être compliqué de prendre des points” appuie Balaguer.

Le programme du weekend :

Samedi 23.09
Chekhov – Montpellier HB à 16h00 (en direct sur beIN Sports Max 6)
Vardar Skopje – HBC Nantes à 17h30 (en direct sur beIN Sports Max 4)

Dimanche 24.09
Paris Saint-Germain – Meshkob Brest à 17h00 (en direct sur beIN Sports 3)

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Binbin - le 22 septembre 2017 à 21h14

    Le Mhb fait un départ tonitruant donc oui il partent favoris (surtout dans la poule basse). La saison précédente était plus difficile avec une cohésion approximative qu’ils ont réglé qu’après la trêve hivernale ! J’attend avec impatience la rencontre du 04/10 contre le H. Ça va déjà être décisif 👍. Allé le MHB !!!

  2. Sasori9 - le 23 septembre 2017 à 09h02

    Vardar et Nantes se ressemblent beaucoup par leur jeu, la densité physique et le rouleau compresseur. Ils partagent un point commun : le jeu à la Ciudad Real. PAr contre Vardar a plus d'expérience que Nantes, ca fait des année que Skopje joue la LdC. Entrerrios connait le point fort et aussi le point faible de jeu Ciudad Real. Vardar, il y a Davids qui a été son coéquipier pdt des annés. Davids a bcp apporte à Vardar comme Entrerrios pour Nantes.
    Nantes est capable de gagner en Macédoine s'il a bien appliqué la stratégie, c'est très difficile parce qu'il y a un public qui met la pression sur le terrain. J'espère que Nantes va bien gérer le calendrier infernal : un match tous les 3 jours, Les bretons n'ont pas l'habitude.

    Le Club Russe entre dans le nouvel ère et il compte sur les jeunes. C'est devenu la mode. Les jeunes Russes sont la pour apprendre et acquérir l'expérience mais ils peuvent battre MAHB. C'est à Montpellier de ne pas sous estimer les Russes et les considérer comme si c'est les meilleurs.

    Paris est largement supérieur à Brest, si les Parisiens perdent contre eux, je ne comprendrai plus rien….

    • ANues - le 23 septembre 2017 à 11h56

      Kielce s'est fait surprendre par les Biélorusses pas plus tard que samedi dernier. (Tout comme Kiel n'a pas vu venir Wetzlar cette semaine!!)
      Sur le papier les polonais étaient favoris. Et pourtant les biélorusses avec un jeu rapide et un très bon gardien ont fait la différence devant leur public! http://www.ehftv.com/int/video/hc-meshkov-brest-p

      Je me souviens du match retour PSG/Pick Zseged l'an passé. C'était pas passé loin (30-30 à coubertin)
      Donc … méf 🙂

      PS: je viens de consulter ehfcl.com … Le site a complètement été refondu, plus d'accès aux archives!. C'est moche comme tout. Merde 🙁

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves