Dan

Antonio Ortega va quitter Copenhague


Moins d’un an et demi après son arrivée au Danemark, Antonio Carlos Ortega va quitter son poste d’entraîneur de KIF Copenhague après une saisons éprouvante à tous niveaux.

L’intéressé l’a confirmé lui même à TV2 Sport : il ne sera plus sur le banc de Copenhague la saison prochaine. L’ancien entraîneur de Veszprem partira plus tôt que prévu. Il s’est mis d’accord avec le club danois pour mettre un terme à son contrat au 30 juin, deux ans avant la fin de son contrat initial. Sur le plan sportif, KIF Copenhague a été mis en échec cette saison, avec une huitième place au classement. Il s’agit de son plus mauvais résultat.

En coulisses, la saison a également été très difficile puisque le club doit faire face à des problèmes économiques. Les joueurs et le staff subissent plusieurs mois de retard dans le paiement de leurs salaires. L’ancien finaliste de la Ligue des Champions a confié à TV2 Sport qu’il n’était plus payé depuis trois mois. « Si j’avais su que cela se passerait ainsi, je ne serais jamais venu ici » a déclaré celui qui a également mené la sélection japonaise lors du dernier mondial.

Olivier Poignard

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 27 mai 2017 à 09h49

    Encore ????
    Non je ne parlais pas Ortega mais KIF Copenhague. 4 fois fusion et 4 fois raté pour la même cause : problème de finance !!! Il y a des incompétents dans la capitale Danoise ???

    • PHIMB - le 27 mai 2017 à 10h09

      Attention la touche "?" de votre clavier va finir par faire grève ^^

  2. rkj4 - le 27 mai 2017 à 15h08

    Vue de loin, le Danemark, ça a toujours l'air d'être du solide, alors ce genre d'information surprend forcément.

    Mais quelle est la situation du handball là-bas ? Combien d'équipes locale sont compétitives ? Est-ce qu'il y a du monde dans les salles ? Bref, est-ce que c'est rentable (ou au moins viable) une équipe de handball au Danemark ?

    En France, on ne connaît que les "grands" championnats (Allemagne et France, désormais) et une poignée de grosses équipes de l'Est. Pour le reste, même dans des pays à très forte tradition handballistique (Scandinavie, Croatie…) on a l'impression que les championnats locaux ne servent qu'à former puis exporter des joueurs. Ce qui n'est pas très rassurant pour la croissance de notre sport.

    J'espère me tromper.

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves