Starligue

Paris marque les esprits

En s’imposant avec la manière dimanche face à Montpellier (24-32), le PSG a pris les commandes du championnat et marqué les esprits. Son mois de décembre si redoutable sur le papier se déroule pour l’instant sans accroc.

C’est un véritable marathon que dispute Paris depuis quelques semaines. Avec six matches au programme toutes compétitions confondues en décembre et un menu des plus corsés (Nantes, Chambéry, Montpellier en Starligue et Nantes en Coupe de la Ligue), les parisiens jouent une partie de leur saison domestique avant la trêve internationale. Après avoir passé avec succès l’obstacle savoyard (26-22), le PSG a réalisé une véritable démonstration à Montpellier dimanche (24-32). Face à des héraultais qui ont affiché leurs limites actuelles, les joueurs de Raul Gonzalez, pourtant toujours privés de Nikola Karabatic, n’ont laissé aucune chance au MHB.

Ekdal du Rietz : « Très fier de cette performance »

« Nous savions qu’il fallait commencer très fort » rappelait Raul Gonzalez sur le site du club après la rencontre. Le plan a été exécuté à la perfection par ses joueurs, qui, après avoir fait jeu égal avec les héraultais (8-8, 11’), ont inscrit un 5-0 en 5 minutes (8-13, 17’) puis un 3-0 dans la foulée (9-16, 21’). L’entrée de Thierry Omeyer n’est d’ailleurs pas étrangère à ce temps fort parisien, tout comme la fluidité dans le jeu d’attaque (4 pertes de balle seulement).

« On a bien joué, on a réussi à garder notre écart en deuxième période, se félicite Luc Abalo sur le site du PSG. Le groupe se sent bien. Il faut qu’on continue comme ça, en restant positif sur le terrain. » Même satisfecit du côté de Kim Ekdal du Rietz, de retour après trois semaines d’absence pour cause de blessure. « On a fait une très bonne première période, on aurait même pu compter un écart encore plus conséquent, confie-t-il. Le début de la deuxième mi-temps a été un peu plus compliqué, on a lâché un peu. Je suis très fier de cette performance. »

Nantes, challenger numéro un

Si côté montpelliérain, Patrice Canayer saluait le fait que le PSG ait été « supérieur dans l’impact athlétique, la maîtrise », il semble que ce Montpellier-là ne soit pas en capacité de concurrencer Paris pour le moment. Avec quatre points de retard désormais sur le club de la capitale et un goal average particulier défavorable, Montpellier a peut-etre dit adieu au titre dimanche soir. « Je ne pense pas que c’est une affaire physique, tente d’expliquer Patrice Canayer sur le site du MHB. Ce n’est pas non plus une question de motivation. On a une capacité à dégager de l’énergie, une capacité de réaction qui me laisse parfois pantois. »

Nouveau leader de Starligue, le PSG a-t-il déjà écrasé la concurrence et réduit le suspense à peau de chagrin pour le titre ? Il est évidemment prématuré de tirer cette conclusion, d’autant plus que le dauphin des parisiens, Nantes, accueillera Paris le 20 décembre prochain. Un point seulement sépare les deux équipes. Un succès nantais offrirait la première place aux joueurs de Thierry Anti avant la trêve internationale. En revanche, en cas de succès parisien, la concurrence serait repoussée à trois points. Avec ce PSG-là, cela sonnerait probablement déjà comme la fin des ambitions pour ses poursuivants au classement.

Olivier Poignard

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 PSG Handball 33 17 16 1 0 541:431110
2 Montpellier 29 17 14 1 2 482:43250
3 Nantes 28 17 14 0 3 515:46352
4 Nîmes 27 17 13 1 3 495:46332
5 Chambéry 25 17 12 1 4 474:42351
6 Aix en Provence 16 17 8 0 9 466:43927
7 Saint Raphaël 16 17 7 2 8 494:47618
8 Toulouse 14 17 6 2 9 502:4939
9 Dunkerque 12 17 5 2 10 412:431-19
10 Tremblay 12 17 4 4 9 458:505-47
11 Ivry 8 17 3 2 12 410:468-58
12 Cesson-Rennes 8 17 3 2 12 396:462-66
13 Istres 6 17 2 2 13 430:496-66
14 Pontault-Combault 4 17 2 0 15 414:507-93
HandNews & CasalHand

22 CommentairesPoster un commentaire

  1. Aurele44 - le 10 décembre 2018 à 16h45

    … En revanche, en cas de succès parisien, la concurrence serait repoussée à trois points. Avec ce PSG-là, cela sonnerait probablement déjà comme la fin des ambitions pour ses poursuivants au classement.
    Tout est dit dans ces deux phrases. le 20 décembre sera donc un des tournants de la saison,. Je préfère que Nantes se craque jeudi en coupe de la ligue que le jeudi d'après en championnat.

  2. Vardarian - le 10 décembre 2018 à 17h21

    Sans vouloir manquer de respect à Nantes, le PSG n'a aucun challenger.

    Ils ont tué le championnat, comme le Barça en Espagne

    • Aurele44 - le 10 décembre 2018 à 17h39

      Sans vouloir te manquer de respect Vardarian, si avoir un point d'avance sur le second, c'est avoir déjà tué le championnat, alors je ne comprend plus rien aux mathématiques. Rendez vous le 20 décembre 😉

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).