LSL

Paris se rapproche du titre de champion

Luc Steins (Paris Saint-Germain) – Crédits photos : Kevin Domas // Panoramic

Le choc de la Lidl Starligue a tenu toutes ses promesses ! Si Paris l’emporte une nouvelle fois et reste invaincu en championnat, Montpellier n’a pas démérité mais doit finalement s’incliner (31-28)  

Beaucoup d’intensité dans ce match

Un choc pour, peut-être décider du titre de champion de France. C’est Paris qui débute le mieux la rencontre, avec une défense de fer qui tient bon contre l’attaque de Montpellier (4-1, 5′). Montpellier fait ensuite ce qu’ils savent faire de mieux : du jeu rapide, sans individualités dominantes avec deux buts de Descat en quelques instants. L’attaque rapide de Paris provoque déjà deux sanctions pour deux minutes, mais Montpellier joue le même jeu que Paris : on coure et on monte les ballons (8-7, 12′). Si la défense parisienne était très solide en début de match, le jeu de Montpellier parvient à la faire déjouer, alors que les gardiens ont du mal à s’illustrer. Alors que les parisiens font à nouveau la différence, Montpellier réagit bien, impulsé par une belle parade de Sego sur Dylan Nahi (11-10, 18′). Les tirs hors en dehors du cadre finissent par coûter cher au MHB, permettant à Paris de faire le break (17-12, 24′) : ça va trop vite pour les joueurs de Patrice Canayer. Avec un premier (gros) temps fort de Paris, les tendances se sont souvent alternées. L’équipe de Raul Gonzalez réalise une superbe performance offensive, tandis que Montpellier prend trop de retard sur des erreurs évitables, au niveau des tirs hors cadre notamment. Mais avec seulement 4 buts d’avance, Paris n’est pas à l’abri, si Montpellier ajuste la mire tout peut encore arriver (19-15 MT).

De la maîtrise jusqu’au bout

La défense de Montpellier se resserre en deuxième période, neutralisant de mieux en mieux les offensives parisiennes (22-19, 38′). L’écart se stabilise ensuite dans un premier temps. Mais après quelques minutes, la rencontre bascule une nouvelle fois après deux échecs de Valentin Porte. Immédiatement punis, les montpelliérains accusent désormais un retard de 5 buts, après une réalisation de Mikkel Hansen (25-20, 42′).  Montpellier multiplie ensuite les pertes de balle à l’entrée dernier quart d’heure, même si l’addition pourrait être bien plus lourde sans quelques parades de Marin Sego (29-24, 52′). Sur un ballon de -3, Montpellier échoue à 6m sur un arrêt de Yann Genty. Paris a maîtrisé sa rencontre de bout en bout, et s’impose logiquement en dépit d’un état d’esprit irréprochable de la part du MHB (31-28 SF). Montpellier a manqué de constance, et aurait pu espérer mieux sans les nombreux tirs hors cadre et pertes de balles.

Avec cette victoire, Paris distance Montpellier deuxième du classement et se dirige tout doucement vers un nouveau titre de champion de France, restant pour le moment invaincu.

Julien Baudry

60 CommentairesPoster un commentaire

  1. Marcello69 - le 17 avril 2021 à 22h13

    Le Mhb n’a ni le niveau en pivot, ni le niveau en arrière gauche

    Et ça se paye cash contre les grandes équipes

    Fabregas, revient !!!!

    • Philippemhb - le 17 avril 2021 à 23h30

      Merci pour ce commentaire….
      Je me sens moins seul…

  2. Ibisrouge34 - le 17 avril 2021 à 22h24

    Et on parle de l’arbitrage ????

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).