Starligue

Gorazd Skof signe en Bundesliga


La doublure de Thierry Omeyer au PSG quittera le club de la capitale en fin de saison comme prévu. A 39 ans, il a signé en Bundesliga pour une saison au sein du HC Erlangen.

Dès l’annonce de sa signature à Paris en provenance de Nantes, Gorazd Skof savait à quoi s’attendre : un temps de jeu réduit derrière la légende Omeyer et un contrat d’un an seulement, avant l’arrivée du portier espagnol Rodrigo Corrales. L’ancien nantais s’est parfaitement fondu dans le rôle attendu, faisant bien plus que dépanner dans les cages lorsque l’international français était moins en réussite. A 39 ans, Gorazd Skof reste une valeur sûre en Starligue. Son expérience est également précieuse en Ligue des Champions.

Alors que les parisiens ont décroché ce week-end leur billet pour les quarts de finale de la Coupe d’Europe, Gorazd Skof prépare déjà le prochain exercice. Il s’est engagé pour une saison avec le HC Erlangen, actuel huitième (sur dix-huit) de Bundesliga. « J’ai toujours rêvé de jouer en Allemagne » a-t-il confié sur le site de son futur club. Le natif de Novo Mesto va découvrir son quatrième championnat européen après la Slovénie (notamment Gorenje et Celje), la Croatie (RK Zagreb) et la France (Créteil, Nantes et PSG). Arrivé en 2013 dans l’Hexagone suite à la longue blessure d’Arnaud Tabarand dans les buts cristoliens, le slovène s’est imposé comme l’un des plus solides à son poste. Il espère finir son aventure française en beauté en ajoutant le championnat de France à son palmarès … tout en rêvant de Ligue des Champions à Cologne.

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Starligue

22 CommentairesPoster un commentaire

  1. stephane_44 - le 3 avril 2017 à 14h49

    Zagreb en Hongrie ?!?! Ah les lundi difficile 😉

  2. Kieler - le 3 avril 2017 à 14h57

    la Hongrie (RK Zagreb) XD

  3. Pseudo - le 3 avril 2017 à 17h14

    Dommage qu’il quitte le championnat !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves