LNH

Les budgets de la saison 2015/2016

Visuel-budget-LNH

La LNH ne cesse d’évoluer économiquement depuis des années, notamment sous l’impulsion du professionnalisme de plus en plus présent au sein des clubs. Le budget moyen des clubs progresse ainsi de 5,2% avec un PSG toujours plus puissant financièrement puisqu’il affiche un budget de 16,55 M€ cette saison.

En hausse depuis plus de dix ans, le budget moyen des clubs en LNH atteint 4,66 M€ cette saison et a subi une augmentation de +227% depuis 2004 et la création de la LNH. Le budget médian, plus significatif car non impacté par l’écart entre le PSG et ses poursuivants, s’établit quant à lui à 3,66 M€ et reste identique à celui de la saison dernière.

L’augmentation du budget moyen se fait également sentir chez les joueurs qui toucheront en moyenne plus que l’année dernière puisque le salaire mensuel moyen est désormais de 7144€ (+6,2%). Le salaire médian se trouve lui à 5453€ (+ 13,1%). Et cela alors qu’on note pour la saison 2015/2016 une augmentation de nombre de joueurs professionnels. Ils seront 218 (+ 4,8% par rapport à la saison précédente) soit en moyenne 16 joueurs par club, contre 15 la saison dernière.

Seuls quatre clubs de l’élite sont considérés officiellement comme des associations et non des sociétés. Ce détail se répercute évidemment sur les budgets, car ces quatre équipes sont également les quatre plus petits budgets de D1. Les deux promus Ivry et Chartres flirtent sous les 3 millions d’euros tandis que Cesson et Nîmes complètent cette liste avec respectivement, 2,04 et 2,73 millions de budget prévisionnel.

Les recettes des clubs seront également alimentées par les droits TV du diffuseur officiel BeIn Sports. Chaque club recevra une somme comprise entre 126 000 et 221 000 euros en fonction de ses résultats.


Teaser officiel saison 2015/2016 par LNH

Paris dans une autre dimension

Après une hausse du budget de presque 10% la saison dernière (14,8 M€, le double de Montpellier), le PSG voit son budget grimper de 12% et atteindre 16,2 M€ pour 2015/2016. Indétrônable en France et en Europe, le budget de la section handball dépasse désormais à peine les 15M de salaire annuel de Zlatan Ibrahimovic.

karabatic-psg

Montpellier stable, passation de pouvoir entre Nantes et Dunkerque

Si Montpellier a enfin retrouvé la stabilité économique (+1,1%) après l’épisode des paris suspects, Dunkerque continue de réduire la voilure puisqu’après la baisse de 2% la saison dernière, le budget du club nordiste subit une nouvelle baisse de 7,7% cette année. Cela permet à Nantes de s’affirmer comme troisième puissance économique du handball français puisque le H enregistre une hausse de 7,6% après la belle hausse de 11% la saison dernière. Il faudra désormais confirmer cela sur les parquets.

Les promus se donnent les moyens

Pour son retour en LNH, Ivry a regonflé son budget (+9,7%) par rapport à son passage en Pro D2 mais reste le deuxième plus petit budget de LNH, à égalité avec Nîmes. Par contre du côté de Chartres, les dirigeants voient les choses en grand pour cette première saison historique en LNH puisque le budget du club s’établit à 2,90 M€ soit 31,8% de plus que la saison dernière ! Malgré cette grosse progression, Chartres ne sera que le 11ème budget de LNH.

Zirn-Ivry

Aix en tête du peloton

Ambitieux depuis leur arrivée en LNH, les dirigeants aixois (+11,8%)poursuivent leur progression budgétaire à défaut de réussir à s’installer sportivement en première moitié de tableau. En dépassant la barre des 4 M€, Aix en Provence devance désormais Chambéry (3,83M€) et Tremblay (3,46M€). Les séquano-dionysiens enregistrent d’ailleurs la plus forte diminution de budget (-13,3%) après avoir vu celui ci augmenter de 16% la saison dernière.

Autre changement notable dans ce peloton, c’est la progression (+19,2%) du budget du Fenix de Toulouse.  10ème budget la saison dernière, les Toulousains (3,6M€) peuvent désormais se battre à armes égales avec des clubs comme Chambéry (3,83M€) ou St Raphaël (3,72M€).

De son côté, Créteil ferme la marche de ce peloton d’équipes situées entre 3 et 4 M€. Avec un budget estimé à 3,32 (-0,3%), les cristolliens visent la continuité.

Les Irréductibles ferment la marche

Année après année, Cesson se bat avec ses faibles moyens mais arrive toujours à tirer son épingle du jeu. Alors qu’Istres détenait la dernière place de ce classement la saison dernière, il revient cette année à Cesson-Rennes malgré une légère hausse (+1%) de son budget. En espérant que Yérime Sylla et ses dirigeants trouvent enfin un moyen de faire décoller le projet breton cette saison et de lutter à armes égales avec le reste de la LNH.

Saison 2015-2016Saison 2014-2015Evolution
Aix4 060 0003 630 000+ 11,8%
Cesson2 040 0002 020 000+ 1%
Chambéry3 830 0003 890 000- 1,5%
Chartres2 900 0002 200 000+ 31,8%
Créteil3 320 0003 330 000- 0,3%
Dunkerque4 180 0004 530 000- 7,7%
Ivry2 730 0002 500 000+ 9,2%
Montpellier7 490 0007 410 000+ 1,1%
Nantes4 550 0004 230 000+ 7,6%
Nîmes2 730 0002 650 000+ 4,2%
Paris16 550 00014 760 000+ 12,1%
Saint Raphaël3 720 0003 590 000+ 3,6%
Toulouse3 600 0003 020 000+19,2%
Tremblay3 460 0003 990 000- 13,3%
Budget moyen4 650 0004 430 000+ 5,2%

Article de Corentin Carneau

HandNews & CasalHand

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. chavi92 - le 2 septembre 2015 à 11h00

    Cesson … le miracle permanent !
    Franchement chapeau bas à tout ce club.

    Mais pour combien de temps encore ? S'ils ne trouvent pas de stratégie de développement, il y a forcément un moment où ça ne va plus le faire.

  2. pfc14 - le 3 septembre 2015 à 15h20

    Bonjour à tous
    Merci pour l'article !

    quelques stats supplémentaires :

    les quatre plus gros budgets (Paris, Montpellier, Nantes et Dunkerque) sont pour la moitié du budget total (autant que le reste des clubs)

    et parmi ces 4 premiers clubs, Paris en a autant que les 3 autres réunis… et autant que les 6 plus petits (Cesson, Nîmes Ivry Chartres Créteil et Tremblay)

    on verra ce que ça donne au classement final

  3. sub ben - le 14 octobre 2015 à 21h35

    Trop fort cesson et nimes

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).