LNH – J22

Chartres fait encore patienter Ivry

Grahovac Chartres

Chartres a remporté sa troisième victoire de la saison, à domicile face à Ivry (30-25). Les Val de Marnais restent donc sous la menace de leurs adversaires du soir dans la course pour le maintien.

C’est certainement le genre de matchs qui donnera des regrets aux Chartrains une fois la saison finie. Un de ceux où ils se rendent compte qu’ils auraient sûrement eu le niveau pour rester à l’étage supérieur. Car, même si le coach ivryen insistait lourdement sur le traitement réservé à son équipe par l’arbitrage, les Chartrains ont su cueillir cette victoire comme des grands, pour quitter enfin cette dernière place qu’ils occupaient depuis…“La dernière journée” confirme Jérémy Roussel. “Cette victoire est une grosse satisfaction, c’est une belle récompense pour un groupe qui s’est toujours accroché. Etre dernier pendant aussi longtemps, ça peut être compliqué à gérer, mais mes joueurs n’ont pas lâché. Et je ne suis pas mécontent de donner la lanterne rouge à quelqu’un d’autre!”. En tout cas, ses joueurs ont semblé surmotivés à l’idée de remporter leur troisième victoire de la saison, la deuxième à domicile. Après une première période équilibrée (13-12, MT), les locaux ont fait la course en tête à la suite d’un 4-0 inscrit à la sortie des vestiaires (17-13, 34′). “On a été solides défensivement et Nebojsa Grahovac a fait une très grosse partie derrière” analysait le coach chartrain. Et quand Ivry s’est fait un peu plus pressant en fin de match, Sergey Kudinov et Can Celebi, deux joueurs transparents en début de saison, ont enfoncé le clou, comme deux symboles du renouveau du CMHB 28 (30-25, FM).

Ivry ne veut pas se chercher d’excuses

Martinez IvryCette victoire peut-elle relancer la course au maintien ? Mathématiquement, avec six points de retard sur Ivry et quatre matchs à jouer, tout est possible. Sauf pour le principal intéressé. “Les dés sont jetés, il est trop tard mais cela ne doit pas nous inciter à lâcher” insiste Jérémy Roussel, tandis que Rastko Stefanovic veut maintenir son groupe sous pression. “Il faut être vigilant, on pouvait valider le maintien ce soir mais on a raté l’occasion. Même si les décisions arbitrales n’ont pas été pour nous ce soir, il ne faut pas se chercher d’excuses, que ce soit ça ou les absents”. Il faut dire que sans Sebastian Simonet, Ivan Stankovic, Mikhail Chipurin, Thomas Cauwenberghs et avec un Benjamin Bataille utilisé avec parcimonie, l’USI présentait un visage bien juvénile ce soir. Et si Léo Martinez (à gauche) a démontré de belles choses, Cesar Castro et Mahmadou Keita sont, eux, passés à côté de leur sujet. Sans doute, le manque d’expérience peut être une explication à la défaite ivryenne, mais ce soir, avant tout, Chartres méritait sa victoire.

CHARTRES METROPOLE HB 28 – US IVRY HB 30:25 (14:13)

CHARTRES : Grahovac (15 arrêts / 39 tirs dont 2/4 pén), Ploquin (0/1 dont 0/1 pén); Monnier (3/4), Arvin-Berod (1/5 dont 0/1 pén), Molinié (5/8 dont 2/2 pén), Kieffer (7/10 dont 0/1 pén), Kudinov (5/8), Cherblanc, Paillasson, Cutura (0/3), Oslak (2/6), Celebi (5/5), Roche (0/0), Pyshkin (2/2)

IVRY : Chapon (6/22 dont 2/3 pén), Gervelas (5/19 dont 0/1 pén); M. Bataille (3/3), P. Simonet (3/11), Keita (0/2), B.Bataille (4/8), Martinez (5/6), Kolle, Popovic (5/8), Castro (1/4 dont 0/1 pén), Badi (3/5 dont 3/4 pén), Ruiz Margaria (1/1), Poignant (0/1)

Kevin Domas

HandNews & CasalHand

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).