EDF (F)

Les Françaises terminent par un nul

Dans une deuxième confrontation en trois jours face au Brésil, la France peut se satisfaire de son match nul (22-22). Après avoir été derrière pendant un long moment en deuxième période, les Bleues sont revenues sur un ultime but de Laura Flippes, à deux secondes du terme. 

Lorsque l’on regardait la joie de l’équipe après le coup de sifflet final, on voyait que ce match nul avait un gout de victoire et pour cause. Malgré une belle première mi-temps, les filles d’Olivier Krumbholz ont éprouvé plus de mal à leur retour sur le parquet  en deuxième face à une sélection brésilienne qui montrait elle aussi un tout autre visage. Un peu timorées leur de la première rencontre vendredi, les Brésiliennes ont montré d’entrée de jeu un peu plus d’agressivité en défense ce qui posa quelques problèmes aux tricolores. Derrière, il fallait aussi compter sur une bonne Gabriela Moreschi qui a fait les arrêts qu’il fallait pour laisser les siennes dans le coup. Pourtant, sous la bonne impulsion de Tamara Horacek à la mène, les Françaises trouvaient des solutions intéressantes (11-9, MT).

C’est donc après trente bonnes premières minutes que la grisaille a fait son apparition dans le jeu français. En attaque tout d’abord où les pertes de balle ont donné des ballons facilement exploitables par la Seleçao qui s’en est donnée à coeur joie. On pensait alors que ce deuxième match amical allait mal se terminer pour les Bleues qui, malgré les changements, ne parvenaient pas à se remettre dans le droit chemin (16-21, 51′). Un passage à vide en fin de match que l’on pensait rédhibitoire lorsque, comme un symbole, c’était un but pas évident de Blandine Dancette sur son aile qui venait relancer ses coéquipières. Une bonne série qui s’est suivie de bonnes séquences défensives des tricolores qui récupéraient des ballons pour refaire leur retard. C’est finalement la jeune Laura Flippes, après deux bons matchs sur le poste d’arrière droite, qui venait égaliser (22-22, FM).

De nouvelles pistes explorées

Le dernier but montrait aussi l’importance de cette génération qui prend de plus en plus d’importance dans ce collectif diminué par les blessures. Que ce soit Kalidiatou Niakaté sur le poste d’arrière-gauche mais aussi de Tamara Horacek en demi-centre et enfin de Laura Flippes qui a dû tenir le poste d’arrière-droite durant une bonne partie de la rencontre en l’absence de Camille Ayglon. A ça, est venu s’ajouter le choix un peu moins conventionnel de faire sortir Cléopatre Darleux de son but, pour jouer le jeu de transition au poste de demi-centre pour se retrouver en surnombre avec deux pivots. Une possibilité qu’il faudra cependant  travailler pour qu’elle soit bien exploitée par la suite. On peut aussi terminer par la belle entrée en jeu de Catherine Gabriel, qui pour sa première sélection a fait de bons arrêts avant de laisser la place à son homologue brestoise. Des signes encourageants en vue du Mondial 2017 en Allemagne qui arrive à grands pas.

Maxime Cohen.

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 1 octobre 2017 à 20h21

    Cléopâtre Darleux joue demi-centre sur le jeu de transition?? Ça c’est original!

    • Averell - le 1 octobre 2017 à 20h53

      Ben oui, tu n'as pas vu que c'est elle qui decale Flippes sur sur le but de l'egalisation??? 🙂

  2. lamirabel29 - le 2 octobre 2017 à 14h57

    Il faut qu'elle fasse pareil à Brest 😉
    C'est une piste à développer pour les équipes qui jouent souvent à 7….. mais bon il faut un super gardien(enne)/ joueur(euse). Pour le moment il n'y a que Cléo qui en est capable….

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves