LdC (M)

Nantes au contact, Paris presque qualifié

Dans le groupe A, Nantes et le Vardar vont se disputer la première place. Dans sa poule, Paris devrait finir premier, sauf catastrophe.

Groupe A :

Nantes est le grand gagnant du weekend. Avec leur victoire en Suède, face à Kristianstad, les hommes de Thierry Anti se rapprochent de la tête du groupe. D’autant plus que le leader, le Vardar Skopje, s’est incliné sur le terrain de Barcelone et ne compte désormais plus qu’un point d’avance sur le H. Le match entre les deux équipes, dans quinze jours, sera décisif dans le classement final. Derrière, la concurrence commence à accuser le coup. Si Barcelone peut encore entretenir un petit espoir de recoller au duo de tête, Rhein-Neckar Löwen s’est sabordé en s’inclinant à domicile face au Pick Szeged (35-37). Pourtant en tête de quatre buts en première période, les Allemands ont explosé en seconde période, encaissant vingt-deux buts en seulement trente minutes pour concéder leur cinquième match sans victoire de suite. Les lions pointent à cinq longueurs de Nantes. Dans le bas du classement, le Wisla Plock l’a emporté à domicile pour la première fois de la saison face à Zagreb (27-24). Les Croates, malgré les neuf buts de Bicanic, sont au bord de l’élimination, et recevront Nantes samedi prochain.

Groupe B :

Paris continue sa course en tête et a encore creusé l’écart grâce à sa victoire sur le terrain de Celje (31-26). Le deuxième, Flensburg, a soufflé le chaud et le froid. D’abord menés de cinq buts par Kielce, les Allemands ont fait un retour éclair, notamment grâce à Rasmus Lauge Schmidt, prenant les devants au score en vue de l’arrivée. Mais un dernier but de Bis sur le gong a forcé tout le monde à partager les points, un match nul qui ne satisfait finalement pas grand-monde (32-32). Cette journée a au moins fait un heureux, le THW Kiel. Les Zebras, grâce à leur victoire face à Vespzrem mercredi (22-20), en profitent pour valider leur présence en huitième de finale. Pour le dernier ticket pour la phase à élimination directe, il va y avoir bagarre entre le Meshkov Brest, Aalborg et Celje. Les Biélorusses comptent trois points d’avance sur leurs adversaires, mais ont raté l’occasion de prendre un plus gros avantage, obligés de concéder le nul sur leur terrain face à Aalborg mercredi (23-23).

Retrouvez tous les résultats et les classements ici.

Kevin Domas

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos EHFCL

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. max - le 11 février 2018 à 23h32

    Compliqué pour Nantes quand même qui ne “voudrait pas jouer Montpellier en 8e” selon Anti.. Le plus “simple” serait de finir 3e mais est ce que Barcelone ne se contenterait pas justement de cette 3e place pour jouer le 6e de l’autre groupe, a priori Meshkov Brest plutôt que Montpellier dont personne en Europe ne doit ignorer qu’ils ont éliminé Kielce l’an passé en 8e et qu’ils dominent assez nettement la LNH actuellement en ayant battu assez “facilement” le “grand” PSG… Mais peut-être que Barcelone espère encore la 1ère place…En tout cas, je pense que finir 2e dans ce groupe est peut-être la pire des places de ce groupe ! En gros, je pense que Montpellier vaut sans doute au moins aussi bien que la 2e-3e place du groupe B (Flensbourg, Veszprem)… Veszprem sans Palmarsson n’a plus tout à fait la même gueule que l’an passé notamment contre Montpellier, et Flensbourg est quand même assez instable !

    • Yuri35 - le 12 février 2018 à 00h02

      Les grosses teams européennes n ignorent sans doute pas aussi que Paris se concentre plus sur la LDC que sur un championnat qu’ils ont outrageusement dominé ces dernières années

      • popeye - le 12 février 2018 à 00h13

        Les grosse teams européennes n’ignorent sans doute pas aussi que Paris avec 18 millions de budget soit plus que celui de Montpellier, Nantes, St Raph réunis doit être en mesure de pouvoir jouer sur tous les tableaux et que se concentrer plus sur la ldc ne leur offrent pour l’instant aucune garantie de la gagner, par contre ça leur offre presque une garantie de ne pas gagner un titre de champion de France qu’ils “se doivent” de gagner même s’ils l’ont déjà gagné avec plus ou moins de difficultés !
        De même pour la coupe de France/de la Ligue

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves