Mondial U21 (M) J-4

Un test raté avant l’Egypte

Kyllian Villeminot

En avant dernière journée des phases de groupe, les bleuets affrontaient l’équipe de Suède. Une équipe suédois qui a su neutraliser chaque initiative française du début à la fin. Score final : 27-23

Un début très compliqué

Kyllian Villeminot

Les suédois engagent, les français en défense avec Poyet devant en 5-1. Les suédois trouvent trop facilement des solutions et prennent plusieurs buts d’avance. Les français butent sur le gardien de la Suède qui est très bien rentré dans sa rencontre. Les bleuets n’agressent pas l’attaque suédoise qui décale très (trop) à gauche. Mais cette solution fonctionne parfaitement et à la fin du premier quart d’heure (9-5 pour la Suède), Yohann Delattre est obligé de poser son temps mort.

 

Du mieux mais pas de miracle

Quelques changement dans la défense : Dourte passe en 3 bas, Gaudin en haut et Gibelin à droite : il y a du mieux. Noah à la mène et Villeminot replacé arrière gauche, l’attaque française fonctionne mieux mais se heurte au gardien suédois en plus d’enchaîner plusieurs poteaux. Richert, Gaudin, Villeminot, ils vont tous tirer les poteaux. Avec seulement +4 (15-11) à la mi-temps, l’addition aurait pu être beaucoup plus salée, mais rien d’insurmontable pour les bleuets.

Beaucoup de détails qui plombent la performance des français. Les arrières suédois peuvent approcher sans être touchés, le gardien français n’y est pas et derrière, les suédois enchaînent, musellent l’attaque française incapable de trouver les solutions.

Et ça (re)commence mal

HVENFELT Erik – Suède U21

On lâche un peu plus de balles à l’aile, le jeu circule mieux et Gael Tribillon en passe deux d’affilée. En revanche dans le secteur défensif, pas de grandes améliorations et les suédois font payer chaque erreur des français par un but. Valentin Kieffer a beaucoup de mal dans ses cages, pas aidé par sa défense qui laisse trop circuler la balle suédoise (20-15 à la 39′). Noah trouve Poyet mais la Suède enchaîne de suite. Enfin une parade de Kieffer, les bleuets peuvent enfin réduire l’écart mais la balle est gâchée par une énième barre. Le portier français redonne de l’espoir à ses coéquipiers, nos bleuets ne sont pas dans leur meilleur forme. La Suède marque à l’entrée du dernier quart d’heure : ça ne sent vraiment pas bon (22-16).

La révolte sonnée trop tard

Valentin Kieffer

Des parades de Kieffer, Cochery qui bombarde et une défense qui distribue : les bleuets réagissent. Les suédois peinent de plus en plus à marquer : Mapu réduit l’écart à 4 buts sur une passe de Villeminot (23-19). Les suédois posent leur deuxième temps mort, les bleuets ont sept minutes pour les rattraper. Mapu réduit encore l’écart à la 24ème malgré l’échec de Gaudin sur 7m. Il reste 5 minutes. Les suédois parviennent à trouver une solution à droite et punissent les bleuets sur chaque ballon : 1 arrêt est égal à 1 contre-attaque. Richert marque le 7m, mais il reste encore 4 buts à rattraper (25-21), il reste 4 minutes. L’écart semble trop important Il reste 3 minutes, et les suédois marquent un nouveau jet de 7m. Les bleuets ont buté sur un gardien en feu aujourd’hui et doivent malheureusement s’incliner. Score final : 27-23

La France semble avoir des difficultés face aux équipes qui leur proposent un gros défi physique. L’année dernière à l’Euro c’était le Portugal, et bien cette fois c’est la Suède. En espérant une réaction des bleuets face à une Egypte qui sera bien plus agressive lundi. Mais avant cela, c’est journée de repos !

Statistiques et réactions à venir.

A Vigo, Julien Baudry

 

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Dede83 - le 20 juillet 2019 à 22h43

    Très très crispés jamais dans le bon rythme 5 penalty ratés
    Bon allez on va dire erreur de parcours
    Vivement contre l’Égypte avec de meilleurs arbitres j’espère
    Attention je ne dis pas match perdu à cause des arbitres mais des décisions à l’envers qui me gênent

  2. Bramse a besel - le 20 juillet 2019 à 23h05

    Pas de kung-fu ?

    C’est bien de faire les keke devant le nigeria ou l’australie mais apres il faut eviter de pendre une cartouche derriere.

    De mon temps quand on avait un peu le melon on nous faisait pomper une petite heure histoire de le degonfler un peu et le match d’apres ca jouait plus serieusement et plus simplement.

    • Jbclamence35 - le 20 juillet 2019 à 23h16

      Si il y a eu un kung fu.

      Mais je vois pas le rapport

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).