Starligue – J23

Montpellier s’offre le derby

Dans un Parnasse chauffé à bloc, Montpellier s’impose sur le score de 24 – 25 à Nîmes. Victoire ô combien importante dans la course à la Ligue des Champions face à une équipe nîmoise qui y aura cru jusqu’au bout.

D’entrée de match, les deux équipes mettent une grosse intensité dans ce derby. Il faut attendre la 4ème minute pour voir le premier but de ce match inscrit par Théophile Causse pour Montpellier (0-1, 4’). Les deux défenses sont bien présentes, les deux gardiens se rendent coup pour coup. Cependant, ce sont bien les visiteurs qui font le premier break de cette rencontre grâce à un but de Kyllian Villeminot puis Mathieu Grébille (2-5, 12’). Après avoir été mené de quatre buts, l’USAM Nîmes revient petit à petit dans la rencontre. Elohim Prandi permet à « la Green Team » de revenir à 2 longueurs de son voisin héraultais (8-10, 23’). Les dernières minutes sont en faveur du MHB. Nîmes n’arrive pas à mettre son jeu en place face à une solide défense. Un dernier arrêt de Vincent Gérard sur Jérémy Suty donne 5 buts d’avance à la pause pour son équipe (10-15, M-T).

Nîmes échoue d’un rien

Le début de seconde période confirme le scénario de la première. Les « Verts » Nîmois manquent d’efficacité et butent sur un portier des grands soirs, auteur de 14 arrêts et élu joueur du match. Les «  Oranges » Montpelliérains en profitent pour coller un 3-0 et s’envoler au tableau d’affichage (10-18, 36’). Cela représente le plus gros écart de la rencontre. Les locaux sont revigorés et reviennent dans la partie. Avant de rentrer dans les dix dernières minutes, Mohamed Sanad inscrit son 3ème penalty de la rencontre, les Gardois restent donc dans le coup, à seulement trois buts (17-20, 50’). La fin de match est électrique, une ambiance digne de derby ! Elohim Prandi remet Nîmes dans la course pour aller chercher le match nul avec un score de 24-25 à une minute du terme. Après le temps mort posé par Patrick Canayer, Montpellier perd le ballon et les coéquipiers de Rémi Desbonnet partent en contre. Mohamed Soussi casse cette contre-attaque irrégulièrement et concède son 3ème deux minutes de cette partie. L’équipe locale occitane manque d’inspiration pour cette dernière offensive. C’est finalement Michael Guigou, futur joueur de l’USAM, qui provoque le passage en force et offre deux points au MHB (24-25, FDM)

Les Héraultais profitent de la défaite de Nantes face à Aix hier pour s’emparer seul de la deuxième place. Une victoire face à Nantes lors de la prochaine journée les assurera quasiment de cette place en Ligue des Champions. Avec cette défaite, Nîmes se voit relégué à 3 points de son adversaire du soir et dit quasiment adieu à la Champion’s League. Le réveil a été un peu trop tardif, avec un manque de réalisme en attaque.

Les stats:

USAM Nîmes Gard – Montpellier Handball 24-25 (10-15)

Nîmes. Paul (1 arrêt /1 tir dont 1/1 pén), Desbonnet (12 arrêts/37 tirs dont 0/3 pén), Poyet, Gallego, Suty (0/1), Rebichon (2/3), Salou (1/2), Nyateu (2/6), Dupuy (1/4), Padolus, Tobie (3/5), Prandi (6/10), George, Gerard, Sanad (8/9 dont 4/5 pén), Brasseleur (1/4).

Montpellier. Gérard (14 arrêts/35 tirs dont 1/4 pén), Portner (0 arrêt/2 tirs dont 0/1 pén), Villeminot (2/4), Causse (3/5), Truchanovicius, Grebille (3/4), Bos, Guigou (3/4), Pettersson (4/5), Richardson (6/9 dont 3/4 pén), Kavticnik (0/3 dont 0/1 pén), Faustin, Porte (1/3), Afgour (0/1), Soussi (2/5), Mamdouh (1/1).

41 CommentairesPoster un commentaire

  1. Philippemhb - le 17 mai 2019 à 08h31

    Quelle ambiance des deux côtés hier soir!!!! content d’y être allé. Fin de match a suspense plus due a un relâchement montpelliérain qu’à du mieux nîmois. J’en demandais pas plus face à une équipe redoutable… Petit pincement au cœur de me dire que l’année prochaine c’est avec un maillot vert sur le dos que je verrai monsieur Guigou entrer sur le terrain mais bon…je te souhaite le meilleur Mika.

  2. ricardtube - le 17 mai 2019 à 09h19

    ah enfin un article sur le match pour que je puisse faire passer mon amertume pour ne pas dire plus quant au comportement de messieurs pichon et reveret qui ont multiplié les décisions en défaveur de l'usam.
    des passages en force inventés bien que certains étaient bien réels, des gestes de Peterson ou Petersen non sanctionnés, un but accordé à montpellier alors que l'arbitre derrière les barres a vu la zone, un autre refusé sur une faute sur prandi alors que celui-ci n'avait pas marché et même pas fait 3 pas et on siffle la faute, rebichon bousculé avant un engagement rapide sans sanction et par contre sur l'action d'après rebichon qui prend 2 minutes, un nîmois bousculé sur un kung fu le ballon dans un main pas péno et surtout pas 2 minutes, gérard attrapé par le maillot qui s'écroule comme s'il avait pris une barre de fer sur la tête, tellement comique et les arbitres qui donnent 2 min au nîmois et j'en passe.
    et à 31 sec de la fin il me semble qu'une faute anti sportive où le montpelliérain prend 2 minutes doit être sanctionné d'un péno n'est ce pas ?
    ceci dit félicitations aux montpelliérains pour leur solidité défensive même s'ils s'en sortent très bien à la fin où canayer a été obligé de mettre Guigou sur le terrain pour préserver le score !!!

    • Lobix07 - le 17 mai 2019 à 09h46

      Tout à fait d'accord avec toi, un arbitrage d'une totale incohérence et largement à l'avantage du mhb.
      Les Montpeliérains se sont crus à la piscine ça plongeaient dans tous les sens, avec la palme pour Gérard (comme souvent infect sur le terrain)

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).