Euro (M)

La dernière danse de Lino Cervar

Crédit photo : Bertrand Delhomme / Handnews

Le sélectionneur croate a annoncé hier qu’il ne dirigerait plus l’équipe nationale dans un grand championnat international. Mais il devrait quand même aller jusqu’aux JO…

“Lino est un artiste, on ne sait jamais avec lui” souriait hier un journaliste croate dans les couloirs de la Tele2 Arena de Stockholm, quand on lui demandait que faire des déclarations du sélectionneur national Lino Cervar. Le technicien, âgé de 69 ans, avait annoncé, quelques minutes auparavant, que l’Euro 2020 était la dernière fois où il dirigeait la sélection à damiers dans un grand championnat. “On ne peut pas tout avoir dans la vie, et on doit se contenter de ce qu’on a. Compte tenu de ma carrière et des médailles que j’ai gagnées, je suis reconnaissant, notamment envers tous les joueurs que j’ai dirigé, mais aussi mes assistants, les gens du staff. Ce sont tous des gens merveilleux. Oui, je ne dirigerai plus l’équipe ni aux Championnats d’Europe ni aux Championnats du Monde” déclarait-il à la presse locale.

En novembre 2018 le mythique entraineur avait déjà annoncé son retrait du club de Zagreb, qu’il entrainait alors, pour s’occuper de sa femme malade. Mais il était resté sur le banc de la Croatie, qu’il a retrouvé en 2017, après un intermède de sept ans. Cervar aura résisté à tout, y compris au fiasco du championnat d’Europe à domicile en 2018, où la sélection n’avait pas atteint le dernier carré. Il avait alors été question de démission, mais la fédération croate lui avait maintenu sa confiance, se basant notamment sur l’aura de celui qui aura ramené à l’équipe nationale ses deux seuls titres majeurs : champion du monde en 2003 et olympique l’année suivante.

Hier soir, Lino Cervar n’a en revanche rien dit sur sa présence sur le banc de touche de la Croatie lors du prochain tournoi de qualification olympique à Paris, où la Croatie affrontera la France, le Portugal et la Tunisie. Mais il ne fait guère de doute que le tacticien sera bien de la partie.

Kevin Domas

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Balic - le 27 janvier 2020 à 10h40

    Dinart serait pressenti pour le remplacer

  2. Vardarian - le 27 janvier 2020 à 14h25

    La Croatie ressemble de plus en plus à Veszprém: sa vie n’est qu’une triste collection de médailles d’argent

  3. tartiflush - le 27 janvier 2020 à 16h09

    Il m'a toujours saoulé avec ces gesticulations et vociférations incécentes sur le banc de touche.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).