Mondial U18

Les armes à la main

Source : IHF

Source : IHF

L’équipe de France jeune féminine sort de la course au titre mondial après sa défaite face à la Russie 19 à 24. Une défaite difficile qui appuie sur les manques d’une équipes qui aura vécu un trou noir insurmontable.

Elles croyaient en leur bonne étoile, le staff avec.. Il fallait voir Meline Nocandy se jeter dans les intervalles, et en tête de proue d’une défense très haute, très mobile et agressive au possible, pour comprendre quelle équipe en voulait le plus à l’entrée de match (2-1, 5e). Un début de rencontre où la Russie encaisse le choc, moitié surpris, moitié ébahie et totalement privée d’espace. Néanmoins, elles évitaient les dégâts grâce aux arrêts de Serafima Tikhanova (5 en 15 minutes), tous plus important les uns que les autres (6-6, 16e).

Le trou noir

Blonbou - FRA RUS - Mondial jeune U18 2016

Source : IHF

S’en suit une période d’échecs de part et d’autres qui semble durer une éternité. C’est la Russie qui arrive à casser ce moment par son importante meneuse de jeu Karina Sabirova (6-7, 20e). C’est aussi l’instant où les bleuettes marquent le pas physiquement face à des jeunes Russes bien plus solides. « Nous avons très bien commencé, mais dès que notre intensité a faiblit… » commentera Nocandy. Un manque de jus et de lucidité flagrant face à une défense russe montée d’un étage et d’un ton. La sanction, c’est cinq pertes de balles en 10 minutes qui, malgré les sauvetages de Roxanne Frank, font la différence à la pause (8-13, MT). En résumé comme le dira Laurent Puigségur en sortie de match : « Nous avons perdu la discipline et c’était crucial. Nous avions un plan, mais nos émotions l’ont tué » . Au retour de pause, on crains même le pire tant le match semble repartir dans le même rythme (8-16, 35e). Mais cette équipe a déjà montrée qu’elle ne lâchait pas, jusqu’aux pires situations. Le groupe se remet en selle, Constance Mauny mène la barque et Janella Blonbou marque enfin (15-18, 49e). C’est à ce moment la réussite qui fuit les jeunes bleues, à l’image d’un tir détourné revenu dans les pieds d’une défenseure. La Russie et son bras armée Antonina Skorobogatchenko ne sont dès lors plus inquiétées (19-24, SF). Russie qui va continuer à jouer le titre, tandis que les bleuettes tenteront de faire mieux que la septième place européenne obtenues l’été dernier, afin de valider les progrès entrevus sur le terrain.

La feuille de match

France – 19

Exclusions : Mauny, Maurin, M. Plotton, P. Plotton.

Roxanne Frank (GB – 3/15) ; Ophélie Tonds (GB – 6/18) – Constance Mauny (8/9) ; Candice Maurin ; Meline Nocamby (3/4) ; Soukeina Sagna (1/4) ; Deborah Lassource (1/5) ; Claire Vautier (0/2) ; Mathilde Plotton (1/4) ; Camille Tourigny (2/4) ; Pauline Plotton (0/1) ; Janella Blonbou (1/5) ; Charlotte Kieffer ; Mabana Fofana (1/1) ; Marie Fall (1/1) ; Orlane Ahanda.

Russie – 24

Exclusions : Sabirova, Sinitsyna, Dudina, Illarionova.

Serafima Tikhanova (GB – 10/21) ; Margarita Orlova (GB – 0/1) ; Mariia Duvakina (GB – 7/14) –  Alexandra Davidenko (0/2) ; Kristina Alirzaeva ; Svetlana Ivanova ; Ekaterina Zelenkova ; Ekaterina Kudriavtseva ; Karina Sabirova (7/12 – mvp) ; Milana Tazhenova (1/1) ; Svetlana Kremnena ; Sofiia Sinitsyna (4/5) ; Antonina Skorobogatchenko (7/13) ; Mariia Dudina (4/7) ; Anastasiia Illarionova ; Sofia Ignatovich (1/3).

Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves