EdF (M)

Les Bleus sont prêts !

france-slovenietheophile_laurent-2

Pour son deuxième et dernier match de préparation au championnat du monde qui débutera mercredi, l’équipe de France a rendu une copie plus que propre face à la Slovénie (33:26).

On attendait des enseignements de ce deuxième France-Slovénie, ils sont venus avant même le coup d’envoi, puisque Didier Dinart et Guillaume Gille ont choisi de laisser, comme vendredi, Cyril Dumoulin, Dika Mem et Benoit Kounkoud dans les tribunes. Leur enlevant, selon toute vraisemblance, toute chance dans figurer dans la liste des seize retenus qui sera rendue mardi matin. La seconde chose qu’on a appris, c’est que Montpellier est déjà prêt pour accueillir le Mondial, offrant aux spectateurs un light-show impressionnant et une ambiance à mille lieux de celle observée à Toulouse vendredi. Sur le terrain aussi, il y a eu du changement en deux jours. Didier Dinart avait choisi de faire confiance, d’entrée, à William Accambray, et celui-ci lui a bien rendu. Accueilli par l’Arena comme un ami qu’on n’a pas vu depuis trop longtemps, l’arrière gauche parisien a saisi la chance qui lui était tendue, avec trente minutes de grande qualité et une entente défensive sans tâche avec Ludovic Fabregas. C’est d’ailleurs cette solidité derrière, avec Luka Karabatic en chef d’orchestre, qui a permis à Nédim Rémili de prendre son envol. Deux contre-attaques, suivies de deux tirs plein centre, le gaucher s’est mis au diapason de son coéquipier de club pour permettre aux Bleus de prendre le large, comptant jusqu’à six buts d’avance peu avant la pause (14-8, 22′). Et comme l’humeur était à l’innovation, Didier Dinart a même insisté sur le jeu à sept, avec Kentin Mahé dans un rôle de demi-centre et Ludovic Fabregas en renfort de Luka Karabatic dedans. Cette période à un de plus est d’ailleurs la seule à ne pas avoir été couronnée de succès, puisque les Slovènes en ont profité pour revenir à quatre longueurs (17-13, MT).

N’Guessan touché à la cheville

france-slovenietheophile_laurent-13Changement de décor complet en seconde mi-temps, puisqu’aucun des six joueurs de champ qui ont repris n’avaient foulé le terrain dans le premier acte. Olivier Nyokas à l’aile gauche, Yanis Lenne à droite et Nikola Karabatic demi-centre, pourquoi pas, mais ce qui était certainement moins attendu, c’est que Timothey N’Guessan sorte après sept minutes, touché à la cheville, avant de rentrer directement au vestiaire quelques instants plus tard. Dans un moment où les arrières gauches sont rares, pas forcément une bonne nouvelle pour Didier Dinart et Guillaume Gille, qui n’ont pas donné à Nicolas Claire la possibilité de s’exprimer avant les dix dernières minutes…au poste de demi-centre. A la place, c’est Nikola Karabatic qui s’est décalé à gauche pour laisser la place à Kentin Mahé au centre. Une option qui a fonctionné, et permis à la France de maintenir la barre tout au long de la seconde période (24-19, 46′). La Slovénie a eu beau se montrer dangereuse, elle n’a jamais eu l’impact défensif nécessaire pour stopper les Bleus. A l’heure des bilans, la France s’impose 33-26 et sort confortée de son deuxième test. Personne n’était affolé vendredi soir, et à raison, tous ou presque ayant répondu présent cet après-midi. Valentin Porte et Vincent Gérard ont assuré le show dans le deuxième acte, Nikola Karabatic et Cédric Sorhaindo ont pesé sans trop s’épuiser. Les Bleus sont prêts, et n’ont plus qu’à croiser les doigts pour que N’Guessan soit rapidement rétabli. Auquel cas, le weekend dans l’Hérault aura été tout bénéf’.

Les statistiques

FRANCE : SLOVENIE 33:26 (17:13)
Arbitres : I. Boualloucha, R. Khenissi (TUN)

France : Gérard (11 arrêts / 37 dont 2/5 pén), Omeyer; Rémili (4/6), O. Nyokas (1/2), Narcisse, Gérard (0/1), N. Karabatic (2/2), Mahé (4/4 dont 1/1 pén), N’Guessan, Acambray (3/3), Abalo (3/4), Sorhaindo (3/5), Guigou (3/4 dont 0/1 pén), L. Karabatic (1/3), Fabregas (1/1), Claire (1/1), Dipanda (1/1), Porte (5/7), Lenne (1/1)

Slovénie : Skok, Lesjak (4 arrêts / 28 tirs dont 0/1 pén), Kastelic (4/13 dont 1/1 pén); Blagotinsek (0/1), Henigman (3/6), Marguc (5/7 dont 2/3 pén), Kavticnik (3/5 dont 0/1 pén), Janc (1/3), Dolenec (2/2), Cingesar (1/2), Poteko (1/1), Miklavcic (0/1), Kodrin (2/3), Gaber (2/2), Bezjak (1/2 dont 1/1 pén), Zarabec, Mackovsek (4/7), Lesjak (0/1), Kastelic (1/1)

A Montpellier, Kevin Domas

53 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tim - le 8 janvier 2017 à 18h30

    Dommage pour Mem malgré qu’il soit jeune. Je le préfère largement à Di Panda.

  2. Gilles - le 8 janvier 2017 à 18h39

    J’ai pas vu le match, mais je suis content pour Will..

  3. Cornet - le 8 janvier 2017 à 18h42

    Bravo Tim💪👏👏👏

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves