Golden League (F)

La Norvège ouvre bien son bal face à la Russie

Une affiche qui aurait pu être celle d’une finale de mondial. La Russie et la Norvège s’affrontaient pour le premier match de la Golden League au Mans. Une belle opposition dans laquelle les Norvégiennes ont pris le dessus en deuxième période (30-27, FM). 

Le premier rendez-vous de cette Golden League était donc dans la Sarthe, au Mans. Une belle affiche pour ouvrir cette étape française. Pourtant expérimentées, les deux équipes rentrent timidement dans leur rencontre. Les Norvégiennes ont du mal à trouver des solutions en pivot notamment où les Russes coupent toutes les relations. En revanche, en face c’est un problème qu’on ne parvient pas à régler. De bonnes prises de balles qui se concluent souvent par un jet de 7m ou un but. Et quand les Norvégiennes ne montent pas sur les arrières adverses, elles s’en donnent à coeur joie. Elles se chauffent le bras à l’image de Valdena Bobrovnikova qui fait parler la poudre. L’arrière de Rostov allume le but de Grimsbo qui met du temps pour toucher ses premiers ballons. Une fois les ajustements trouvés par les coéquipières de Stine Oftedal et l’efficacité retrouvée de la part de Kari Grimsbo, les filles de Thorir Hergeirsson prennent un léger avantage avant la pause (14-13, MT).

La Norvège à deux vitesses

Même si au score rien n’est fait, le tacticien de la Norvège, récemment élu meilleur entraîneur du monde 2016 n’hésite pas à faire tourner son effectif. Sentant ses arrières phares, un peu moins décisives,  ce sont les remplaçantes de luxe qui prennent le relais face à une formation russe, moins en réussite, qui a un coup de moins bien lors de son retour sur le parquet sarthois. Entrée en deuxième mi-temps, Silje Solberg ne fait pas plus d’arrêts que sa compatriote Grimsbo mais sa défense fait le travail pour récupérer les ballons et les monter. Si les Norvégiennes n’en demandaient pas tant pour prendre l’avantage, elles saisissent les occasions pour garder un léger avantage. Si les championnes d’Europe en titre restent devant, les Russes s’accrochent et leur mettent la pression. Les quelques arrêts d’Elena Utkina les relancent et reviennent à un but (28-27, 57′). Juste de quoi réveiller Silje Solberg qui offre le ballon de +2 à ses coéquipières. Occasion convertie et la Norvège sort gagnante de ce match d’ouverture (30-27, FM). En revanche gros point noir chez les championnes d’Europe, la blessure de la capitaine que l’on connait bien en France, Stine Oftedal en toute fin de match (coup au genou).

Du Mans, Maxime Cohen

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves