Starligue

Aix vise le Top 5

Huitième du dernier championnat, le PAUC entend bien passer un nouveau cap cette saison. Les dirigeants, qui ont réalisé un recrutement ambitieux cet été, visent désormais le Top 5 derrière les mastodontes de Starligue.

Avec un budget de 5 millions d’euros pour sa société sportive, soit une hausse d’environ 20% par rapport à celui de la saison passée (le 4ème plus élevé de Starligue), Aix voit les choses en grand. Pour sa sixième année au plus haut niveau national, le collectif emmené par Jérôme Fernandez s’est renforcé à l’intersaison en combinant joueurs d’expérience et jeunes 31. Djukanovic et Pardin dans les buts, Pecina en pivot, Cingesar à l’aile gauche, Noah Gaudin en demi-centre, Derot en arrière gauche et Dahlhaus au poste d’arrière droit viennent enrichir un effectif à l’ambition décuplée.

Bien avant de reprendre l’entraînement la semaine passée, Aix connaissait déjà la feuille de route fixée par son président pour ce nouvel exercice qui va s’ouvrir dans quelques semaines. « Nous visons le Top 5, aller chercher cette 4ème ou 5ème place pour jouer l’Europe en septembre 2018, expliquait Christian Salomez dans les colonnes de « La Provence » il y a quelques semaines. Nous savons que, pour l’instant, le PSG, Nantes et Montpellier sont devant nous et largement. Ils sont hors d’atteinte. Mais derrière ce trio, le nouveau groupe doit pouvoir se mêler à la lutte et intégrer le top 5. »

Le PAUC a souvent placé la barre très haute par le passé au moment de définir ses ambitions. En 2014-2015, Noka Serdarusic était alors aux commandes et voulait que son équipe « se batte entre la 6ème et la 10ème place ». Le PAUC avait fini la saison à la 12ème place. Un an plus tard, le club visait la première partie de tableau, en annonçant une sixième ou septième place comme objectif. Il s’était à nouveau classé 12ème à l’issue des 26 matches de championnat. La saison passée, un Top 10 était clairement annoncé, avec « pourquoi pas une place entre 6 et 9 » selon Stéphane Cambriels, son directeur sportif. Les aixois avaient rempli leur objectif avec une huitième place qui constitue leur meilleur classement en D1 depuis leur montée en 2012. Parviendront-ils à franchir un nouveau palier cette année ? Les matches amicaux du mois d’août devraient déjà permettre d’en savoir un peu plus sur le potentiel aixois.

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Starligue

28 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 31 juillet 2017 à 08h23

    Cette année devrait être la bonne, l’année dernière, des recrues comme Camarero, Zein ou Onufryenko ont apporté à l’effectif, mais ce ne sont pas forcément des joueurs de top niveau bons tout le temps (je pense surtout à Onufryenko). Là, Djukanovic, Cingcesar, Derot : Ce sont des joueurs de très grande qualité sur lesquels on peut toujours compter. De plus, les 3 pivots vont vraiment permettre de densifier la défense et avec de meilleurs gardiens derrière, ils auront une meilleure défense en plus d’avoir l’apport en attaque des nouvelles recrues.

  2. Pseudo - le 31 juillet 2017 à 08h24

    J’espère que Aix parviendra à sa 5e place, mais ce qui est sûr à mon avis, c’est que dans cette bataille pour la 5e place avec notamment Dunkerque et Nîmes qui a un recrutement vraiment solide, c’est que Saint Raphaël va y perdre beaucoup plus de points que la saison passée

  3. Yanis - le 31 juillet 2017 à 10h05

    Aix est le 4e budget avec 5 millions soit l’équivalent du budget de Nantes l’an passé. Quel est le budget de Nantes cette saison ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves