Starligue – J21

Nîmes scelle le destin de Sélestat

Après une prestation sérieuse et sans bavure face à Sélestat, Nîmes pointe le bout de son nez dans le top 5 (32-20, FM). En revanche pour les Alsaciens la descente en Proligue la saison prochaine est assurée. 

Quasiment sûrs de jouer en Proligue la saison prochaine, les joueurs de Christian Gaudin abordaient sans pression ce déplacement à Nîmes. En pleine confiance et toujours en lice pour une place européenne, les hommes de Franck Maurice voulaient conserver cette dynamique positive avant de recevoir son voisin montpelliérain la semaine prochaine. Ce sont les Nîmois qui frappent les premiers avec six réalisations consécutives lors des dix premières minutes. Le ton de la rencontre est donné face à des Sélestadiens empruntés et subissant l’impact adverse de plein fouet. Leur manque d’organisation et de fluidité en attaque reste criant et cela les condamne immédiatement à courir derrière le score. Seul Kosta Savic, auteur de quatre buts durant le premier acte, arrive à mettre un terme à la longue période de stérilité offensive alsacienne. Et pour cause, en face  Aljosa Rezar est impérial avec plus de 50% de réussite (6-1, 12e). Les montées de balle des Nîmois font mouche à plusieurs reprises et transforment la première mi-temps en un véritable calvaire pour Sélestat.  Dans un scénario qui se répète inlassablement, les ratés offensifs des Alsaciens laissent la place au pragmatisme des Nîmois qui creusent un écart de six unités quasiment rédhibitoire avant la pause (15-9, MT).

Bis repetita en deuxième

Face à un effectif alsacien déjà résigné et en manque de solutions, l’USAM déroule au sortir des vestiaires et continue sur le même rythme. La barre symbolique des dix buts d’avance est même rapidement atteinte pour des Gardois entreprenants et sans réelle opposition défensive. La volonté de Christian Gaudin de voir ses joueurs reprendre le fil du match paraît illusoire. Les changements tactiques effectués avec une défense étagée n’y font décidément rien. La réussite et la capacité à trouver des ouvertures sont en effet à l’avantage des locaux qui enfoncent tout sur leur passage. En témoigne le kung-fu réalisé entre Ferreiro et Rebichon, qui enterre des Alsaciens amorphes et pris de vitesse sur l’ensemble des duels. Les dix dernières minutes sont alors l’occasion de faire tourner les effectifs sans inverser la tendance d’un match joué depuis longtemps. L’addition conséquente de onze buts de retard est encore une fois difficile à avaler pour Sélestat (3120, FM), qui scelle désormais son avenir pour la Proligue l’année prochaine. Pour Nîmes (5e, 22 pts), la donne est toute autre puisque la fin de saison risque d’être brûlante afin d’accrocher un ticket européen dans les cinq premiers du championnat.

Les réactions:

Christian Gaudin (entraîneur, Sélestat): « L’équipe a réalisé une mauvaise entame qui nous a couté le match par la suite. On a permis trop facilement à Nîmes de gérer les moments clés sans les inquiéter au niveau offensif et défensif. En deuxième période, on a pourtant réussi à tenir un peu plus le coup, mais les Nîmois nous ont mis constamment en difficulté sur l’aspect défensif qui a été plus que décevant ce soir. […] Maintenant, il faut rester concentrer sur la fin de saison pour bien terminer, car j’ai la sensation que l’on a encore de belles choses à montrer même si notre sort est déjà scellé… »

Benjamin Gallego (pivot, Nîmes): « Le match a démarré de la meilleure des manières avec une intensité importante durant le premier quart d’heure. Cela a été déterminant pour la suite de la rencontre car on a su garder le rythme après la pause. Maintenant, il s’agit de confirmer encore une fois et cela reste une bonne préparation pour la semaine prochaine face à Montpellier qui est l’une des formations les plus en forme du moment. »

Julien Rebichon (ailier gauche, Nîmes): « On a réalisé un match complet et fait le plein de confiance avec une quatrième victoire et un résultat nul lors de ces cinq dernières rencontres. Cette série nous fait beaucoup de bien et continue à nous faire espérer pour la suite. Même si l’on sait que Sélestat n’était pas au maximum de ses possibilités, on a produit un gros match collectif avec un très grand Aljosa Rezar ce soir. Cela va être important pour préparer le derby de la semaine prochaine, qui on le sait est toujours un match spécial pour les Nîmois face à Montpellier qui reste favori. Mais le Parnasse peut être un élément important puisqu’il sera plein et que tout est possible dans ces conditions. »

Les stats:

NIMES: Rezar (22/41 arrêts dt 3/4 pen.), Desbonnet – Haon (0/1 but), Gallego (3/3), Rebichon (11/13 dt 2/3 pen.), Podsiadlo (5/8 dt 2/2 pen.), Hallgrimsson (2/6), Brun (1/1), Marroux (1/1), Gudjonsson (3/7 dt 1/2 pen.), Ferreiro (c.2/3,), Tobie (2/5), Tésorière, Alexandre, Sretenovic (0/1), George (1/2).

SELESTAT: Ravensbergen (4/21 arrêts dt 2/6 pen.), Sargenton-Callard (c., 9/21 dt 0/1 pen.) – Jung (0/2), Nyembo (2/4), Djeric, Gutfreund (2/2), Eudaric, Minel (0/6), Guillermin (0/2), Lenne (3/7), Savic (6/15 dt 1/1), Rahim (4/6), Seri (2/9), Gaudin (1/4).

De Nîmes, Hugo Lauzy.

Pub Espace Pronos Starligue

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. jbclamence35 - le 13 avril 2017 à 10h41

    Pauvre équipe de Selestat… Très peu de joueurs au niveau LNH ca faisait de la peine pour eux hier soir.

  2. Crazy Hand - le 13 avril 2017 à 11h54

    Gallego et Rebichon pour le kung-fu… bref.
    Et l’an prochain: Nyateu, Suty, Vozab arrivent..

    • jbclamence35 - le 13 avril 2017 à 12h59

      Vozab ne m'a pas convaincu du tout en 2017. Espérons que c'est parce qu'il se préparait déjà à revêtir le maillot vert.

      Pour le reste, ça va être du très très lourd à l'USAM avec deux recrues que j'adore : Nyateu et Suty (fantastique).

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves