Golden League

La Norvège s’impose sur le fil

Bjornsen Norvège
Après deux défaites face à la France (26-27) et au Danemark (30-34), la Norvège s’est imposée de justesse cet après-midi face au Qatar (26-25).

Hier, après la défaite face à la bande à Mikkel Hansen, Ole Erevik, le gardien norvégien, déplorait les multiples pertes de balle et les erreurs techniques commises par son équipe. De toute évidence, le néo-Aixois aura encore de quoi se plaindre ce soir, tant le jeu des Nordiques a semblé brouillon cet après-midi. Si les Norvégiens l’ont emporté, c’est surtout grâce à une interception sortie de nulle part de Christian O’Sullivan à dix secondes du terme, alors que les Qataris venaient de poser un temps-mort et possédaient le ballon pour l’emporter. Mais le futur joueur de Magdeburg s’est montré plus opportuniste et est parti crucifier un Danijel Saric sans défense. Avant cela, les Norvégiens avaient dû leur salut à la bonne partie de leur gardien Espen Christensen (5 pénaltys détournés !) et à la vista de leur jeune demi-centre Sander Sagosen, qu’on voyait enfin évoluer à son vrai niveau après deux sorties décevantes. Avec ses trois buts en première période, il était clairement le patron sur le terrain et à la pause, son équipe était au coude à coude avec les vice-champions du monde (11-12, MT).

La Norvège n’y est pas encore

Reinkind NorvègeAu coude à coude, les deux équipes allaient y rester toute la seconde période, l’écart ne dépassant jamais deux buts, 16-18 à la 45ème dans le sens qatari, 23-21 pour les Nordiques huit minutes plus tard. Ce second acte, fouillis de pertes de balle et d’actions individuelles de génie, voyait les deux équipes se répondre du tac au tac, dans le bon comme dans le mauvais sens. Zarko Markovic et Rafael Capote se chargeaient d’alimenter la marque côté qatari, tellement qu’ils ne bénéficiaient d’aucune liberté dans le money-time, au contraire de Sander Sagosen, intenable le final venu. Et dans un match indécis jusqu’au bout, c’est finalement l’inspiration d’O’Sullivan qui faisait la différence, permettant aux siens de ne pas repartir de France bredouilles. Le sélectionneur norvégien Christian Berge, apparu soucieux hier, a encore du mouron à se faire, quand on sait que l’Islande et la Croatie se profilent à l’horizon polonais. Comme lui aussi le disait hier soir, la dernière semaine ne sera pas de trop pour affiner les derniers réglages.

NORVEGE – QATAR 26:25 (11:12)

Arbitres : Mrs Reveret et Pichon (FRA)

NORVEGE : Erevik, Christensen (14 arrêts / 39 tirs dont 5/8 pén); Sagosen (7/7), Kristensen, Hykkerud, Myrhol (2/2), Overby (0/1), Mamelund, Tönnesen (0/1), Jondal (2/4), O’Sullivan (3/4), Björnsen (3/5), Lindboe (5/5 dont 5/5 pén), Gullerud (1/1), Reinkind (1/2), Lie Hansen (3/5)

QATAR : Saric (0/3 dont 0/1 pén), Stojanovic (6/29 dont 0/3 pén); Markovic (8/12 dont 2/3), Bagaric (0/1), Roiné (1/2 dont 1/2 pén), Capote (8/11 dont 0/1 pén), Lopez (1/1), Murad (2/2), Memisevic (1/2), Fernandez, Abdelrhem, Mallash (2/6 dont 0/1 pén), Tomic, sami, Ali (1/3), Madadi, Velic (1/3 dont 1/2 pén), Hassab-Alla

Kevin Domas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 10 janvier 2016 à 17h58

    J’ai pas pu voir le match,c’est la Norvège qui a bien joué ou le Qatar qui a été degueu ?

    Parce que malgré le talent de pas mal de joueurs, le qatar est censé être vice-champion du monde.

  2. DF - le 10 janvier 2016 à 19h27

    Le gardien de la Norvège qui a été énorme!

  3. BoCrochet - le 11 janvier 2016 à 06h41

    Un des deux gardins est à 4/5 aux pénos, il a été sacrement déterminant ! Ayant vu le match des tribunes, je peux dire que le Qatar n’a pas du tout la même équipe que l’année dernière et que son jeux n’est pas fluide du tout. Quand la Norvège accélérait, les Qataris ne suivaient pas du tout

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).